WSS - Caricasulo enchaîne, Cortese et Cluzel s'accrochent !

partages
commentaires
WSS - Caricasulo enchaîne, Cortese et Cluzel s'accrochent !
Par : Willy Zinck
17 sept. 2018 à 16:00

La manche portugaise du calendrier a offert une course à rebondissements, au cours de la laquelle les deux leaders du championnat se sont percutés, laissant sur le carreau Cluzel, alors que Mahias a perdu la victoire dans le tout dernier tour.

Federico Caricasulo, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Jules Cluzel, NRT after his crash
Randy Krummenacher, BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team
Raffaele De Rosa, MV Agusta Reparto Corse by Vamag, Kyle Kyle Smith, GEMAR Team Lorini
Jules Cluzel, NRT after his crash
Jules Cluzel, NRT
Thomas Gradinger, NRT, Barbera
Kyle Smith, GEMAR Team Lorini, Raffaele De Rosa, MV Agusta Reparto Corse by Vamag
Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team, Federico Caricasulo, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Hannes Soomer, Racedays
Hikari Okubo, Kawasaki Puccetti Racing

Cette neuvième manche de la saison Supersport aura sans doute donné lieu à l'une des arrivées les plus rocambolesques de l'année. Parti en pole position, sa quatrième en 2018, Lucas Mahias a bien cru jusqu'au dernier tour se diriger vers une victoire qui se refuse à lui depuis la manche inaugurale à Phillip Island.

Mais une crevaison à l'entrée de l'ultime boucle en a décidé autrement, le Français stoppant dans un premier temps sa moto en bord de piste avant de connaître (et nous aussi !) un véritable ascenseur émotionnel.

Car dans le même temps, deux autres pilotes s'accrochaient à l'autre bout du circuit, en l'occurrence Rob Hartog et Borja Quero Martínez, déclenchant ainsi la sortie des drapeaux rouges. La règle est alors claire : c'est le classement du tour précédent qui est pris en compte... pour peu que les pilotes soient de retour au stand dans un délai de cinq minutes !

Mahias, la témérité non récompensée

Dans l'espoir de conserver sa première place virtuelle, Mahias s'est donc embarqué dans un tour interminable sur une machine totalement de guingois, chutant à deux reprises. Une témérité bien mal récompensée par son retour effectif dans la voie des stands, mais trop tard !

Pour une poignée de secondes, le Montois devait en effet se résigner à voir son coéquipier du GRT, Federico Caricasulo, empocher une deuxième victoire consécutive après celle décrochée il y a plus de deux mois à Misano.

"Je suis très content pour cette victoire, les 25 points sont très importants pour moi", a déclaré l'Italien à l'issue de la course, avant de rendre hommage à son coéquipier. "Mais je suis vraiment désolé pour mon coéquipier Lucas, il a fait une course incroyable, il méritait la victoire aujourd'hui. Mais il a été malchanceux, et j'ai récupéré la victoire. Je suis content pour le championnat, je suis à présent complètement dans la lutte pour la victoire."

La fin de course a donc été à rebondissements, et elle a presque occulté un début d'épreuve qui n'a lui non plus pas manqué de retournements de situation. Au départ, ce fut donc Jules Cluzel qui prit les devants de façon très momentanée face à Mahias, ce dernier reprenant son dû quelques tournants plus loin.

Mais ce n'était que le début des soucis pour l'Auvergnat, qui dans le tour suivant allait se faire attaquer par son rival au championnat, Sandro Cortese, au freinage du virage 5. Las, l'Allemand maîtrisa mal son freinage et perdit l'avant sous le nez de Cluzel, emmenant le natif de Montluçon dans sa chute.

Duel de GRT aux avant-postes

Si ce dernier, furieux, devait abandonner, son adversaire repartait quant à lui après être resté coûte que coûte agrippé à sa Yamaha. Devant, cet accident avait planté le décor pour un duel entre coéquipiers du GRT, Mahias préservant néanmoins son avantage (et signant du même coup le meilleur tour en course) durant toute la course sur Caricasulo, jusqu'aux événements de la dernière boucle.

Ce dernier allait donc profiter de l'aubaine pour s'adjuger une deuxième victoire cette saison, et se remettre en selle au championnat en remontant à la troisième place, à égalité de points avec Randy Krummenacher, quatrième de cette course.

Derrière lui sur le podium, on retrouve un surprenant Kyle Smith, auteur d'un départ splendide qui lui a valu de pointer en quatrième position dès l'issue du premier tour. Le Britannique obtient ainsi son premier podium de l'année, son premier par ailleurs sur une Honda.

"Je suis tellement content de revenir sur le podium", s'est félicité l'Anglais à l'arrivée. "J'ai rejoint une nouvelle équipe cette année. Nous avons fait des essais durant l'été, nous avons travaillé si dur, c'est génial de faire mon retour sur le podium et je remercie mon équipe."

Suit ensuite sur la dernière marche du podium un pilote désormais habitué du top 3 : Raffaele de Rosa signe en effet sa sixième arrivée consécutive dans le trio de tête, et renforce toujours plus sa position au général, cinquième à seulement 30 points de Cortese.

Lire aussi :

"Je suis content de ce résultat, ça fait six podiums d'affilée", a expliqué l'Italien au Parc Fermé. "Mais aujourd'hui cela a été très difficile, car après deux mois, ce n'était pas facile de courir de nouveau. Mais j'ai essayé de rester concentré et d'attaquer. Au final, j'ai quand même perdu trop de temps par rapport à Caricasulo, et j'ai vu que Mahias était sorti, alors je me suis dit qu'il valait mieux maintenir ma position."

Mais l'attention de Cortese se porte sans doute en ce moment davantage sur Cluzel. En ce sens, le Champion du monde Moto3 2012 peut se satisfaire d'avoir accru son avance au championnat sur son rival pour le titre.

Le pilote du Kallio Racing a tout de même fait un passage par le garage de l'équipe NRT pour tenter de s'excuser après le regrettable accident qui a impliqué les deux hommes. Mais avec 16 points et encore trois courses à disputer, rien n'est joué dans cette édition 2018 du Supersport.

Portugal WSS - Portimão - Course

Pos. Pilote Moto Temps/Écart
1  Federico Caricasulo Yamaha 28'15.750
2  Kyle Smith Honda 5.784
3  Raffaele De Rosa MV Agusta 6.199
4  Randy Krummenacher Yamaha 9.581
5  Sandro Cortese Yamaha 20.419
6  Hannes Soomer Honda 22.605
7  Ayrton Badovini MV Agusta 23.787
8  Thomas Gradinger Yamaha 25.004
9  Hikari Okubo Kawasaki 25.009
10 Spain  Hector Barbera Kawasaki 29.862
11  Luke Stapleford Yamaha 31.630
12 Spain Miquel Pons Kawasaki 40.423
13  Jaimie van Sikkelerus Honda 44.207
14  Christian Stange Kawasaki 45.273
15  Sam Hornsey Triumph 53.436
16  Javier Iturrioz Kawasaki 57.876
17  Kengo Nagao Kawasaki 58.096
18  Alfonso Coppola Yamaha 58.113
Ab.  Lucas Mahias Yamaha 0.000
Ab. Spain Quero Martinez Yamaha 31.305
Ab.  Wayne Tessels Kawasaki 1'00.475
Ab.  Corentin Perolari Yamaha 3 tours
Ab. Spain Nacho Calero Kawasaki 4 tours
Ab.  Alex Murlay Honda 6 tours
Ab. Portugal Ivo Lopes Yamaha 9 tours
Ab.  Peter Sebestyen Honda 11 tours
Ab.  Jules Cluzel Yamaha 15 tours
DSQ.  Rob Hartog Kawasaki  
Prochain article WSBK
Portimão : Les plus belles photos du week-end WSBK

Article précédent

Portimão : Les plus belles photos du week-end WSBK

Article suivant

Retour gagnant pour Baz après plus de deux mois de trêve !

Retour gagnant pour Baz après plus de deux mois de trêve !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Portimão
Catégorie SSP - Course 2
Lieu Portimão
Auteur Willy Zinck
Type d'article Résumé de course