WSS - Rolfo et Mahias mènent le duel jusqu'au bout d'une course folle

partages
commentaires
WSS - Rolfo et Mahias mènent le duel jusqu'au bout d'une course folle
Par : Léna Buffa
27 févr. 2017 à 14:45

À la bagarre contre le Français Lucas Mahias jusqu'à la dernière seconde, Roberto Rolfo a remporté dimanche sa première victoire en Championnat du monde Supersport, au terme d'une course très disputée et marquée par de grosses chutes.

Roberto Rolfo, Team Factory Vamag
Jules Cluzel, CIA Landlord Insurance Honda
Lucas Mahias, GRT Yamaha
Roberto Rolfo, Team Factory Vamag
La moto de Kenan Sofuoglu, Puccetti Racing
Federico Caricasulo, GRT Yamaha
Le poleman P.J. Jacobsen, MV Agusta avec les charmantes Tissot Girls
Kyle Ryde, Kawasaki Puccetti Racing
Podium : le vainqueur Roberto Rolfo
Kyle Ryde, Kawasaki Puccetti Racing
P.J. Jacobsen, MV Agusta
Kyle Ryde, Kawasaki Puccetti Racing
Podium : le vainqueur Roberto Rolfo, Team Factory Vamag

Cette première manche de la saison WSS débutait dans un contexte déjà marqué par plusieurs blessures, à commencer par celle de Kenan Sofuoglu, quintuple Champion du monde de son état et contraint de renoncer aux deux premières courses après un accident pendant l'intersaison. Les essais de la semaine australienne avaient aussi écarté Hikari Okubo, coéquipier de Jules Cluzel, qui s'est fracturé la clavicule, et valu à Roberto Rolfo de se déboîter l'épaule. Mais l'Italien allait bientôt prouver que sa semaine pouvait se terminer bien mieux qu'elle n'avait commencé.

PJ Jacobsen, qui a remplacé cet hiver Jules Cluzel chez MV Agusta, s'est affirmé comme l'homme fort des essais de Phillip Island, dont il a dominé chacune des séances. C'est également lui qui s'est octroyé la pole position, l'arrachant à Federico Caricasulo et le même Cluzel en fin de Superpole. L'Américain, qui a indéniablement gagné en stature, a pourtant perdu son rang sitôt les feux rouges éteints, dimanche après-midi.

C'est en effet Cluzel qui a pris le meilleur envol depuis sa deuxième place sur la grille. Débordé par Kyle Ryde au bout de quelques virages, le Français a ensuite vu Alex Baldolini s'emparer des commandes en bout de ligne droite, alors que débutait le deuxième tour. Tandis que Jacobsen était frappé pas un problème technique, Baldolini partait à la faute en tête de la course. Mais c'est un autre accident, bien plus impressionnant, qui allait stopper l'action, car Robin Mulhauser, lui aussi coéquipier de Cluzel, était violemment désarçonné par sa Honda dans le peloton, heurtant au passage la machine de Gino Rea. Plus de peur que de mal pour les pilotes, mais les nombreux débris en piste imposaient la sortie des drapeaux rouges, et ce alors que le Français Lucas Mahias venait de passer en tête devant Ryde et Cluzel.

Cluzel et Mahias font le show en tête

Au moment d'installer une nouvelle grille de départ, chacun savait qu'un véritable sprint s'apprêtait à débuter, avec seulement dix tours au programme pour départager les nombreux prétendants à la victoire. Une nouvelle fois, c'est Jules Cluzel qui a plongé en premier dans le premier virage, mais le Français allait à nouveau être dépossédé des commandes quelques secondes plus tard, cette fois par Federico Caricasulo.

À la bagarre contre les pilotes Yamaha, Cluzel était alors suivi de très près par Baldolini, Jacobsen et Ryde. L'Italien tentait à nouveau sa chance en bout de ligne droite et s'installait dans le sillage du Français, tandis que Jacobsen, décidément favori malheureux, connaissait un nouveau revers en sortant de piste à MG dans le troisième tour.

Tandis que le stand MV Agusta se figeait, les quatre hommes de tête (Cluzel, Mahias, Baldolini et Caricasulo) tentaient de faire le trou en profitant de la sortie de Jacobsen et de la gêne occasionnée aux pilotes qui évoluaient près de lui. C'était sans compter sur Rolfo, alors le plus rapide en piste et visiblement bien décidé à ne pas les laisser filer. La jonction fut rapidement faite et, avec Rolfo, Ryde, Tuuri et West rejoignaient eux aussi le groupe de tête.

Malgré la pression exercée par ses poursuivants, qui ne se décollaient pas de sa roue, Cluzel continuait alors de mener, mais une trajectoire élargie au début du septième tour allait permettre à Baldolini de s'engouffrer, suivi par les pilotes Yamaha et par Rolfo. Puis c'est Ryde qui passait à son tour Cluzel et les deux hommes manquaient même de se toucher en se gênant dans MG.

Avec sa MV Agusta privée, Baldolini a tenu bon jusqu'à voir les Yamaha fondre sur lui au début de l'avant-dernier tour. Caricasulo s'est alors installé en tête devant Mahias, puis c'était au tour de Rolfo et de West de passer Baldolini. Cluzel, lui, était alors sixième, conservant l'espoir d'inverser la tendance dans ce groupe toujours très compact.

Dernier tour et nouvelle attaque dans le virage 1, cette fois de Mahias sur son coéquipier Caricasulo. Rolfo enchaînait en prenant l'avantage sur les deux pilotes Yamaha pour se porter à son tour en tête de la course. L'Italien devançait alors Mahias, puis Caricasulo tandis que Cluzel remontait à la quatrième place. Le Français semblait en passe de prendre l'avantage sur le pilote Yamaha dans MG lorsque celui-ci l'a harponné, emmenant les deux motos au tapis. Caricasulo expliquera avoir été en délicatesse avec son train avant durant toute la course, lui qui a connu une première grosse alerte dans le cinquième tour, parvenant par miracle à ne pas tomber alors que ses roues se dérobaient.

Le fait est que cette chute allait marquer une cassure irrémédiable dans le groupe de tête. Ce n'était pourtant pas le dernier coup de théâtre, car Baldolini perdait tout espoir dans la foulée, laissant West sauter sur la troisième place. Devant eux, il fallait encore départager Rolfo et Mahias, au coude à coude dans la ligne droite. Un peu trop d'ailleurs, car la direction de course finira par pénaliser le Français. Alors que leur passage de la ligne avait été jugé à la photo-finish avec un millième d'avance (!) pour l'Italien, l'écart suite à cette pénalité sera finalement de 0"101.

Entre le Superbike et le Supersport, toutes les courses du week-end ont donc fini à la photo-finish avec jamais moins de 42 millièmes d'écart à la régulière entre le vainqueur et le second ! En WSS, cela vaut à Rolfo, ancien pilote de Grands Prix notamment, d'ouvrir son compteur et au Français Lucas Mahias d'entamer sa saison par de gros points, alors même qu'il s'est blessé dans un gros highside en essais libres.

Pour la troisième fois de sa courte carrière Supersport, West monte sur le podium à domicile, tandis que Ryde et Tuuli – respectivement protégés de Jonathan Rea et de Mika Kallio – complètent le top 5. Revenu du diable-vauvert en imprimant un rythme très élevé après sa sortie de piste, Jacobsen en termine finalement à la sixième place.

WSS - Phillip Island - Course 

Pos.  Pilote Moto Écart
1  Roberto Rolfo MV Agusta 15'56.217
2  Lucas Mahias Yamaha 1.001
3  Anthony West Yamaha 1.544
4  Kyle Ryde Kawasaki 1.679
5  Niki Tuuli Yamaha 1.727
6  PJ Jacobsen MV Agusta 5.237
7  Aiden Wagner Honda 5.387
8  Kazuki Watanabe Kawasaki 6.610
9  Nacho Calero Kawasaki 8.057
10  Lachlan Epis Kawasaki 8.309
11  Sheridan Morais Yamaha 10.264
12  Zulfahmi Khairuddin Kawasaki 11.579
13  Alex Baldolini MV Agusta 14.148
14  Michael Canducci Kawasaki 23.247
Ab.  Federico Caricasulo Yamaha Chute
Ab.  Jules Cluzel Honda Chute
Ab.  Stefan Hill Triumph Technique
Ab.  Davide Pizzoli MV Agusta Chute
Ab.  Luke Stapleford Triumph Technique
Ab.  Kyle Smith Honda Chute
Ab.   Gino Rea Kawasaki Pas au 2nd départ
Ab.   Robin Mulhauser Honda Pas au 2nd départ
Ab.   Christian Gamarino Honda Pas au 2nd départ
Article suivant
Sykes déçu de ne pas avoir pu s'accrocher au bon wagon

Article précédent

Sykes déçu de ne pas avoir pu s'accrocher au bon wagon

Article suivant

Lowes, le "meilleur des autres" derrière les Kawasaki et les Ducati

Lowes, le "meilleur des autres" derrière les Kawasaki et les Ducati
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Phillip Island
Catégorie Supersport - Course
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Auteur Léna Buffa
Type d'article Résumé de course