WSBK
28 févr.
-
01 mars
Événement terminé
C
Imola
08 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
30 jours
C
Aragon
22 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
44 jours
C
Misano
12 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
65 jours
C
Donington Park
03 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
86 jours
C
Oschersleben
31 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
114 jours
C
Algarve
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
149 jours
C
Barcelone
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
163 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
177 jours
C
Villicum
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
184 jours

Rea de retour à son pilotage de 2015 avec la nouvelle réglementation

partages
commentaires
Rea de retour à son pilotage de 2015 avec la nouvelle réglementation
Par :
19 avr. 2018 à 12:02

Le leader du championnat explique que la Kawasaki de 2018 lui permet de renouer avec le style de pilotage qu'il avait lors de son premier titre en 2015, après deux ans au guidon d'une moto réglée pour le style de Tom Sykes.

Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team, Jonathan Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Toprak Razgatlioglu, Kawasaki Puccetti Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing

Mécontent de sa ZX-10RR lors de la première manche de la saison disputée en Australie, où il a notamment rencontré des problèmes d'usure de gomme, Jonathan Rea a depuis retrouvé de meilleures sensations et a réussi à signer deux victoires, la première en Thaïlande et la seconde en Aragón le week-end dernier.

La limite, plus basse, des régimes moteur imposée aux Kawasaki en 2018 a forcé Rea à revenir à un style de pilotage davantage axé sur la vitesse en virage, à l'inverse des pré-requis de sa machine ces deux dernières années, et qui était alors plus à l'aise dans les phases d'accélération/freinage.

"Ce style de pilotage axé sur la vitesse en virage, j'essaie de m'y faire rapidement", a-t-il déclaré. "C'est un peu comme quand je suis arrivé chez Kawasaki, je pilotais de cette façon. La moto de 2016 était complètement différente, c'était un peu la moto 'de Tom Sykes', une moto faite pour les phases d'accélération et de freinage. En deux ans j'ai appris comment piloter cette moto, mais maintenant elle ne dispose plus de puissance à haut régime et plus de réelle accélération, et je reviens donc au style qui était le mien en 2015. J'essaie maintenant de me rafraîchir la mémoire. À 31 ans, ce n'est pas facile."

Sykes – qui occupe actuellement la septième place au championnat et évolue à 51 points de Rea – admet de son côté qu'il a rencontré des difficultés à s'adapter à son style de pilotage sur la seconde Kawasaki. "Nous avons eu de bons réglages ce week-end, j'ai juste eu des difficultés lorsque j'étais avec d'autres pilotes et que je devais faire beaucoup d'accélérations et de freinages. J'avais des problèmes", a déclaré le numéro 66 en Aragón.

Kawasaki proche de la limite

Bien que nous n'en soyons qu'à trois manches cette saison, Rea sent déjà que Kawasaki est "vraiment proche de la limite" avec ses motos, et admet que les améliorations n'ont pas été nombreuses en raison de la nouvelle réglementation plus restrictive.

"Cela fait longtemps que nous n'avons pas reçu d'améliorations majeures, et c'est dur car par le passé nous avons travaillé dur pour attaquer, essayer de faire progresser la moto, et à présent nous sommes pénalisés", a déploré Rea. "C'est difficile de travailler dans ce domaine, c'est comme essayer de se battre avec une main dans le dos. Donc pour le moment nous essayons juste de comprendre le châssis, en particulier en travaillant avec les suspensions Showa. Nous sommes en train d'essayer d'avoir une moto qui me donne beaucoup plus de confiance au moment de relâcher les freins et de tourner dans le virage."

Malgré cette nouvelle phase d'adaptation, Jonathan Rea figure tout de même, encore et toujours, en tête du championnat, avec désormais 12 unités d'avance sur son plus proche poursuivant au général, qui n'est autre que Chaz Davies.

Une avance que le triple Champion du monde en titre pourrait bien encore augmenter ce week-end, à l'occasion de la quatrième manche de l'année à Assen, où il a ni plus ni moins remporté les sept dernières courses. "Nous sommes bien plus concentrés sur l'équilibre du châssis et sur le comportement en virage sur la piste, en essayant de maintenir la vitesse en virage mais aussi d'économiser le pneu arrière", reprend le Nord-Irlandais. "Je pense que beaucoup de courses cette année vont se jouer sur la dégradation des gommes, et c'est là que nous devons un peu progresser."

Propos recueillis par Lorenzo Moro

Article suivant
Week-end mitigé pour Baz, suite à une position lointaine sur la grille

Article précédent

Week-end mitigé pour Baz, suite à une position lointaine sur la grille

Article suivant

Van der Mark régale devant son public, les Ducati devant les Kawasaki

Van der Mark régale devant son public, les Ducati devant les Kawasaki
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Tom Sykes , Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Auteur Lewis Duncan