Citroën, un deuxième sacre annoncé

Malgré les efforts de ses rivaux, notamment Honda, Citroën s’est à nouveau montré au-dessus du lot cette saison. Une domination qui se traduit par un deuxième titre décroché dès le week-end dernier à Shanghai.

Depuis son arrivée en WTCC, Citroën n’a jamais été inquiété. Les Citroën C-Elysée se sont rapidement montrées intouchables avec des qualités techniques exploitées au mieux par un trio de pilotes de tout premier plan : José Maria Lopez, Yvan Muller et Sébastien Loeb, rejoints à temps complet cette saison par le Chinois Ma Qing Hua. 

Le titre des constructeurs ne faisait aucun doute pour Citroën, qui n’a laissé échappé que trois victoires sur les 20 courses (en dix meetings) disputés jusque là. A Shanghai, ce week-end, le constructeur français a encore frappé fort dès la course 1, avec un triplé Lopez-Muller-Loeb qui lui assurait d’ores et déjà la victoire au championnat. Dans la course 2, Citroën s’imposait une nouvelle fois avec Yvan Muller, alors que José Maria Lopez accrochait la 3e place. Un week-end plein pour Citroën Racing et une belle satisfaction pour son directeur Yves Matton.

 

"Je voudrais d’abord remercier nos pilotes pour le travail effectué ensemble et pour leur fair-play", déclarait ce dernier après la course. "Même avec la meilleure voiture et la meilleure équipe, on ne peut pas arriver à de tels résultats sans des pilotes exceptionnels. Je voudrais particulièrement remercier Yvan, qui a été le premier à nous rejoindre et qui nous a permis d’être prêts dès le début de la saison 2014. Quand on parle de Citroën Racing, il faut inclure tous les collaborateurs de notre centre technique. On ne les voit pas à la télévision, mais ils sont indissociables de ce titre de Champion du Monde". 

Bravo à tous les membres de l’équipe pour ce nouveau titre, qui complète la longue série débutée en 2003.

Sébastien Loeb.

Heureux de renouer avec la victoire pour la première fois depuis la Slovaquie, en juin dernier, Yvan Muller tenait lui aussi à remercier son équipe.

"Hier (samedi), j’étais en difficultés lors des essais libres. Mais à force de travail avec mon équipe, j’ai réussi à accéder à la Q3, puis à enchaîner deux bonnes courses, avec beaucoup de dépassements ! Bravo à Citroën, ils méritent ce titre tout simplement parce qu’ils sont les meilleurs. Sans tous ceux qui travaillent derrière nous, nous ne pourrions rien faire", déclarait le quadruple champion du monde de la discipline. 

De son côté, Sébastien Loeb se réjouit de ce nouveau titre de son employeur, même s'il affiche un bilan moins satisfaisant que ses équipiers, avec une 3e et 4e places en Chine.

"Même avec cette longue ligne droite, c’était difficile de se dépasser entre Citroën", explique-t-il. "Le bilan du week-end est un peu frustrant, car je perds des points sur Yvan et ce n’était pas vraiment mon objectif. D’un autre côté, j’avais un bon rythme en course. Bravo à tous les membres de l’équipe pour ce nouveau titre, qui complète la longue série débutée en 2003". 

 

A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes Sébastien Loeb , Yvan Muller , José María López
Type d'article Résumé de course
Tags citroen, wtcc