Le WSBK arrive à Donington le cœur lourd

partages
commentaires
Le WSBK arrive à Donington le cœur lourd
Par : Léna Buffa
25 mai 2017 à 17:38

C'est une épreuve très particulière qui s'ouvre à Donington, quelques jours après le décès de Nicky Hayden.

L'émotion très vive suscitée par la disparition du pilote américain est palpable à l'heure où le paddock prépare cette sixième manche de la saison WSBK. L'équipe de Nicky Hayden sera bien au rendez-vous de ce week-end douloureux, mais seul Stefan Bradl en défendra les couleurs.

"Ce week-end sera très difficile pour tout le monde", anticipe le pilote allemand. "Nicky était un coureur, il était né et avait grandi dans une famille de course et toute sa vie il avait pris plaisir à courir, alors nous serons là pour faire vivre sa passion et lui rendre hommage de la meilleure façon qui soit. Ce ne sera pas une manche facile, mais nous allons faire de notre mieux en son nom."

La moto du Kentucky Kid sera exposée dans son stand durant tout le week-end et plusieurs initiatives sont prévues pour lui rendre hommage, à l'exemple d'une minute de silence qui sera organisée samedi à 14h heure locale, soit une heure avant le départ de la première course WSBK.

"Bien entendu, ce ne sera pas une manche comme les autres : tout ce que nous avons fait un million de fois sur un circuit aura une signification et un feeling complètement différents," pressent Pieter Breddels, directeur technique du Red Bull Honda World Superbike Team. "Nous allons rester forts tous ensemble et apporter le meilleur soutien qui soit à Stefan, qui a la lourde tâche de prendre la piste et de tout donner. Et, bien entendu, nous allons rendre hommage à Nicky de la meilleure façon que nous savons le faire, et nous espérons le rendre fier."

La moto de Nicky Hayden, Honda World Superbike Team

Tom Sykes en terrain conquis

À titre purement sportif, cette manche marque le rendez-vous de nombreux pilotes avec leur public. Avec Donington, le World Superbike fait son retour sur les terres qui ont accueilli la toute première manche du championnat, en 1988, avec des courses remportées à l'époque par Davide Tardozzi puis Marco Lucchinelli. Depuis, les pilotes britanniques ont pris le pouvoir sur leurs terres, et ils ont notamment remporté les neuf dernières courses en date ici. Les huit dernières (de 2013 à 2016 inclus) ont été dominées par Tom Sykes, qui compte par ailleurs quatre pole positions sur les cinq dernières visites sur place.

"On commence à aborder des circuits sur lesquels j'ai été plus performant par le passé, et Donington en fait partie", se réjouit le pilote Kawasaki, diminué par des problèmes de santé ces dernières semaines. Une victoire samedi lui permettrait d'établir un record sans précédent de neuf succès consécutifs sur une piste donnée. "Ma santé s'est améliorée et la préparation a par conséquent été meilleure que sur les manches précédentes. Je touche du bois, je n'ai pas été malade ces derniers jours, alors je suis plutôt confiant quant au fait que le week-end puisse se passer sans interruption."

Tom Sykes se présente véritablement comme l'homme à battre cette semaine, mais il sait bien que la plus grande menace vient de son voisin de box, Jonathan Rea, vainqueur sept fois sur les dix courses disputées depuis le début de l'année. Le duel qui s'annonce entre les deux pilotes Kawasaki pourrait permettre à la marque d'alimenter un palmarès des plus riches, auréolé par cinq doublés sur les six dernières courses disputées sur place.

"Ça fait longtemps que je n'ai pas gagné à Donington, alors y remédier sera l'objectif du week-end", prévient le leader du championnat. "La piste est très fun, mais il est également difficile de trouver un bon équilibre entre la stabilité dans les gros freinages et l'agilité dans les portions rapides et fluides. Après Imola, nous avons une meilleure compréhension de notre moto et j'ai hâte de mettre en place de nouvelles idées de set-up."

Le vainqueur Jonathan Rea, Kawasaki Racing, le deuxième, Tom Sykes, Kawasaki fêtent leur résultat avec l'équipe

Chaz Davies – celui qui a privé le Champion du monde de la victoire par trois fois cette année – évoluera lui aussi devant ses fans cette semaine, cependant Donington représente un défi personnel pour le Gallois, qui n'y a jamais fait mieux que troisième. Le dernier à s'être imposé avant Rea et Sykes, c'est son coéquipier, Marco Melandri, toujours à la recherche d'une première victoire cette année avec Ducati.

"Ces dernières années, nous nous sommes progressivement rapprochés de la cible et nous avons amélioré notre compétitivité sur ce tracé, où Sykes constitue la référence", souligne Chaz Davies. "L'année dernière, en dépit du fait que j'avais manqué une séance d'essais le vendredi, on avait rapporté un podium, je suis donc prêt à relever le défi."

On notera enfin que ce week-end verra la présence de Leon Haslam en tant que wild-card. Fin connaisseur des lieux, l'Anglais y a signé le doublé cette année en BSB et il fait son retour en WSBK pour la première fois depuis sa pige au Qatar, l'an dernier.

Article suivant
Trois constructeurs pour une électronique centralisée en Superbike

Article précédent

Trois constructeurs pour une électronique centralisée en Superbike

Article suivant

EL1 - Rea et Sykes donnent le ton

EL1 - Rea et Sykes donnent le ton
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Donington
Lieu Donington Park
Pilotes Nicky Hayden Boutique , Tom Sykes , Leon Haslam , Chaz Davies , Jonathan Rea , Stefan Bradl
Auteur Léna Buffa
Type d'article Preview