Photos - Le film de la saison 2016 du WSBK

partages
commentaires
Photos - Le film de la saison 2016 du WSBK
Par : Léna Buffa
1 janv. 2017 à 16:00

La conquête d'un deuxième titre par Rea, les hauts et les bas de Davies, le retour de Hayden à la victoire, la souffrance de Guintoli... Revivons en images les moments forts du Championnat du monde Superbike, édition 2016 !

Diapo
Liste

#1 Phillip Island

#1 Phillip Island
1/40

Comme le veut la tradition depuis une décennie, c'est à Phillip Island que débute la saison, en plein mois de février. Ce nouveau championnat s'ouvre avec le retour de Yamaha aux affaires et, surprise, c'est la petite nouvelle qui mène la feuille des temps le premier jour, la YZF-R1 pilotée par Sylvain Guintoli !

#1 Phillip Island

#1 Phillip Island
2/40

En course, c'est une autre affaire. Champion sortant, Jonathan Rea ne fait pas mentir le numéro 1 qu'il arbore à présent sur son carénage : c'est à lui que revient le privilège de prendre l'avantage au moment où cela compte, avec un doublé signé au terme de deux épreuves disputées.

#1 Phillip Island

#1 Phillip Island
3/40

Photo de: WorldSBK.com

Quant à Chaz Davies, il vit un début de championnat prometteur car il joue la victoire par deux fois, mais mitigé puisqu'après une deuxième place, il en est quitte pour une chute. Celui qui a ramené Ducati à la victoire l'an dernier, et que tous attendent au tournant cette année, commence donc par prendre du retard.

#1 Phillip Island

#1 Phillip Island
4/40

Photo de: WorldSBK.com

Michael Van der Mark, sur Honda, s'affirme comme le deuxième homme de ce week-end australien. Il monte à deux reprises sur le podium, occupe même la tête de course durant plusieurs tours et, grâce au meilleur résultat de sa carrière (une deuxième place en Course 2), il se positionne dans le sillage de Rea au championnat.

#2 Buriram

#2 Buriram
5/40

Van der Mark poursuit sur sa lancée en Thaïlande, en dominant la première journée d'essais puis en décrochant la première Superpole de sa carrière. Ainsi positionné devant tout le peloton, il manque son premier départ mais parvient néanmoins à monter sur le podium du samedi, avant une quatrième place le lendemain.

#2 Buriram

#2 Buriram
6/40

Kawasaki signe deux doublés en Thaïlande, une victoire revenant à Rea et l'autre à Sykes au terme de deux courses très disputées et de dépassements faisant grincer des dents. Avant l'arrivée en Europe, les Ninja sont donc invaincues.

#3 Aragón

#3 Aragón
7/40

Les Verts conservent l'avantage pendant la Superpole d'Aragón, un exercice dans lequel Tom Sykes se montre toujours aussi brillant. Surprise, les deux Yamaha officielles l'accompagnent en première ligne ! Guintoli a l'avantage chez les Bleus, alors même qu'il ne figurait qu'en 14e position au soir des premiers essais et qu'il a dû en passer par la Superpole 1.

#3 Aragón

#3 Aragón
8/40

Les courses, elles, tournent à l'avantage de Chaz Davies et de sa Panigale R, désormais équipée d'un double échappement. C'est un véritable récital pour le Gallois, qui relègue les Verts dans une lutte intestine pour les places restantes sur chacun des deux podiums.

#3 Aragón

#3 Aragón
9/40

Tandis que les pilotes Kawasaki sauvent les meubles, Xavi Forés se révèle en allant chercher par deux fois la quatrième place. Au guidon de sa Ducati privée, il se paye le luxe de faire mieux que l'officiel Davide Giugliano.

#3 Aragón

#3 Aragón
10/40

Aligné par le team Pedercini, Sylvain Barrier se blesse à la main en chutant au début de la seconde course. On ne le reverra plus en WSBK cette saison et son guidon sera tour à tour confié à Lucas Mahias, Anthony West, Matthieu Lagrive et Leon Haslam.

#4 Assen

#4 Assen
11/40

À Assen, dans la Cathédrale de la moto, le pape s'appelle Johnny Rea, vainqueur des deux courses, d'abord devant Chaz Davies puis devant Tom Sykes, ses deux plus proches poursuivants au championnat sur qui il compte désormais 45 et 59 points d'avance.

#4 Assen

#4 Assen
12/40

Sur une piste qui l'avait vu s'imposer en MotoGP il y a dix ans, Nicky Hayden monte pour la première fois sur le podium WSBK. Il en signera trois autres au cours de la saison.

#4 Assen

#4 Assen
13/40

Deux des principaux outsiders de la saison se révèlent à Assen, en décrochant chacun une quatrième place : Leon Camier et sa MV Agusta (ici en photo) et le rookie Lorenzo Savadori sur Aprilia.

#4 Assen

#4 Assen
14/40

Autre événement à Assen : le Français Lucas Mahias, appelé en renfort par le team Pedercini pour remplacer Sylvain Barrier, retarde son passage aux stands durant la course de dimanche et se retrouve... en tête ! Il offre à l'équipe italienne ses meilleurs résultats à ce stade de la saison et rempile dans la foulée avec la manche d'Imola, où il se blesse cependant.

#5 Imola

#5 Imola
15/40

Autre blessure à Imola, celle de Sylvain Guintoli, victime d'un violent highside pendant la Superpole. Le Champion du monde 2014 est touché principalement à la cheville et mettra plusieurs mois avant de faire son retour à la compétition.

#5 Imola

#5 Imola
16/40

Pendant ce temps, Chaz Davies domine le week-end dans son intégralité, à la seule exception d'un warm-up humide. Il fait son affaire des essais libres, puis de la Superpole et enfin de chacune des deux courses. Une nouvelle fois, quand Davies gagne, Rea et Sykes se partagent les autres marches du podium.

#6 Sepang

#6 Sepang
17/40

Photo de: Kawasaki Racing Team

Le WSBK s'envole ensuite vers la Malaisie, pour un week-end rendu compliqué par les récents travaux réalisés sur le bitume et la configuration du tracé, ainsi que par une météo instable. Sykes ajoute également sa dose de piment : celui qui a hérité du surnom de Mr Superpole, dans la lignée de Troy Corser, manque la qualification directe pour la Superpole 2 pour un millième, avant de décrocher une pole record.

#6 Sepang

#6 Sepang
18/40

Photo de: Althea Racing

Un autre pilote se met en évidence à Sepang : Markus Reiterberger. Double champion d'Allemagne, le rookie WSBK ne connaissait la piste que grâce à sa Playstation et à quelques vidéos qu'il avait pu visionner. Cela ne l'empêche pas de clore la première journée en troisième position, de se qualifier sixième et de se battre pour la quatrième place avant de chuter en course, le samedi.

#6 Sepang

#6 Sepang
19/40

Photo de: Kawasaki Racing Team

Durant cette première course, Tom Sykes impose une domination sans partage, gagnant avec une avance impressionnante sur ses plus proches poursuivants. Et ceux-ci sont ses acolytes habituels.

#6 Sepang

#6 Sepang
20/40

Photo de: SBK Superbike International ltd.

La donne change le lendemain, avec l'arrivée d'une très forte pluie qui fait émerger un nouveau vainqueur, le premier à battre cette année le trio britannique : Nicky Hayden. Premier vainqueur américain en WSBK depuis 2009, il signe son premier succès personnel depuis 2006 après avoir bouclé chaque tour en tête.

#7 Donington

#7 Donington
21/40

Si quelqu'un espérait battre Tom Sykes à Donington, c'est raté ! Pour la quatrième année consécutive, l'Anglais signe le doublé et y ajoute même le record de la pole. Un carton plein !

#7 Donington

#7 Donington
22/40

Rea sauve deux podiums en Angleterre, tandis que Davies mord la poussière. Son abandon en Course 1 (après deux chutes) précède une troisième place le dimanche, trop peu pour résister à Sykes, qui lui chipe la deuxième position du championnat.

#8 Misano

#8 Misano
23/40

Six courses sans victoire : Rea n'avait plus connu cela depuis son arrivée chez les Verts. Il met fin à cette disette (très relative) en décrochant à son tour le doublé, à Misano. De quoi reprendre un peu d'air sur Sykes, par deux fois deuxième en Italie.

#8 Misano

#8 Misano
24/40

Davies ne figure pas sur le podium, ce week-end là, et il subit même en seconde manche une chute qui aurait pu avoir de lourdes conséquences, sachant que Van der Mark ne peut éviter sa machine. Giugliano, quant à lui, souffle le chaud et le froid, mais son podium confirme sa bonne tendance, sachant que depuis la dernière victoire de son coéquipier, c'est bien lui qui a pris l'ascendant.

#9 Laguna Seca

#9 Laguna Seca
25/40

Photo de: James Holland

La manche américaine offre, en juillet, deux superbes courses durant lesquelles se joue une bagarre incessante, à grands coups de dépassements, et en particulier dans le fameux Corkscrew. Les pilotes Ducati chutent tous deux en Course 1, puis c'est Rea qui abandonne le dimanche, et voilà Sykes qui sort grand vainqueur du week-end. L'Anglais, qui enchaîne victoires et deuxièmes places depuis six courses, ne compte plus que 46 points de retard avant les vacances.

#9 Laguna Seca

#9 Laguna Seca
26/40

Photo de: Ken Weisenberger

Séquence émotion pour Nicky Hayden, qui retrouve le podium de Laguna dix ans après y avoir signé sa dernière victoire MotoGP. En tête du groupe de poursuivants de bout en bout de la Course 1, il accède au top 3 avec les chutes des pilotes Ducati. Le lendemain, ses sensations se dégradent après l'interruption sur drapeau rouge et il termine cinquième.

#10 Lausitzring

#10 Lausitzring
27/40

Photo de: Kawasaki Racing Team

Après dix semaines de pause estivale, le championnat reprend au Lausitzring, seule nouveauté du calendrier 2016. Et ça commence mal pour Rea, qui vit une première journée compliquée et manque la qualification directe en Superpole 2 pour 69 millièmes !

#10 Lausitzring

#10 Lausitzring
28/40

Photo de: Kawasaki Racing Team

La première course n'arrange pas les affaires du leader du championnat, qui manque à l'appel sur le podium, et pour cause : aussi exceptionnel cela soit-il, il est tombé, cédant d'autres précieux points à ses rivaux.

#10 Lausitzring

#10 Lausitzring
29/40

Photo de: Kawasaki Racing Team

Le lendemain, la tendance change à nouveau. Dans des conditions dantesques, Rea remporte ce qu'il qualifie de "victoire la plus importante de [sa] carrière", alors que Sykes chute à son tour et entame une spirale négative qui va l'éloigner des victoires et du titre.

#11 Magny-Cours

#11 Magny-Cours
30/40

La fin de saison se joue avec les trois manches réunies sur le mois d'octobre, et elles sont toutes soumises à la domination d'un même homme : Chaz Davies. Tout commence à Magny-Cours, où le Gallois s'appuie sur ses pneus intermédiaires pour frapper fort dès la Course 1, avant de saisir à nouveau sa chance le lendemain en profitant du duel infructueux des pilotes Kawasaki en tête.

#11 Magny-Cours

#11 Magny-Cours
31/40

Photo de: Kawasaki Racing Team

Depuis la blessure de Sylvain Barrier, plusieurs remplaçants se sont succédé. À Magny-Cours, cette opportunité est offerte à Matthieu Lagrive, qui saisit sa chance en signant une superbe sixième place le samedi.

#12 Jerez

#12 Jerez
32/40

Photo de: Ducati Corse

Chaz Davies fait à nouveau coup double à Jerez, et pourtant, il sort mathématiquement de la course au titre. Kawasaki a fait main basse sur les titres Teams et Constructeurs et sait dorénavant que la couronne Pilotes lui reviendra également.

#12 Jerez

#12 Jerez
33/40

Photo de: Kawasaki Racing Team

Sykes est le dernier à pouvoir contrer Rea, même si son retard mathématique (48 points) et son nombre de victoires (cinq contre neuf pour son coéquipier) n'en font pas le favori. Et surtout, il doit encore prendre garde à ses arrières car Davies n'a pas dit son dernier mot pour la place de dauphin !

#13 Losail

#13 Losail
34/40

Photo de: Kawasaki Racing Team

Alors que son coéquipier, en spécialiste incontestable de la Superpole, est parti huit fois de la première place de la grille cette année, Rea doit attendre octobre pour signer ses deux seules poles de 2016. C'est le cas notamment sur la manche finale, à Losail, où Sykes décroche son plus mauvais placement de l'année sur la grille, avec la cinquième place.

#13 Losail

#13 Losail
35/40

Photo de: Kawasaki Racing Team

Quelques heures plus tard, c'est la délivrance pour le Nord-Irlandais, mathématiquement assuré du titre en terminant deuxième de la Course 1, derrière un Chaz Davies que personne ne parvient plus à battre. Rea entre un peu plus dans l'Histoire en devenant le quatrième pilote capable d'enchaîner deux titres WSBK, après Merkel (88-89), Polen (91-92) et Fogarty (94-95 et 98-99).

#13 Losail

#13 Losail
36/40

Photo de: Yamaha Team

Cette course récompense aussi Sylvain Guintoli, qui n'était plus monté sur le podium depuis plus d'un an. Le Français se défait de Tom Sykes, puis de Nicky Hayden, pour s'octroyer une troisième place libératrice après des mois de convalescence et alors que son départ du WSBK se profile.

#13 Losail

#13 Losail
37/40

À l'approche de la dernière course, Davies n'a plus que sept points de retard sur Sykes, à qui il peut ravir la deuxième place du championnat. Mais, tandis que le Gallois file vers une nouvelle victoire, Rea offre la deuxième marche du podium à son coéquipier et permet ainsi à Kawasaki de signer le doublé au championnat Pilotes.

#13 Losail

#13 Losail
38/40

Photo de: Kawasaki Racing Team

Avant de quitter Honda pour Yamaha, Michael Van der Mark s'adjuge la quatrième place du championnat, devant son coéquipier, le rookie Nicky Hayden, le seul à avoir pu priver le trio Rea-Sykes-Davies d'une victoire cette saison.

#13 Losail

#13 Losail
39/40

Photo de: IodaRacing Team

Jordi Torres, sur BMW, s'adjuge la sixième place du championnat en prenant l'avantage sur Davide Giugliano, dont la fin de saison est marquée du sceau de la blessure.

#13 Losail

#13 Losail
40/40

Derrière Leon Camier, huitième sur la seule MV Agusta du plateau, Xavi Forés se classe neuvième du championnat au guidon de sa Ducati privée, avec un petit point d'avance sur le rookie très remarqué, Lorenzo Savadori, sur Aprilia.

Article suivant
Les marques du WSBK - Aprilia : un retard parfaitement comblé

Article précédent

Les marques du WSBK - Aprilia : un retard parfaitement comblé

Article suivant

Cameron Beaubier, l'espoir US venu en éclaireur

Cameron Beaubier, l'espoir US venu en éclaireur
Charger les commentaires