Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
35 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL2 dans
02 Heures
:
12 Minutes
:
51 Secondes
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Rea surmotivé par une Ducati "tueuse de Kawasaki" cette saison

partages
commentaires
Rea surmotivé par une Ducati "tueuse de Kawasaki" cette saison
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
1 oct. 2019 à 08:22

Tout juste couronné pour la cinquième fois consécutive en World Superbike, Jonathan Rea explique à quel point la menace d’une Ducati surpuissante a pu décupler sa motivation cette saison.

Lorsque Ducati peaufinait la préparation de sa nouvelle Panigale V4 R en amont de cette saison, la nouvelle machine faisait déjà beaucoup parler d'elle. Après quatre années dominées par Kawasaki, la dernière-née des ateliers de Borgo Panigale était attendue comme celle qui allait peut-être faire descendre la Ninja de son piédestal et chambouler l'ordre établi.

Les premières manches du championnat n'ont pas donné tort à ceux qui espéraient voir souffler un vent de nouveauté sur le Superbike, Álvaro Bautista ayant pu dominer certaines courses avec plus de dix secondes d'avance et tirer profit d'une dizaine de km/h de supériorité en ligne droite face à la ZX-10RR. Le verdict a été sans appel : 11 victoires consécutives pour la machine italienne. L'avance de Bautista au championnat a atteint les 61 points, avant que Jonathan Rea et Kawasaki ne parviennent à inverser la tendance pour finalement remporter le titre le week-end dernier à Magny-Cours.

Lire aussi :

Fraîchement couronné, le Nord-Irlandais a admis que tout ce qui a pu se dire au sujet de cette Ducati "tueuse de Kawasaki" n'a finalement fait que le motiver encore plus. "Cette victoire [au championnat] n'est pas liée à quoi que ce soit qu'ait pu faire Álvaro, mais au fait que l'on a continué à travailler d'une bonne façon. On a connu de nombreux challenges et bien entendu elle [la nouvelle Ducati] en a été un énorme", a-t-il expliqué après avoir fêté son titre en s'imposant en Course 2, dimanche. "C'est drôle, je me souviens que pendant les essais hivernaux, cette nouvelle moto était surnommée 'la tueuse de Kawasaki et de Rea'. Et c'était cool, parce que cela a ajouté de la motivation et augmenté ma volonté de ne jamais baisser les bras."

Rea a également admis qu'il lui a fallu du temps pour que la menace représentée par Bautista et Ducati ne devienne pour lui un challenge et que sa volonté de mettre fin à la domination de l'Espagnol prenne le dessus. "Au début de la saison, lors des deux premières manches, [j'ai eu du mal] à vraiment accepter que Ducati et Álvaro aient établi un nouveau niveau en Superbike. Une fois que je l'ai accepté et que je l'ai vu comme un challenge, ma mentalité a été complètement différente", a-t-il indiqué.

Alvaro Bautista, Aruba.it Racing-Ducati Team, Markus Reiterberger, BMW Motorrad WorldSBK Team

Donington, un "moment clé"

C'est dans ce contexte que la manche de Donington Park, au mois de juillet, a été l'un des tournants majeurs dans la saison de Jonathan Rea. Après de premières victoires à Imola et Misano, le Nord-Irlandais s'est présenté sur la manche britannique en occupant toujours la deuxième place du championnat, mais il y a réalisé le triplé et a capitalisé sur une troisième chute en autant de manches pour Álvaro Bautista pour finalement quitter les lieux en leader et avec 24 points d'avance au classement général. Par la suite, Bautista n'a plus remporté qu'une seule course et a continué à cumuler de la malchance, jusqu'à une chute lors de la dernière course de Magny-Cours qui a permis à Rea, en s'imposant, de se constituer une avance imbattable au championnat avant les deux dernières manches, prévues en Argentine et au Qatar.

Lorsqu'il lui a été demandé quel avait été le moment le plus difficile de son année, Rea a répondu : "[Il y a eu] deux parties difficiles. Assen, parce que je m'attendais à y gagner et que l'on s'est fait battre assez lourdement. Et puis à Donington, je me souviens avoir pris mon petit déjeuner avec Guim [Roda, patron de son équipe, ndlr], le samedi, et qu'il pleuvait. Il m'a regardé dans les yeux et m'a dit : 'C'est ta chance, on a besoin des 25 points'. J'ai quitté le petit déjeuner en me disant : 'Allez, on a besoin des 25 points'. Il pleuvait, et Donington est une piste difficile sur le mouillé. Mais je pense que cela a été un moment clé dans notre championnat, à la fois de marquer ces points là-bas et puis la chute d'Álvaro au sixième tour."

Avec Sebastian Fränzschky

Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team

Article suivant
WSS - Mahias triomphe à domicile !

Article précédent

WSS - Mahias triomphe à domicile !

Article suivant

Yamaha officialise l'arrivée de Razgatlioglu

Yamaha officialise l'arrivée de Razgatlioglu
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Magny-Cours
Lieu Circuit de Nevers Magny-Cours
Pilotes Jonathan Rea
Équipes Kawasaki Racing Team
Auteur Lewis Duncan