Citroën et Lopez champions dès dimanche ?

Avec son avance faramineuse au championnat, José Maria Lopez pourrait bien sceller sa 3e victoire ce week-end à Motegi, tout comme Citroën au classement constructeurs.

Citroën et Lopez champions dès dimanche ?
José Maria Lopez, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC, salué par le drapeau à damiers.
Podium: le vainqueur José María López, Citroën World Touring Car Team, le deuxième Tom Coronel, Roal Motorsport, le troisième Rob Huff, Honda Racing Team JAS
Le poleman, José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC

Si les championnats pilotes et constructeurs ne font, depuis fort longtemps, guère de doute quant à leur issue, les titres pourraient bien être d'ores et déjà adjugés dès ce week-end à Motegi, 9e étape du championnat WTCC.

Avec 117 points d'avance pour José Maria Lopez sur son plus proche poursuivant, le pilote Honda Tiago Monteiro, le troisième titre consécutif pour le pilote argentin n'est plus qu'une question de temps. Et la probable annulation des deux manches thaïlandaises ferait les affaires du Sud-Américain, puisque, dans ce cas, seuls 110 points maximum (au lieu des 165 points initiaux) pourraient être potentiellement marqués sur les deux dernières étapes, en Chine puis au Qatar.

"Depuis plusieurs courses, je me sens assez détendu et je ne considère pas la victoire comme une obligation", commente Lopez. "Tant que je marque des points et que je maintiens mon avance, cela me rapproche du titre en rendant la situation de plus en plus compliquée pour mes poursuivants. Ce n’est pas moi qui ai le plus de pression !"

Pour autant, nul doute que le pilote argentin voudra briller et remporter une nouvelle victoire, d'autant que les Honda évolueront pour la première fois avec le lest maximal de 80 kg, soit à poids égal que les C-Elysée. Mais l'adversité demeure bel et bien présente pour José Maria Lopez.

Ce n'est pas moi qui ai le plus de pression !

José Maria Lopez.

"En ce qui concerne Motegi, nous savons que c’est un endroit sur lequel nos adversaires sont très forts", poursuit l'Argentin. "C’est d’ailleurs le seul circuit sur lequel nous avions laissé échapper une pole position en 2015 ! Mais j’avais pris l’avantage en course et cela signifie donc que la Citroën C-Elysée WTCC est à l’aise sur ce terrain. Je me réjouis que nous soyons au même niveau de lest cette année, je pense que la bagarre sera intéressante et révélatrice du niveau de forme de chacun".

Alors que l'autre enjeu constitue la lutte pour la deuxième place du classement pilotes, où Yvan Muller est remonté au 3e rang après Termas de Rio Hondo, Citroën pourrait également assurer son troisième titre consécutif en terres japonaises, puisque la marque aux chevrons, qui quittera le WTCC à l'issue de la saison, compte de son côté 196 points d'avance sur Honda, alors qu'un week-end parfait rapporte 105 points au classement constructeurs. 

partages
commentaires
Le WTCC vers un changement du barème des points en 2017
Article précédent

Le WTCC vers un changement du barème des points en 2017

Article suivant

Honda veut honorer ses couleurs à Motegi

Honda veut honorer ses couleurs à Motegi
Charger les commentaires