Le World Superbike reste à Misano jusqu'en 2020

En marge de la visite du Championnat du monde Superbike à Misano, le week-end dernier, les gérants du WSBK et du circuit ont annoncé la prolongation de leur accord.

Santamonica SpA et Dorna WSBK Organization se sont entendus pour prolonger de trois ans leur union, et ainsi permettre au World Superbike de se rendre à Misano jusqu'en 2020 inclus. C'est un partenariat déjà historique qui se prolonge ainsi, puisque le circuit Marco Simoncelli a accueilli à ce jour 50 courses WSBK, soit autant que Donington : seuls Assen (52) et Phillip Island (53) ont fait plus.

À son arrivée au calendrier, en 1991, le circuit italien, que l'on appelait encore "Santamonica", avait permis l'hégémonie de Ducati. Les éditions des années 1990 avaient vu le constructeur de Borgo Panigale multiplier les doublés grâce à Doug Polen (1991), Giancarlo Falappa (1993), Marco Lucchiari (1995), John Kocinski (1996) ou encore Carl Fogarty (1999), ne cédant que quelques succès à Kawasaki ou Honda.

Bayliss, Xaus, Laconi et Chili ont fait perdurer l'histoire d'amour de Ducati avec Misano jusqu'en 2007, avant le début d'une relative disette, qui allait prendre fin avec le doublé de Carlos Checa en 2011. Entre-temps Jonathan Rea y a décroché sa première victoire en WSBK, en 2009, et Max Biaggi y a offert un doublé à Aprilia, en 2010, exploit qu'il allait rééditer deux ans plus tard, avant que Misano ne quitte momentanément le calendrier. À son retour, en 2014, l'ère Kawasaki était ouverte et il a fallu attendre la course de ce dimanche pour voir une autre machine s'imposer, en l'occurrence la Ducati de Marco Melandri.

Rendez-vous populaire, Misano a accueilli cette année plus de 68'000 spectateurs au cumul des trois jours d'essais et de compétition, ce qui en fait le troisième événement le plus visité à ce stade de la saison Superbike, après la Thaïlande et Imola. Cette édition inaugurait un bâtiment principal remis au goût du jour et une nouvelle entrée destinée à faciliter l'accès du public, exemple le plus récent des efforts réguliers que les gérants du circuit s'efforcent de produire pour faire perdurer leur manche.

"Misano est un circuit qu'il est naturel de visiter pour le World Superbike. On y trouve une passion sans limite, de grandes compétences d'organisation et une forte implication à l'échelle locale. C'était une décision simple à prendre, elle était presque naturelle", assure Daniel Carrera, directeur exécutif du WSBK.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Misano
Circuit Misano
Type d'article Actualités