Savadori et Aprilia en tête à domicile, Baz quatrième

partages
commentaires
Savadori et Aprilia en tête à domicile, Baz quatrième
Par :
6 juil. 2018 à 18:56

La première journée d'essais libres à Misano a été marquée par la domination des RSV4-RF, qui ont su se jouer des conditions météo changeantes pour aller se poster aux deux premières places du classement des temps combinés.

Lorenzo Savadori, Milwaukee Aprilia
Lorenzo Savadori, Milwaukee Aprilia
Lorenzo Savadori, Milwaukee Aprilia
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Loris Baz, Althea Racing
Alex Lowes, Pata Yamaha
Alex Lowes, Pata Yamaha
Leon Camier, Honda WSBK Team
Leon Camier, Honda WSBK Team
Marco Melandri, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Marco Melandri, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Xavi Fores, Barni Racing Team, Barni Racing Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing

C'est ce qu'on appelle savoir jouer avec les éléments ! Aprilia a en effet fait preuve de maîtrise lors de la première journée d'essais libres sur le circuit de Misano, en plaçant ses pilotes aux deux premières places du classement des temps combinés.

Pourtant, c'est comme souvent Jonathan Rea qui avait pris les commandes en tout début de journée, en signant le meilleur chrono des EL1. Le Nord-Irlandais a cependant cédé le leadership dès la séance suivante à son compatriote Eugene Laverty, ce dernier qui allait lui-même bientôt se faire coiffer au poteau par son coéquipier.

Savadori et Aprilia peuvent remercier le ciel

Les deux hommes ont par la suite pu profiter d'une dégradation des conditions météo lors du roulage du Supersport pour se maintenir en tête sans effort, les positions restant figées au cours d'une troisième séance d'essais libres à laquelle n'ont pris part que Jordi Torres et Leandro Mercado.

Pour avoir une bonne idée de la hiérarchie au terme de cette première journée au bord de l'Adriatique, il faut donc essentiellement se référer au classement des EL2. Une séance dominée donc par Aprilia, qui confirme ainsi toutes ses bonnes dispositions déjà entrevues à Laguna Seca il y a deux semaines, lorsqu'Eugene Laverty avait renoué avec le podium pour la première fois en quatre ans.

En Italie cependant, c'est donc bien son voisin de garage, Savadori, qui s'est illustré. Le fait d'évoluer sur ses terres peut très certainement expliquer cette excellente performance, mais le talent doit aussi entrer en ligne de compte pour expliquer l'écart de près d'une demi-seconde (!) le séparant justement de Laverty.

Rea troisième, l'autre surprise est à mettre au crédit de Loris Baz, brillant quatrième ce vendredi. Le Français a réalisé une très bonne entrée en matière, terminant devant Alex Lowes. On notera d'ailleurs que derrière Savadori, les écarts sont particulièrement ténus puisque seulement 23 millièmes séparent le deuxième (Laverty) du cinquième (Lowes). Autrement dit : un souffle !

Derrière le top 5, on retrouve Leon Camier ainsi que Marco Melandri, les deux hommes assurant une grande diversité de constructeurs aux avant-postes, puisque ce ne sont pas moins de six marques distinctes qui figurent dans les sept premières places.

Le top 10 est quant à lui complété par Xavi Forés, Chaz Davies et Tom Sykes. Ces trois hommes sont donc les derniers d'ores et déjà qualifiés pour la Superpole 2 prévue demain. Mais les deux derniers tickets disponibles pour l'accession à la seconde partie des qualifications feront l'objet à n'en pas douter d'une lutte acharnée.

Tout reste à faire pour Van der Mark

Surtout que certains pilotes de pointe sont restés sur le carreau ce vendredi. On citera bien sûr Michael Rinaldi, qui fait son retour à la compétition après avoir fait l'impasse sur Laguna Seca, mais aussi et surtout Michael van der Mark, seulement 12e et qui n'aurait sans doute pas été contre une dernière séance d'essais libres sur une piste ensoleillée cet après-midi.

D'autant plus qu'avec plusieurs tours menés ici même l'an passé, et depuis deux victoires au compteur en Superbike, le Néerlandais devrait être un pilote sur qui compter ce week-end. Derrière lui, on retrouve les deux courageux des EL3, Torres et Mercado, seuls pilotes à s'être aventurés en piste en toute fin de journée.

Peine perdue, puisqu'ils figurent toujours dans la seconde partie de tableau ce soir, mais il est certain que les deux hommes ont enregistré des informations précieuses qui leur donneront une longueur d'avance si toutefois la pluie venait à s'éterniser dans les prochaines heures.

 Misano - WSBK - Temps combinés

Pos.PiloteMotoTrsTemps/écarts
1 italy Lorenzo Savadori  Aprilia 31 1'34.562 
2 ireland Eugene Laverty  Aprilia 31 0.440
3 united_kingdom Jonathan Rea  Kawasaki 32 0.441
4 france Loris Baz  BMW 33 0.463
5 united_kingdom Alex Lowes  Yamaha 36 0.486
6 united_kingdom Leon Camier  Honda 31 0.649
7 italy Marco Melandri  Ducati 32 0.732
8 spain Xavi Forés  Ducati 34 0.802
9 united_kingdom Chaz Davies  Ducati 31 0.807
10 united_kingdom Tom Sykes  Kawasaki 34 0.823
11 italy Michael Ruben Rinaldi  Ducati 30 0.877
12 netherlands Michael van der Mark  Yamaha 31 1.101
13 spain Jordi Torres  MV Agusta 31 1.245
14 argentina Leandro Mercado  Kawasaki 31 1.379
15 italy Niccolo Canepa  Yamaha 32 1.574
16 colombia Yonny Hernández  Kawasaki 33 2.143
17 spain Román Ramos  Kawasaki 29 2.215
18 turkey Toprak Razgatlioglu  Kawasaki 31 2.356
19 italy Alessandro Andreozzi  Yamaha 32 2.557
20 united_states Patrick Jacobsen  Honda 32 2.638
21 united_states Jake Gagne  Honda 28 2.877
Article suivant
L'électronique centralisée, un sujet toujours loin de faire consensus

Article précédent

L'électronique centralisée, un sujet toujours loin de faire consensus

Article suivant

Superpole - Sykes signe une septième pole d’affilée à Misano

Superpole - Sykes signe une septième pole d’affilée à Misano
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Misano
Catégorie Essais Libres - Vendredi
Lieu Misano
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu