Objectif podium pour Forés d'ici la fin de saison

Le pilote espagnol est l'invité surprise du top 6 du Superbike cette année, et entend bien passer la vitesse supérieure lors des cinq dernières manches pour pourquoi pas renouer avec le top 3.

Objectif podium pour Forés d'ici la fin de saison
Xavi Fores, Barni Racing Team, Chaz Davies, Ducati Team
Xavi Fores, Barni Racing Team, Chaz Davies, Ducati Team
Xavi Fores, Barni Racing Team, Jordi Torres, Althea Racing, Chaz Davies, Ducati Team
Xavi Fores, Barni Racing Team
Xavi Fores, Barni Racing Team
Xavi Fores, Barni Racing Team
Xavi Fores, Barni Racing Team
Xavi Fores, Barni Racing Team
Xavi Fores, Barni Racing Team
Xavi Fores, Barni Racing Team
Xavi Fores, Barni Racing Team
Xavi Fores, Barni Racing Team

Derrière les indétrônables Kawasaki et Ducati, les Yamaha ont longtemps fait figure jusqu'ici cette saison de troisième force du championnat. Mais un pilote est venu perturber la hiérarchie qui s'était établie depuis quelque courses en Superbike, pour finalement se mêler à la lutte avec les pensionnaires de l'équipe Crescent : Xavi Forés.

Le pilote du Barni Racing Team sort d'une nouvelle prestation de qualité à Laguna Seca, où il a décroché deux nouveaux top 5 qui lui ont permis de s'immiscer entre Alex Lowes et Michael van der Mark au championnat.

L'Espagnol n'en est pourtant qu'à sa deuxième saison complète en Superbike, mais il affiche une remarquable régularité, qui lui a valu de finir à neuf reprises (en 16 courses) dans le top 6. Le numéro 12 avait d'ailleurs donné le ton dès la première manche de la saison, à Phillip Island, où il avait terminé à la sixième place de la Course 1 après avoir soutenu le rythme des motos d'usine postées devant lui. "La saison a été positive jusqu'ici", confirme-t-il au micro du site officiel du Superbike. "Nous luttons tout le temps avec les Yamaha au championnat. J'ai eu quelques quatrièmes places, et de belles batailles avec les gars des équipes d'usine."

Encore un écart avec les pilotes d'usine

Mais il reste encore une marche à franchir pour pouvoir prétendre au podium à la régulière, car jusqu'ici le peu de fois où Forés a pu jouer des coudes dans le top 3, c'était en bénéficiant de la nouvelle règle de la grille inversée. "Le fait d'arriver sur le podium est difficile en raison du niveau élevé cette saison", reconnaît-il. "Il y a des circuits où nous sommes rapides, et d'autres où nous avons plus de difficultés. Je me suis bien senti à Misano, où je me suis battu dans le top 3 lors de la Course 2."

Le podium, l'Espagnol en fait donc son but cette année. "Mon objectif cette année est de finir dans le top 6 ou le top 7, mais aussi de monter sur quelques podiums. L'an passé, j'en ai décroché un, et je dois améliorer ce chiffre cette année. Je dois donc signer au moins deux podiums. Ce ne sera pas facile, mais nous allons essayer."

Mais pour ce faire, il faudra que lui et sa Panigale parviennent à améliorer leur allure en début de course. Une phase qui a souvent compromis jusqu'ici les résultats. "Il faut que nous progressions sur la première partie de course, car finalement notre rythme lors de la seconde partie est plus ou moins le même [que celui des pilotes d'usine]", explique-t-il. "C'est la différence que fait l'expérience, mais si nous sommes capables de nous améliorer sur ce point, nous pourrons nous battre pour le podium."

Forés pourra donc tenter de signer son premier podium de l'année dès la prochaine manche, qui se tiendra sur le Lausitzring du 18 au 20 août prochains, lieu de son premier et à ce jour unique podium dans la discipline. "C'est positif que la prochaine course soit en Allemagne. L'an passé, j'y ai décroché mon premier podium, et pourquoi pas rééditer cela. C'est une piste que j'apprécie, et le fait d'être monté sur mon premier podium là-bas est forcément quelque chose de spécial."

partages
commentaires
Maintenir la pression malgré la nette avance, le défi de Rea
Article précédent

Maintenir la pression malgré la nette avance, le défi de Rea

Article suivant

Une saison faite de hauts et de bas pour Davies

Une saison faite de hauts et de bas pour Davies
Charger les commentaires