Prudence chez Kawasaki, malgré des stats impressionnantes

Jonathan Rea a marqué de son sceau le début du Championnat WSBK, en remportant trois des quatre premières courses disputées en Australie et en Thaïlande. Le Nord-Irlandais n'a manqué que 5 des 100 points mis en jeu à ce stade de la saison, un score quasi parfait qui lui permet d'occuper la tête de la discipline avec 10 longueurs d'avance sur le pilote Aprilia Leon Haslam.

Kawasaki aurait donc toutes les raisons de bomber le torse à l'heure d'aborder la manche d'Aragón cette semaine, d'autant que les Verts ont écrasé de leur domination l'édition 2014 de cette épreuve. Tom Sykes avait signé la Superpole, puis remporté les deux courses, devançant à chaque fois son coéquipier Loris Baz.

Malgré la richesse de ce palmarès, la prudence est pourtant de mise pour Rea et Sykes. Sachant que le retour en Europe peut redistribuer les cartes grâce à la riche expérience des équipes sur ces circuits, les pilotes Kawasaki restent pour l'heure dans l'expectative.

"J'ai quitté la Thaïlande avec d'excellentes sensations et j'ai déjà discuté avec mon team de notre stratégie pour ce week-end. Il nous faut repartir à zéro, ne pas nous emballer, ça s'annonce très difficile," annonce Jonathan Rea. "Nous sommes de retour en Europe, où tout le monde possède beaucoup de données, il devrait donc y avoir vraiment beaucoup plus de concurrence. Voyons où l'on se situe vendredi et samedi, puis on travaillera méthodiquement pour que notre package nous permette de nous battre aux avant-postes."

S'il a décrochée à Buriram une première entrée dans le top 3, Tom Sykes a encore du chemin à parcourir pour retrouver son meilleur niveau au guidon de la Ninja ZX-10R, aussi tempère-t-il ses victoires de l'an passé à Aragón. "Je suis monté sur le podium en Thaïlande, mais on est encore à la recherche du meilleur set-up pour moi. On a prévu quelque chose, on verra bien si cela fonctionne," indique-t-il.

"J'ai récemment eu du succès à Motorland, mais franchement je considère que chaque circuit peut me donner la possibilité de réussir quelque chose. Concernant Aragón, si je suis impatient c'est surtout parce qu'on y a des références, on va donc voir comment se comporte la moto par rapport à celle de l'année dernière. On a des idées à tester pour m'aider et j'espère qu'on pourra les mettre correctement en pratique," conclut Tom Sykes.

 

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Aragon
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Tom Sykes , Leon Haslam , Jonathan Rea , Loris Baz
Type d'article Preview
Tags aragon, jonathan rea, kawasaki, tom sykes, wsbk