Une nouvelle Kawasaki "beaucoup plus rapide", testée sans relâche

Jonathan Rea et Tom Sykes ont mené leur dernière séance d'essais privés de l'année à Jerez, un circuit qu'ils visitaient pour la deuxième fois de cette intersaison.

Kawasaki a souhaité organiser cette séance en deux parties et s'octroyer une pause mercredi au milieu de ses quatre jours de roulage. Il faut dire que le programme de travail, qui s'inscrivait dans la lignée des séances précédentes, était intense : après avoir évalué et validé de nombreuses pièces depuis un mois, les pilotes ont encore testé de nouvelles fourches, des solutions électroniques et des freins, tout en cherchant à affiner l'ensemble du package.

Les Ninja ZX-10R ont incontestablement dominé les débats durant cette semaine d'essais. Déjà plus rapides que leurs rivales en pneus course, elles ont repoussé les limites du chronomètre en chaussant un pneu de qualification. C'est ainsi que Tom Sykes a enregistré une référence de 1'39.313, tandis que Jonathan Rea tournait en 1'39.524.

Mais c'est surtout sur la régularité et la résistance sur la durée que les deux pilotes ont travaillé. Et le résultat est probant à en croire la fréquence des excellents chronos enregistrés et l'enthousiasme de leurs commentaires.

"On a signé un super temps en pneus course et aussi avec le pneu qualifs. Cette semaine, on a été rapide avec les deux pneus et j'en suis heureux, mais on a surtout travaillé sur la distance de la course," indique Tom Sykes, l'homme le plus actif de la semaine, auteur notamment de trois simulations de course.

"[Vendredi] après-midi, même si les conditions de piste étaient mauvaises par rapport à lundi et mardi, on a amélioré nos performances en pneus usés. Même après 22 tours, les temps étaient bons," souligne-t-il. "C'est la plus belle récompense pour moi, parce que c'est une chose avec laquelle on a été en difficulté cette année. Si on continue à travailler de cette façon et avec cette mentalité pendant les essais de janvier, alors on ne pourra rien demander de plus."

A la recherche de la limite de leur nouvelle moto, Tom Sykes et Jonathan Rea ont chuté cinq fois à eux deux et c'est d'ailleurs ce qui a marqué la fin de la séance du Champion du Monde 2015, vendredi après-midi. Pas de quoi entacher son bilan, lui qui avait prévenu en arrivant : "C'est un test très important, parce qu'on doit être clair et précis dans notre travail pour s'assurer qu'on aura le bon matériel pour la séance suivante."

Objectif rempli! "Je suis vraiment content : on est en novembre et on a déjà mené beaucoup de simulations de course et de tests, c'est nouveau pour moi," constate Rea. "[Vendredi] on a utilisé un pneu qualifs et ça m'a un peu ouvert les yeux sur les zones où l'on peut un petit peu améliorer notre nouvelle moto. Je suis sûr que j'aurais pu améliorer mes temps, mais je suis très content du travail abattu. La moto parait déjà avoir une bonne base."

La nouvelle version de la Ninja ZX-10R a convaincu l'ensemble de l'équipe, et c'est peu dire. Pere Riba, chef mécano de Rea, résume en quelques mots sans ambiguïté : "La moto de 2016 représente une étape positive, parce qu'elle est beaucoup plus rapide. On doit continuer à travailler et à comprendre la moto, mais on est déjà très heureux."

Celle qui était déjà la meilleure équipe de 2015 a donc la ferme intention de capitaliser sur cette excellente base. Après avoir été de loin les plus actifs de cet automne - avec dix-neuf jours d'essais à eux deux - les pilotes Kawasaki feront leur retour en piste en janvier, encore et toujours à Jerez. Il s'agira cette fois d'entrer plus dans le détail des performances en conditions de course et de préparer les rendez-vous qui comptent : la saison démarre fin février!

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Essais de novembre à Jerez II
Circuit Circuito de Jerez
Pilotes Tom Sykes , Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Type d'article Résumé d'essais