Bientôt quatre courses seulement en Europe?

Bientôt quatre courses seulement en Europe?
Des Fans
François Ribeiro, Eurosport Events Motorsport
Tiago Monteiro, Honda Civic WTCC, Honda Racing Team JAS
Tiago Monteiro, Honda Civic WTCC, Honda Racing Team JAS
Jose Maria Lopez, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team

A l’occasion de la conférence de presse en prélude de la course de WTCC à Vila Real, au Portugal, François Ribeiro, le promoteur de la série, a confié que le nombre d courses européennes pourrait diminuer drastiquement à l’avenir. Et le circuit de Vila Real pourrait bien devenir l’un des incontournables des saisons à venir.

Né d’une évolution de l’European Touring Car Championship au milieu des années 2000, le World Touring Car Championship a toujours compté une base importante de courses européennes, même si la série s’est depuis étendue en Asie, en Amérique du Sud, et même en Afrique (Marrakech).

A l’heure actuelle, les courses européennes constituent la moitié du calendrier du WTCC, avec six épreuves sur le Vieux Continent (Hungaroring, Nordschleife, Moscou, Slovakiaring, Le Castellet et Vila Real) sur les douze au programme cette saison. Un chiffre qui pourrait bien se réduire à l’avenir, d’après François Ribeiro, le promoteur du championnat.

Nous ne pourrons conserver uniquement que des épreuves européennes avec une identité forte.

François Ribeiro, promoteur du WTCC.

"Nous allons réduire le nombre d’épreuves de WTCC en Europe", explique-t-il. "Je pense que nous n’en garderons que quatre au maximum. Nous ne pourrons conserver uniquement que des épreuves européennes avec une identité forte".

Après la Nordschleife du Nürburgring, également apparu au calendrier cette saison, Vila Real est une autre nouveauté qui risque de marquer les concurrents et les spectateurs du WTCC, avec un circuit urbain rapide, technique, et quelque peu dangereux. Un rendez-vous qui enthousiasm François Ribeiro, et qui pourrait bien demeurer au calendrier WTCC pour quelques années.

"Vila Real a une forte identité, qu’on aime le circuit, ou qu’on le déteste", poursuit Ribeiro. "Certains pilotes pourront dire que le circuit est dingue. Oui, c’est probablement plus rapide que Macao et oui, c’est probablement dangereux avec le nombre de virages en aveugle, ce sera un gros challenge pour les pilotes".

"Si ce premier événement est réussi, si le maire apprécie, si son entourage l’apprécie, nous devrions normalement être ici pour les trois prochaines années", conclut François Ribeiro. 

partages
Lopez décroche une pole magistrale devant Loeb

Article précédent

Lopez décroche une pole magistrale devant Loeb

Article suivant

Course 1 - Lopez haut la main devant Loeb

Course 1 - Lopez haut la main devant Loeb