Objectif atteint pour Davies à Losail

Le championnat plié depuis Magny-Cours, Chaz Davies s'est rabattu, avec succès, sur la deuxième place, s'imposant face à Tom Sykes lors de la dernière manche au Qatar.

Objectif atteint pour Davies à Losail
Tom Sykes, Kawasaki Racing, Chaz Davies, Ducati Team, Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team, Kenan Sofuoglu, Kawasaki Puccetti Racing
Chaz Davies, Ducati Team, Michael van der Mark, Pata Yamaha
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Chaz Davies, Ducati Team
Chaz Davies, Ducati Team, Michael van der Mark, Pata Yamaha
Chaz Davies, Ducati Team, dans le parc fermé
Podium : vainqueur Jonathan Rea, Kawasaki Racing, deuxième place Chaz Davies, Ducati Team, troisième place Alex Lowes, Pata Yamaha
Chaz Davies, Ducati Team
Chaz Davies, Ducati Team
Chaz Davies, Ducati Team
Podium: deuxième place Chaz Davies, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team

C'était le dernier enjeu majeur de cette fin de saison de Superbike : savoir à qui allait revenir la deuxième place au championnat. Et ils étaient deux à se disputer la récompense, à égalité de points avant cette dernière manche de l'année de surcroît.

Mais force est de constater qu'il n'y a pas vraiment eu de match entre Chaz Davies et Tom Sykes au Qatar. Tout au plus le premier cité a-t-il pu avoir un doute sur ses capacités à récupérer la place de dauphin, qui lui avait échappé l'an passé au profit de son rival anglais, lorsque ce dernier a signé la troisième position lors de la Superpole tandis qu'il piétinait pour sa part avec l'obtention d'une lointaine huitième place sur la grille.

Mais la Course 1 a tôt fait de dissiper les doutes sur l'identité de celui qui allait sortir vainqueur de ce duel. Deuxième à l'issue du premier acte et bien plus fringant qu'en qualifications, Davies avait déjà pris un net avantage comptable sur Sykes, qui lui n'avait pu faire mieux que sixième en raison de problèmes d'adhérence avec sa machine.

Et il n'a fallu que trois tours lors de la Course 2 pour que cette tendance devienne définitive, puisque le numéro 66 a été contraint à l'abandon sur chute en début d'épreuve. Un véritable soulagement pour Davies, satisfait de finir l'année sur une bonne note, même s'il n'a pas réussi à rééditer son doublé de l'an passé.

"Nous avons fini à la deuxième place du championnat, ce qui était notre objectif sur cette manche, je suis donc très content", a-t-il ainsi expliqué après la seconde course. "Cela a été une nouvelle course difficile. J'ai probablement pris le meilleur départ de ma carrière, et je suis resté la tête dans le guidon tout en gardant un œil sur la position de Sykes."

Il faut dire que le numéro 7 peut s'estimer heureux d'un tel dénouement, alors qu'il a bien failli se retrouver lui aussi rapidement sur le carreau en raison d'un début de highside, maîtrisé de justesse. "J'ai failli chuter dans le virage 5", reprend-il. "Cela a ressemblé à du rodéo, mais je suis resté dessus [la moto]. Une fois que j'ai vu que Sykes était dehors, j'ai juste essayé de contrôler l'écart étant donné que la deuxième place était le meilleur résultat que je pouvais espérer."

Retour gagnant pour Melandri

Son coéquipier Marco Melandri a pour sa part eu moins de réussite à Losail, parvenant tout de même à accompagner Davies sur un dernier podium cette saison lors de la Course 1. Mais la toute dernière épreuve de l'année a été plus compliquée. "Malgré le bon travail que nous avons effectué avec l'équipe lors de ces trois jours, nous n'avons pas pu trouver de grip, et lors de la Course 2 nous avons dû gérer d'autres problèmes supplémentaires", a indiqué le transalpin. "Je n'ai pas eu beaucoup de traction sur l'angle maximal d'inclinaison, et même dans les lignes droites la moto bougeait beaucoup et je ne pouvais pas ouvrir les gaz à 100%." 

Difficile de nier cependant que le retour de l'Italien à la compétition a été une réussite. Avec une pole (à Jerez) et une victoire (à Misano) à son actif, le pilote Ducati peut être satisfait de sa prestation en 2017. "J'aurais aimé finir l'année avec un autre résultat mais, si on regarde le bon côté des choses, nous avons eu quelques courses mémorables, et nous avons encore une bonne marge de progression", reprend-il. "Maintenant, nous allons nous ressourcer avant d'entamer les essais hivernaux, qui seront très importants. Nous voulons être des prétendants au titre en 2018."

partages
commentaires
À l'image de sa saison, Kawasaki a frôlé l'excellence à Losail

Article précédent

À l'image de sa saison, Kawasaki a frôlé l'excellence à Losail

Article suivant

Loris Baz choisit Althea et BMW pour son retour en World Superbike

Loris Baz choisit Althea et BMW pour son retour en World Superbike
Charger les commentaires