Rea veut montrer que la Course 2 en Aragón n'était qu'un hiatus

partages
commentaires
Rea veut montrer que la Course 2 en Aragón n'était qu'un hiatus
Par : Willy Zinck
27 avr. 2017 à 14:26

Le pilote britannique et Kawasaki restent sur une mauvaise note cette saison, après leur premier échec lors de la Course 2 en Aragón face à Chaz Davies et Ducati. Ils tenteront de repartir de l'avant dès ce week-end aux Pays-Bas.

Podium : le vainqueur Chaz Davies, Ducati Team, le deuxième, Jonathan Rea, Kawasaki Racing, le troisième, Marco Melandri, Ducati Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Chaz Davies, Ducati Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Marco Melandri, Ducati Team, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Marco Melandri, Ducati Team, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing, Marco Melandri, Ducati Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Troisième place pour Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing

Après un début de saison tonitruant, Kawasaki est tombé sur son premier os lors de la dernière manche du calendrier, disputée il y a près d'un mois sur le circuit de MotorLand Aragón, en Espagne. Pour la première fois de l'année, c'est en effet un pilote ne faisant pas partie des Verts qui s'est imposé, en la personne de Chaz Davies.

Un affront pour Jonathan Rea, vainqueur de l'intégralité des courses jusqu'à cette Course 2 en Aragón, où il a dû s'incliner face au Gallois. Rien de catastrophique pour le Nord-Irlandais, qui détient une marge suffisante sur son adversaire de chez Ducati au championnat – l'équivalent d'exactement deux victoires sépare les deux hommes au général – mais le pilote Kawasaki n'est pas du genre à se reposer sur ses lauriers et il y a fort à parier que celui-ci tentera de reprendre les choses en main dès ce week-end, aux Pays-Bas.

Et quoi de mieux que le circuit d'Assen pour se remettre en selle ? Le double Champion du monde en titre y est souverain depuis son arrivée chez Kawasaki en 2015, en y remportant les quatre dernières courses. Avec ses précédentes victoires sur le tracé néerlandais, le Britannique peut se targuer au total de neuf triomphes sur le circuit.

Rea et Kawasaki, un duo invaincu à Assen

C'est donc avec une motivation à toute épreuve que Jonathan Rea aborde cette quatrième manche du calendrier, qui aura pour lui une saveur un peu particulière. "J'apprécie vraiment le tracé et la nature de la piste. Dimanche, je vais également prendre part à mon 200e départ en Superbike ce qui, en soi, est une chose dont je suis fier", explique-t-il, avant de dresser des louanges au circuit néerlandais. "Je suis très excité à l'idée de me rendre à Assen étant donné que c'est un circuit qui m'a typiquement bien réussi par le passé. C'est toujours une sensation agréable de piloter devant les supporters néerlandais, qui sont des passionnés, qui viennent toujours en force."

Le numéro 1 entend donc bien accrocher un dixième, voire même un 11e succès à Assen. Il sera aidé en cela par les dernières améliorations apportées sur sa Ninja ZX-10RR, étrennées lors des trois journées d'essais qui ont succédé au dernier week-end de course. "Depuis la manche sur le circuit de MotorLand Aragón, nous avons eu trois jours de tests lors desquels nous avons travaillé dur pour améliorer les réglages de la ZX-10RR."

Pour l'ensemble des équipes, l'enjeu est en effet d'être capables de faire face à la versatilité des conditions météo, très changeantes en cette saison aux Pays-Bas, comme le confirme Rea. "Nous avons aussi travaillé dans certains domaines où nous étions en difficulté, avec des résultats positifs. Le week-end de Superbike à Assen tombe toujours vers cette période de l'année, et le passé a montré que la météo peut jouer un rôle, il est donc important d'être rapide à la fois sur le mouillé et sur le sec." 

Si Jonathan Rea se montre très confiant à l'approche du week-end, la pression est en revanche un peu plus forte pour Tom Sykes, qui occupe la troisième place du championnat derrière Chaz Davies. Malade depuis la manche espagnole en raison d'une infection du système digestif , le Champion Superbike 2013 s'avance diminué vers la prochaine échéance, même s'il affectionne lui aussi le rendez-vous batave. "Je suis très impatient de revenir à Assen [...]. Je dois juste voir comment je me sens, physiquement, après les problèmes que j'ai eus."

Passés ses soucis de santé, Sykes est toujours en difficulté avec sa machine, alors qu'il semble en délicatesse avec les nouvelles normes du règlement technique. L'Anglais a donc mis les bouchées doubles lors des trois journées d'essais auxquelles a participé Kawasaki pour trouver de meilleures sensations.

Avec un certain succès puisqu'il est reparti de la journée organisée à MotorLand Aragón avec le meilleur temps, en partie grâce au travail effectué sur la traction arrière de sa machine. "Nous avons eu une paire de tests depuis le dernier événement", relate-t-il. "Même si je n'étais pas au maximum de mes capacités, nous avons clairement défini une direction [de développement à prendre]. J'apprécie vraiment l'endroit et je pense que c'est le cas de tous les pilotes. Nous avons quelques petits changements de réglages et des développements que nous avons essayé lors des tests, et que nous allons amené à Assen."

À voir, donc, si ces derniers permettront à celui qui s'est imposé à Assen en 2013 de renouer avec le succès, qui lui échappe désormais depuis près de dix mois et la manche américaine à Laguna Seca de 2016.

Article suivant
L'union gagnante de Rea avec Kawasaki, vue par son chef mécanicien

Article précédent

L'union gagnante de Rea avec Kawasaki, vue par son chef mécanicien

Article suivant

Pour rivaliser avec Rea, Davies devra être irréprochable à Assen

Pour rivaliser avec Rea, Davies devra être irréprochable à Assen
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Assen
Lieu Assen
Pilotes Tom Sykes , Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Auteur Willy Zinck
Type d'article Preview