Rea : "Poursuivre les records de Fogarty, c'est quelque chose de fou"

Le Champion en titre a signé une 12e victoire à Assen lors de la dernière manche du championnat, égalant ainsi Carl Fogarty au nombre de succès sur une même piste. Mais il souhaite surtout battre le record de victoires de l'Anglais.

Rea : "Poursuivre les records de Fogarty, c'est quelque chose de fou"
Le deuxième, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Sur le podium : le deuxième, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Le deuxième, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Sur le podium : le deuxième, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Le deuxième, Jonathan Rea, Kawasaki Racing, le troisième, Michael van der Mark, Pata Yamaha
Le deuxième, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Le vainqueur, Tom Sykes, Kawasaki Racing, le deuxième, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Michael van der Mark, Pata Yamaha
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing

Bien sûr, avec 30 points d'avance "seulement" sur Chaz Davies au championnat après quatre manches, la domination de Jonathan Rea n'est pas au niveau de celles des précédentes saisons, mais c'est bien la parfaite maîtrise et la régularité du triple Champion du monde qui impressionnent en ce début d'année.

Alors certes, le rapprochement du niveau de performance des Ducati – lors des premiers rendez-vous – ou bien encore le retour au premier plan de Tom Sykes ce week-end sont autant de facteurs qui ralentissent l'augmentation du nombre de victoires de Jonathan Rea, mais avec trois succès et aucun abandon à déplorer depuis le coup d'envoi de l'exercice 2018, le Nord-Irlandais semble en bonne voie pour abattre de nouveaux records.

Ainsi, à Assen, c'est le record du nombre de succès sur une piste qu'il a réussi à égaler – ce chiffre culmine à 12 victoires sur un seul et même circuit, et était jusqu'ici la propriété exclusive d'un certain Carl Fogarty.

Ce record égalé, et compte tenu de l'aisance du pilote Kawasaki, il fait peu de doutes qu'il sera bientôt battu. Mais à l'heure des réjouissances, Rea certifie que ce type de faits d'armes le laisse de marbre, lui qui privilégie davantage la course au long-cours pour le titre.

Atteindre et dépasser les 59 succès de Fogarty

"C'est vraiment sympa, le simple fait d'être comparé à lui [Carl Fogarty]", a-t-il néanmoins concédé. "Rien que ça c'est déjà sympa. Vous savez, les statistiques ce n'est pas vraiment quelque chose que je regarde. Mais l'an dernier on a pas mal parlé des trois championnats d'affilée, le fait d'égaler le record de Foggy. Mais pour moi, la cible principale c'est d'atteindre et de dépasser son nombre de victoires, qui est de 59. Je m'en rapproche, et c'est quelque chose de bien."

Manche après manche, Jonathan Rea entre encore un peu plus dans la légende de ce sport, et assurer à sa manière un legs comme tant d'autres illustres pilotes avant lui, tel que Fogarty bien sûr, mais aussi Troy Bayliss.

"C'est quelque chose dont je peux réellement être fier", admet le pilote de 31 ans. "Mais je ne suis motivé que par les championnats ainsi que les victoires en course. Je veux dire par là que les statistiques sont quelque chose de sympa. Mais j'espère que dans le futur les gens regarderont dans le rétro et me considéreront comme l'un des grands du Superbike, en tout cas de mon époque. Comme ce fut le cas pour Foggy ou pour Bayliss."

Alors qu'il a dépassé l'an dernier le record du nombre de points inscrits en une saison – qui était détenu depuis 2002 par Colin Edwards –, Rea est désormais à la poursuite du record de victoires, qui figure encore pour le moment au tableau de chasse de Fogarty.

Mais avec 57 triomphes contre 59 à son ainé, le pilote Kawasaki devrait faire sien ce record dans un proche avenir. Cela fait en tout cas partie de ses objectifs. "Je pense que la première fois que j'y ai pensé [au record], c'est à Magny-Cours l'an passé, lorsque j'ai égalé Bayliss au nombre de victoires [42, ndlr], mais aussi de championnats", explique Rea, qui en cas de quatrième couronne cette année égalera aussi dans ce domaine Fogarty. "Mais le fait d'être comparé à eux, c'est incroyable. Foggy est pour moi une légende parce que c'est un Britannique. Mais c'était un peu avant mon époque, et je me souviens surtout d'avoir regardé Bayliss, avoir compris son niveau mais aussi son aura. Il a beaucoup apporté au Superbike. Quand j'ai atteint son niveau, je me suis vraiment dit que j'avais fait quelque chose de très bien. Mais continuer la poursuite des records de Foggy, c'est quelque chose de fou."

S'il est tout proche de détrôner Fogarty au nombre de victoires, Rea devra en revanche mettre les bouchées doubles s'il souhaite en faire de même au niveau des pole positions. Car avec 15 départs depuis la première position sur la grille, le chemin est encore long pour égaler Troy Corser et… Tom Sykes, son coéquipier, qui affichent tout deux 43 Superpoles.

Avec Mark Bremer

partages
Rea : "Nous nous battons avec une main dans le dos"
Article précédent

Rea : "Nous nous battons avec une main dans le dos"

Article suivant

Fin de carrière à Imola pour Sofuoglu

Fin de carrière à Imola pour Sofuoglu