Rea-Sykes, qui décrochera le titre dans la nuit qatarie ?

partages
commentaires
Rea-Sykes, qui décrochera le titre dans la nuit qatarie ?
Par : Medhi Casaurang-Vergez
28 oct. 2016 à 09:22

Alors que le dernier meeting du World Superbike est sur le point de commencer, petit passage en revue des enjeux de cette fin de saison, dont le titre mondial à décerner entre les deux Kawasaki.

Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
La moto de Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Leon Camier, MV Agusta
Alex Lowes, Pata Yamaha, Sylvain Guintoli, Pata Yamaha

La saison 2016 de World Superbike est sur le point de s'achever sur le tracé de Losail, après douze manches de fin février à octobre. Si, en catégorie Supersport, le titre est joué en faveur de l'expérimenté Kenan Sofuoglu, le sort reste en suspens concernant l'obtention de la couronne WSBK.

Comme l'année passée, le titre va se décider entre les deux pilotes officiels Kawasaki. Jonathan Rea, champion en titre, débarque dans le désert du Moyen-Orient avec le rôle de leader au classement général avec 462 points. À 48 unités derrière, se trouve Tom Sykes. Les deux hommes ne se sont pas quittés sur la seconde moitié de saison, là où Sykes a eu du mal à prendre un bon envol au printemps dernier.

Les points perdus, comme sa chute en Australie, pèsent énormément dans la balance.
Rea s'est quelques fois mis en position délicate, comme après son abandon en Allemagne le mois dernier. Sykes était alors brièvement revenu à une victoire d'écart. Mais le lendemain, le Britannique en a trop fait au guidon de la machine verte et s'est encore retrouvé à terre.

Mission impossible pour Sykes ?

Depuis, Sykes court avec le mord aux dents, mais la rage ne suffit pas. Il faut également courir avec la bonne stratégie, ce qui n'a pas été son point fort récemment. En effet, le porteur du numéro 66 a l'habitude de démarrer les courses sur les chapeaux de roue. Cela a pour conséquence de créer un écart avec ses rivaux, mais surtout de provoquer une usure prématurée de ses pneus ! D'ailleurs, Sykes n'a plus remporté la moindre épreuve depuis Laguna Seca, le 10 juillet dernier.

Il faudrait un très grand Sykes, et au contraire un Rea en grande difficulté pour inverser la tendance. Rea n'est qu'à deux unités du titre mondial, et pourrait l'empocher dès la première course, samedi. En cas d'abandon ou d'un quelconque pépin, c'est même Chaz Davies (3e à 19 points de Sykes) qui pourrait obtenir le titre honorifique de dauphin.

Sur un circuit taillé pour les Aprilia (elles sont invaincues depuis 2014), Lorenzo Savadori et Alex De Angelis pourraient reprendre le rôle des trouble-fêtes dans la lutte pour le top 5. On n'écartera également pas la seule MV Agusta du plateau, celle de Leon Camier. Avec les moyens du bord, l'Anglais réalise la meilleure saison de sa carrière dans la discipline.

Si les deux Honda du Ten Kate devraient finir au pied du podium final, Davide Giugliano va reprendre son tempérament de guerrier après une saison faite de hauts et de bas. Quant aux Yamaha d'Alex Lowes et Sylvain Guintoli, elles donneront le maximum pour entrer dans un top 10 bien compliqué à pénétrer pour les motos de l'équipe Crescent.

Article suivant
Haslam de retour en WSBK pour la manche de Losail

Article précédent

Haslam de retour en WSBK pour la manche de Losail

Article suivant

EL1 - Rea barre la route à Davies

EL1 - Rea barre la route à Davies
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Losail
Lieu Losail International Circuit
Auteur Medhi Casaurang-Vergez
Type d'article Preview