Pour rivaliser avec Rea, Davies devra être irréprochable à Assen

Si Davies a enfin réussi à stopper la série de victoires de Rea lors de la dernière manche en Aragón grâce à un succès lors de la Course 2, il a une nouvelle fois totalisé moins de points que son adversaire sur l'ensemble du week-end.

C'est la grande question à l'approche de la quatrième manche de la saison Superbike, ce week-end à Assen : Ducati va-t-il poursuivre sur sa lancée, ou bien la victoire de Chaz Davies lors de la Course 2 sur le circuit de MotorLand Aragón n'était-elle qu'un simple feu de paille ?

On serait tenté de pencher pour la première option, alors que l'équipe Aruba.it a connu en Espagne son week-end le plus prolifique de l'année jusqu'ici, et aurait même pu réaliser un carton plein si Davies n'avait pas craqué sous la pression de Jonathan Rea en chutant dans les derniers instants de la Course 1. 

Inscrire le succès dans la continuité

Las, s'il veut constituer un rival pour le titre cette saison, le Gallois va devoir aller au-delà des coups d'éclat et contester le leadership à son opposant nord-irlandais sur toute la durée du week-end.

Celui-ci sera aidé en cela par les derniers développements apportés sur sa Panigale, et fruits d'un intense travail accompli, tant au niveau du châssis que de l'électronique, lors de la journée d'essais post-course de MotorLand Aragón, il y a un peu moins d'un mois. "Je pense que nous avons réalisé de bons progrès lors des essais post-course en Aragón", confirme le pilote Ducati. "[Assen] va être une autre bonne opportunité d'évaluer les pièces que nous avons introduites et qui ont semblé bien fonctionner en Espagne."

Si Chaz Davies devrait disposer d'une machine compétitive ce week-end aux Pays-Bas, il devra néanmoins hausser son niveau de jeu pour viser la victoire et ne pas se contenter de jouer le podium. Car le numéro 7 ne s'est jamais imposé en Superbike à Assen, et a même fini en dauphin de Rea lors de trois des quatre dernières courses qui se sont tenues sur le tracé néerlandais.

La pilule avait d'ailleurs été particulièrement difficile à avaler l'an dernier, alors que le Britannique semblait bien parti pour s'adjuger la victoire lors de la Course 2, mais avait finalement terminé cinquième en raison d'un passage trop tardif aux pneus slicks sur une piste allant en s'asséchant. "Nous avons eu un bon rythme dans des conditions sèches, mais la météo est toujours un point d'interrogation et l'an dernier, nous avons commis une erreur stratégique", explique-t-il. "Mais nous avons retenu la leçon."

Melandri apte pour Assen

Marco Melandri va pour sa part tenter de continuer sur la lancée de son excellent week-end espagnol, où il a fini sur le podium lors des deux courses. L'enjeu sera double pour l'Italien, qui devra par ailleurs confirmer qu'il s'est bien remis de la lourde chute dont il a été victime lors de la journée d'essais post-course, qui lui avait valu une entorse cervicale ainsi que de multiples contusions.

"Physiquement ça va, heureusement il ne m'a fallu qu'une semaine pour récupérer de mon accident durant les essais, et j'ai été capable de m'entraîner correctement", rassure le transalpin, qui se concentre déjà sur les conditions de course annoncées à Assen. "Les prévisions annoncent du froid, donc espérons que les conditions soient sèches car c'est toujours épineux de piloter sur le mouillé avec des températures basses."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Assen
Circuit Assen
Équipes Ducati Team
Type d'article Preview