Yamaha a de nouveau perdu une occasion de marquer de gros points

Alors que la victoire a filé sous le nez du team Crescent lors de la Course 1, celui-ci est passé près d'un tir groupé dimanche. Mais cette fois-ci, c'est Lowes qui a chuté et privé l'équipe d'un beau résultat d'ensemble.

Cette septième manche du calendrier aura décidément été celle de tous les regrets pour Yamaha, qui après avoir manqué la victoire de peu lors de la Course 1 suite à la chute de Michael van der Mark, a de nouveau raté l'occasion d'engranger de gros points lors de la seconde course, en raison cette fois-ci d'un accident d'Alex Lowes

Partis depuis les huitième et 12e – 11e en réalité, compte tenu du forfait de Chaz Davies – positions, les pensionnaires du team Crescent ont réalisé un bon début de course, en emboîtant le pas des Kawasaki devant eux pour remonter progressivement dans la hiérarchie.

Et comme chez leurs homologues de la marque japonaise, Lowes et Van der Mark se sont fait plaisir avec une belle lutte entre coéquipiers au terme de laquelle ce dernier a eu le dernier mot dans le neuvième tour.

Dès lors quatrième et cinquième, les deux hommes étaient en bonnes places pour ramener des points précieux, avant que Lowes ne perde le contrôle de sa machine pour la quatrième fois du week-end, lors du 12e tour. "On pouvait facilement faire une erreur aujourd'hui", a expliqué l'Anglais après la course. "Et je ne suis pas sûr de ce qui s'est passé, donc c'est dommage d'avoir perdu une opportunité d'obtenir quelques bons points."

Son coéquipier s'est, à l'inverse, plutôt bien rattrapé après sa déception de la veille, lorsqu'il avait dû jeter l'éponge bien malgré lui après avoir mené les deux tiers de la Course 1. Conscient de ne pouvoir se permettre un second résultat blanc en autant d'épreuves, Van der Mark a redoublé de vigilance pour terminer en quatrième position, après un début de course prudent qui l'a vu imprimer un rythme moins véloce que la veille. "Le départ n'a pas été parfait, je ne savais pas où aller lors des premiers virages, mais l'un après l'autre j'ai passé quelques pilotes et réalisé de bonnes manœuvres", a nuancé le Batave au micro du site officiel du Superbike. "J'étais derrière Alex et j'avais du mal à garder mon rythme. J'étais en difficulté pour arrêter la moto, mais nous n'avions rien changé dessus depuis samedi."

Les pneus au centre des problèmes de Van der Mark

Une course délicate donc, d'autant plus que le numéro 60 a de nouveau été frappé en fin de course par des soucis au niveau du pneu arrière, sources de fortes vibrations sur sa machine. "J'ai essayé d'être régulier, mais en fin de course j'ai de nouveau eu des problèmes avec le pneu arrière", observe Van der Mark, qui se satisfait de son résultat en dépit du fait qu'il est de nouveau passé à côté de son premier top 3 cette saison. "J'ai donc juste essayé de survivre lors des huit derniers tours. Je pense que la quatrième place est un bon résultat."

Si la nature des problèmes pneumatiques qui ont affecté la moto de Van der Mark lors des deux courses disputées ce week-end n'a pas encore été élucidée par Pirelli, les premières investigations montraient samedi qu'il s'agissait d'un problème bien distinct de celui qui avait causé la chute de Jonathan Rea à Donington il y a trois semaines, comme l'a expliqué le patron de la Compétition moto du manufacturier italien, Giorgio Barbier : "D'après notre analyse, que nous avons partagée avec Yamaha, nous avons pu constater qu'il y avait un trou dans le flanc gauche du pneu. C'est un dommage complètement différent de celui sur le pneu arrière de Jonathan Rea [une perte de pression avait fait chuter le pilote nord-irlandais, ndlr]."

De plus amples recherches vont donc avoir lieu d'ici la prochaine manche du calendrier, à Laguna Seca, afin de déterminer l'origine de cet état du pneu arrière, et d'éviter que pareille mésaventure se reproduise à l'avenir. "C'est évidemment notre priorité que de comprendre ce qui a causé ce dommage sur le pneu", certifie Barbier. "Donc dans les prochaines heures et les prochains jours nous allons conduire une enquête en profondeur appropriée dans nos laboratoires."

Avec Marcello Pollini

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Misano
Sous-évènement Course 2
Circuit Misano
Pilotes Alex Lowes , Michael van der Mark
Équipes Crescent Racing
Type d'article Réactions