Magny-Cours - Course 2 : ce qu'ont dit les pilotes

partages
commentaires
Magny-Cours - Course 2 : ce qu'ont dit les pilotes
Par : Willy Zinck
1 oct. 2018 à 08:30

Retrouvez les réactions du top 5 de la Course 2, de nouveau remportée par Jonathan Rea devant Chaz Davies et Michael van der Mark.

Lire aussi :

Diapo
Liste

Le vainqueur : Jonathan Rea

Le vainqueur : Jonathan Rea
1/5

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Ce fut un week-end incroyable. Avec la pression en moins j’ai pu piloter de façon un peu plus agressive. Je me suis mis dans de bonnes positions dans les premiers tours et je me suis retrouvé aux avant-postes très tôt. Cela s’est avéré assez difficile de passer Van der Mark car il n’arrêtait pas de contre-attaquer, mais une fois que je m’en suis défait, j’ai pu revenir sur Davies. Mais il s’est de nouveau révélé difficile à passer.

Mon équipe m’a fourni une moto parfaite aujourd’hui, notamment au niveau des fins de rapport. En particulier dans les lignes droites, j’ai pu réduire l’écart sur Chaz et me porter à sa hauteur. J’ai essayé de le passer au freinage par deux fois, et je suis simplement parti trop large, j’ai manqué la corde. J’ai donc ajusté un peu ma stratégie pour le passer dans un autre virage. Ma moto virait vraiment serré et je pouvais voir qu’il rencontrait des difficultés pour trouver la corde dans le virage 8. Ensuite j’ai imprimé mon rythme. C’était une sensation très agréable.

Le deuxième : Chaz Davies

Le deuxième : Chaz Davies
2/5

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Cela a été des mois très longs, des mois difficiles depuis Misano, nous avons été dans le coup lors de la première course, mais la deuxième ne s’est pas vraiment déroulée comme prévue, et ensuite nous avons eu cet été difficile, avec des blessures et autres. J’étais à peine remis que j’ai de nouveau été blessé, et encore une fois à la même clavicule.

Et nous y sommes, une paire de courses plus tard, et dans le coup donc je suis vraiment très content. Magny-Cours ne convient clairement pas à ce type de blessure, car il y a de telles zones de freinage ici. C’est donc très spécial d’être ici sur le podium, en particulier après la journée d’hier. Cela a été une course assez difficile, je ne savais pas qu’un podium était possible.

J’ai pensé à prendre un bon départ et faire ma propre course le plus longtemps possible, et c’est ce que j’ai fait au final. J’ai pris un bon envol et j’ai enfoncé le clou le plus longtemps possible. C’était l’idée, je savais que dès qu’il allait bénéficier d’une piste dégagée, il serait capable de s’échapper. J’ai donc simplement essayé de lui rendre la vie difficile.

Je ne faisais rien de particulièrement différent, je n’essayais pas de me défendre ou quelque chose comme ça. J’ai juste fait en sorte de marquer mon territoire, de sorte que s’il devait tenter quelque chose, alors il devrait être à la limite tout comme moi. Et cela s’est avéré être la bonne chose à faire, car il a commis quelques erreurs, et il est parti un peu large, j’ai été en mesure de décroiser mais malheureusement, il m’a refait l’intérieur et a réussi à bien négocier une série de virages. On a pu constater ensuite que son rythme était un peu au-dessus de façon générale. Nous avons manqué d’un peu d’efficacité derrière, mais peu importe, je suis vraiment très content, nous n’étions pas si loin à la fin.

J’ai vraiment hâte de me rendre sur ces deux courses car nous n’avons jamais vu la piste argentine par le passé, et elle va être nouvelle pour tout le monde, ce qui est toujours quelque chose d’intéressant. Heureusement pour moi, elle tourne dans le sens antihoraire, elle semble par ailleurs très fluide, il y a quelques gros freinages, mais tous sont sur la gauche, ce qui va définitivement m’aider.

Le troisième : Michael van der Mark

Le troisième : Michael van der Mark
3/5

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Après une course si difficile hier, je suis très content de finir le week-end à Magny-Cours avec un podium aujourd’hui. Nous avons procédé à de nombreux changements sur la moto en vue du warm-up, mais je ne me sentais toujours pas à l’aise dessus. Nous avons donc réalisé quelques changements avant la course. C’était un peu un pari, mais cela a payé. J’ai pris un très bon départ, probablement l’un des meilleurs cette saison, et j’ai été en mesure d’être agressif dans le premier tour. J’ai essayé de passer Chaz, qui était prompt à quitter la trajectoire, mais je n’ai pas réussi [à le passer].

Ensuite Johnny m’a passé, et pour la première fois ce week-end j’ai senti que j’avais la moto dont j’avais besoin pour me battre avec les pilotes de devant. Ils étaient un peu plus forts que moi au final, mais je suis très content des progrès que nous avons fait dans la nuit, et de finir sur le podium au terme de ce qui a été un week-end difficile.

Le quatrième : Tom Sykes

Le quatrième : Tom Sykes
4/5

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Dans l’ensemble, ce ne fut pas si mauvais, et nous avons été constamment dans le coup, mais c’est un peu la même histoire que lors des événements précédents, où nous n’avons pas pu afficher ce rythme sur un tour avec le pneu de course. Pirelli propose deux solutions de pneus, et nous les avons essayées, et nos réglages se sont avérés très bons. Il y a des avantages et des inconvénients.

Je me suis senti très à l’aise sur la moto lors de la Course 2, mais j’étais plus en difficulté dans les virages. Je me suis bien senti hier dans les virages, mais il manquait un peu de grip. Nous avons commencé depuis la troisième ligne et sommes passés à travers le trafic, mais cette course a été bien plus serrée qu’hier et il y avait deux gars entre Jonathan et moi. C’était bien en fait de se rapprocher de certains gars aux avant-postes, et de réaliser quelques belles manœuvres à la fin des courses, mais il nous a simplement manqué cette pointe de vitesse en début d’épreuve.

Le cinquième : Marco Melandri

Le cinquième : Marco Melandri
5/5

Photo de: Gold and Goose / LAT Images

Je suis un peu déçu parce que, alors que j’ai essayé de faire progresser la moto au freinage par rapport à la Course 1, nous avons malheureusement fait un pas en arrière au niveau de la prise en main. J’étais en difficulté dans les changements de direction et, pour rattraper cela, je forçais beaucoup sur l’avant. Après la mi-course, le grip à l’avant a décru significativement et je n’ai pas pu faire plus. C’est dommage parce qu’un podium était à notre portée, mais nous regardons devant nous, et nous allons essayer de faire notre retour sur le podium en Argentine.

Prochain article WSBK
Championnat - Rea intouchable, statu quo dans le top 8

Article précédent

Championnat - Rea intouchable, statu quo dans le top 8

Article suivant

Carrasco titrée en Supersport 300 : parcours d'une pionnière

Carrasco titrée en Supersport 300 : parcours d'une pionnière
Charger les commentaires