Une saison faite de hauts et de bas pour Davies

Le pilote Ducati a connu des fortunes diverses jusqu'ici, à l'origine de son retard important sur le leader du championnat, Jonathan Rea.

Une saison faite de hauts et de bas pour Davies
Podium : le vainqueur Jonathan Rea, Kawasaki Racing, le deuxième Tom Sykes, Kawasaki Racing, le troisième Chaz Davies, Ducati Team
Chaz Davies, Ducati Team, troisième
Le vainqueur Jonathan Rea, Kawasaki Racing, et le troisième Chaz Davies, Ducati Team
Xavi Fores, Barni Racing Team, Chaz Davies, Ducati Team
Xavi Fores, Barni Racing Team, Jordi Torres, Althea Racing, Chaz Davies, Ducati Team
Chaz Davies, Ducati Team
Chaz Davies, Ducati Team
Chaz Davies, Ducati Team
Chaz Davies, Ducati Team
Chaz Davies, Ducati Team, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Chaz Davies, Ducati Team, Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Chaz Davies, Ducati Team, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Chaz Davies, Ducati Team, Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Chaz Davies, Ducati Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Chaz Davies, Ducati Team
Charger le lecteur audio

Après une saison 2016 où il avait déjà subi la loi des Kawasaki, Chaz Davies attendait sans doute l'exercice 2017 avec impatience pour pouvoir prendre sa revanche et tenter, une fois de plus, d'aller conquérir un sacre qui se refuse toujours à lui en Superbike.

Las, si le pilote Ducati a réussi à décrocher jusqu'ici quatre victoires, le scénario de la domination de Jonathan Rea est en passe de se reproduire, alors que le Nord-Irlandais présente après huit manches une confortable avance de 115 points sur le Gallois, agrémentée de neuf victoires.

Le numéro 1 a en effet su faire la différence jusqu'ici au niveau de la régularité, n'abandonnant qu'une fois, lors de la Course 1 à Donington, là où son rival de chez Ducati a essuyé trois abandons et un forfait (lors de la Course 2 à Misano). 

À l'heure de la trêve estivale, le sentiment de Davies sur le premier pan de la saison lui laisse donc un sentiment quelque peu mitigé, même si le dernier week-end en date, à Laguna Seca, a plutôt été positif pour le numéro 66.  "Il y a eu un peu de tout, des bonnes comme des mauvaises courses, mais c'est comme ça", explique-t-il au micro du site officiel du Superbike. "Les moments forts ont été je pense Imola et Laguna Seca. Les moments moins agréables sont assez clairs je crois, avec les quelques chutes que nous avons eues ainsi que quelques mauvaises courses. Mais dans l'ensemble, c'est plutôt bien."

Parmi les moments forts du Gallois cette saison, il y a bien sûr ce doublé à Imola, dans le pré carré de Ducati. Une sensation toujours particulière lorsqu'on évolue pour les troupes de Bologne, ville située à une cinquantaine de kilomètres du circuit Enzo e Dino Ferrari. "Il y avait tant de fans italiens, c'est vraiment quelque chose de spécial d'être un pilote Ducati, et je pense qu'aucun autre pilote ne peut ressentir ce qu'on ressent lorsque l'on gagne à Imola."

Gloire et déboire en Italie

Un sans-faute en Italie qui avait remis Davies un temps en selle dans le championnat, avant que celui-ci perde gros sur un autre circuit italien, à Misano. Bien lancé pour s'adjuger la victoire, il avait chuté dans le dernier tour, juste devant Rea qui l'avait percuté, lui occasionnant un traumatisme thoracique, une fracture de la troisième vertèbre lombaire, mais aussi une absence pour la Course 2.

Malgré les déceptions et les frayeurs, Davies trouve donc de la consolation dans l'état d'esprit irréprochable de son équipe. "Le plus important, c'est de rebondir", souligne-t-il ainsi. "Et à chaque fois nous avons rebondi lors de la manche suivante, et je pense que c'est la chose dont je suis le plus fier." 

Mais avec un tel retard sur le leader du championnat (l'équivalent de plus quatre victoires), difficile de conserver sa motivation, même si le vice-champion 2015 entend bien rééditer sa performance de l'an passé, où il avait fini la dernière partie de saison en trombe en remportant les six dernières courses – une période d'invincibilité encore plus importante que celle de Rea en début de saison, qui avait enchaîné cinq victoires d'affilée avant de voir sa belle série interrompue justement par le pilote Ducati.

"J'espère que nous allons apprendre durant les essais estivaux, et jusqu'à la fin de la saison pour aller décrocher d'autres victoires, et nous verrons où tout cela nous amène", poursuit Davies. "Je pense toujours à la course suivante, je ne vois pas trop loin. Nous prenons les courses les unes après les autres, et nous allons voir. Il n'y a rien de garanti, hormis le fait que nous allons travailler le plus dur possible pour essayer de finir la saison de la même façon que l'an passé."

Un objectif qui ne sera pas facile à atteindre, d'autant plus que son coéquipier Marco Melandri, de retour à la compétition cette saison après une année passée hors des circuits, progresse à grand pas et a remporté sa première victoire en trois ans à Misano. "Le championnat est encore long, c'est sûr. Mon objectif est de gagner le plus de courses possible, et ce n'est pas facile car ces gars en vert sont en grande forme, et mon coéquipier Marco Melandri met la pression aussi."

partages
commentaires
Objectif podium pour Forés d'ici la fin de saison
Article précédent

Objectif podium pour Forés d'ici la fin de saison

Article suivant

Une année 2017 éprouvante sur les plans humain et sportif pour Ten Kate

Une année 2017 éprouvante sur les plans humain et sportif pour Ten Kate
Charger les commentaires