WSS - Première victoire pour Mahias et nouvelle chute pour Sofuoglu !

Après avoir attendu patiemment son heure, le pilote français est sorti du bois dans le tout dernier tour pour remporter son premier succès dans la catégorie.

Qu'il est bon d'entendre la Marseillaise retentir sur le podium du Supersport ! Après être passé près de sa première victoire dans la catégorie lors de la manche inaugurale de la saison 2017 à Phillip Island, Lucas Mahias n'a cette fois-ci pas manqué le coche en Espagne, pour la première manche en Europe sur le tracé de MotorLand Aragón. 

Pourtant, le chemin a été long pour le Montois, qualifié en cinquième position sur la grille, derrière plusieurs pilotes de renom et notamment le revenant et quintuple Champion du monde de la discipline, Kenan Sofuoglu.

À l'extinction des feux, c'est d'ailleurs le Turc qui semblait prendre le meilleur envol. Mais celui-ci emmagasinait trop de vitesse et virait large au premier virage pour finalement laisser Sheridan Morais et Kyle Smith s'installer en tête, alors que Mahias en profitait lui aussi pour bondir à la troisième place.

Un peu plus bas dans la hiérarchie, l'autre Français du plateau, Jules Cluzel, était lui aussi auteur d'un départ canon et sautait de la 14e place sur la grille à la huitième au terme du premier tour. Tous les pilotes n'avaient pas la même réussite : le Suisse Robin Mulhauser était ainsi victime d'une chute dans le virage 7, alors que l'Italien Alessandro Zaccone devait également renoncer. Le poleman PJ Jacobsen avait pour sa part effectué un départ des plus poussifs, pointant à la cinquième place à l'issue du premier tour derrière Sofuoglu. 

En tête de course, la bataille était acharnée entre Kyle Smith et Morais, les deux hommes s'échangeant la position de leader à plusieurs reprises. Derrière eux, Mahias observait cette lutte homérique et attendait patiemment son heure, réalisant en toute discrétion le meilleur temps provisoire de la course. Le pilote Yamaha portait finalement l'estocade dans le sixième tour pour s'accaparer la deuxième place, au détriment de Smith, qui allait chuter peu de temps après avant de repartir.

Toujours pas de points pour Sofuoglu

Derrière ce trio de tête, le Finlandais Niki Tuuli était un séduisant quatrième, et tenait tête à Sofuoglu avant de finalement craquer sous la pression et de chuter. Le Turc allait subir le même sort au huitième tour, à la sortie du premier tournant. Federico Caricasulo perdait en effet le contrôle de sa Yamaha juste devant lui, la faute à un high-side, et emmenait le Champion en titre dans sa chute.

Les deux hommes ont été dans un premier temps emmenés à l'antenne médicale du circuit pour des examens complémentaires. Finalement, le diagnostic s'avère rassurant pour les deux hommes, qui ne déplorent que des contusions. 

Reste que Sofuoglu aurait sans doute rêvé d'une autre course pour sa première apparition en Supersport depuis la manche du Qatar l'an passé. Le compteur de points du Turc reste ainsi toujours bloqué à zéro en ce début de championnat.

Le pilote Kawasaki ne cachait d'ailleurs pas sa déception à l'issue de la course, au micro du site officiel du Superbike. "Bien sûr que je suis très déçu. C'était une course que je pouvais gagner. J'attendais. Il restait dix tours. Mais ils [ses concurrents] pilotaient comme si c'était le dernier."

De retour à la compétition après avoir manqué les deux premières manches de la saison, le pilote turc s'avouait tout de même soulagé de ne pas s'être de nouveau blessé à la main. "Je suis content car ma main est OK. J'ai un petit problème au niveau du dos, mais dans quelques jours ce sera bon."

Arrivée à la photo-finish

À la mi-course, Morais tenait bon la corde en tête, toujours devant Mahias et Jacobsen, qui profitait de son côté des différents accidents devant lui pour revenir sur le podium provisoire, non sans se faire quelques frayeurs avec l'arrière de sa moto, assez instable, surtout dans les deux derniers virages.

Cluzel poursuivait lui aussi sa remontée pour se positionner au quatrième rang, quoiqu'un peu décroché du trio de tête. Alors que les positions se figeaient aux avant-postes, l'Auvergnat assurait le spectacle en défendant de belle manière sa place, devant Christian Gamarino, Michael Canducci et désormais l'ancien leader du championnat, Roberto Rolfo. 

Après une brève accalmie, les événements s'emballaient de nouveau en tête de course dans le dernier tour pour le gain de la première place. Mahias jouait son va-tout en appliquant des trajectoires peu orthodoxes pour tenter de prendre l'avantage sur Morais.

Le Français passait une première fois à l'intérieur, au prix d'un freinage très tardif à l'approche du virage 7, et tirait tout droit pour céder de nouveau la première place au Sud-Africain. Mais ce n'était que partie remise pour Mahias, qui insistait de nouveau dans le virage 14 avec un nouveau freinage de dernière minute, bien mieux maîtrisé celui-ci, qui lui permettait de s'adjuger définitivement le leadership.

Le pilote Yamaha devait encore parer le retour de son adversaire dans la longue ligne droite de retour, avant de finalement s'imposer pour 14 centièmes ! "Cela a été une course vraiment incroyable !" s’exclamait le Français au micro du site officiel du Superbike après l'épreuve. "J'aime ce type de course, lorsqu'il y a beaucoup de bagarres ! Lors de la dernière course, en Thaïlande, c'est mon coéquipier [Federico Caricasulo] qui s'était imposé, et cette fois-ci c'est mon tour. Je suis très content du travail de l'équipe, et la R6 est vraiment une moto formidable !"

 

Mahias décroche ainsi son tout premier succès en Supersport, devant Morais et Jacobsen, et prend par la même occasion la tête du championnat. L'autre Français du plateau, Jules Cluzel, assure un week-end très positif pour le camp tricolore, en terminant quatrième après une résistance de tous les instants, pour marquer enfin ses premiers points de la saison. 

Un peu plus bas dans le classement, Kyle Ryde est à nouveau le seul pilote du team Kawasaki Puccetti Racing à inscrire des points suite à l'abandon de Sofuoglu. L'Anglais termine devant le surprenant Estonien Hans Soomer, auteur d'une course très solide. À noter enfin que Kyle Smith est parvenu à voir le drapeau à damier malgré sa chute, mais en échouant à la porte des points, en 16e position.

WSS - Aragón - Course

Pos   Pilote  Moto  Écart
1  Lucas Mahias Yamaha  
2  Sheridan Morais Yamaha 0.014
3  PJ Jacobsen MV Agusta 0.153
4  Jules Cluzel Honda 3.598
5  Michael Canducci Kawasaki 4.320
6  Roberto Rolfo MV Agusta 4.424
7  Christian Gamarino Honda 9.407
8  Kyle Ryde Kawasaki 17.064
9  Hans Soomer Honda 23.098
10  Luke Stapleford Triumph 26.140
11  Hikari Okubo Honda 31.703
12  Rob Hartog Kawasaki 31.742
13  Cardelus Garcia  MV Agusta 31.780
14  Zulfahmi Khairuddin Kawasaki 31.912
15  Kazuki Watanabe Kawasaki 32.717
16  Kyle Smith Honda 32.816
17  Aiden Wagner Honda 37.288
18  Nacho Calero Kawasaki 37.397
19  Péter Sebestyén   Kaasaki 38.220
20  Lachlan Epis Kawasaki 57.076
21  Stefan Hill Triumph 1'06.111
22  Jacopo Cretaro Suzuki 1'07.183
23  Hiromichi Kunikawa Honda 1'15.931
24  Jaimie van Sikkelerus Yamaha 1'23.663
25  Nasser Al Malki Kawasaki 1'28.596
26  Connor London Suzuki 1'28.604
Ab.  Federico Caricasulo Yamaha 9 tours
Ab.  Kenan Sofuoglu Kawasaki 9 tours
Ab.  Gino Rea Kawasaki 10 tours
Ab.  Niki Tuuli Yamaha 12 tours
Ab.  Loris Cresson Yamaha 12 tours
Ab.  Alessandro Zaccone MV Agusta 15 tours
Ab.  Robin Mulhauser Honda  
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Aragon
Sous-évènement Supersport - Course
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Kenan Sofuoglu , Lucas Mahias
Type d'article Résumé de course