Course 1 - Coronel résiste à Lopez

Performant depuis le début du week-end marocain, Tom Coronel a continué sur sa lancée pendant la course d'ouverture en profitant des incidents du départ pour s'imposer en résistant à la pression de José Maria Lopez.

Course 1 - Coronel résiste à Lopez
Tom Coronel, Roal Motorsport, Chevrolet RML Cruze TC1
Tom Coronel, Roal Motorsport, Chevrolet RML Cruze TC1
José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Norbert Michelisz, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Rob Huff, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Gabriele Tarquini, LADA Sport Rosneft, Lada Vesta
Tom Chilton, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Fredrik Ekblom, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar TC1

Grâce sa dixième position obtenue en qualifications, James Thompson s'élance en pole position. Le remplaçant de René Münnich est rapidement menacé par Hugo Valente après le départ, et ce dernier pousse la Chevrolet hors de la piste au freinage du virage 3.

Entre-temps, Catsburg percute Björk au départ. Valente récupère la tête, mais la direction de course le le pénalise rapidement d'un drive-trough.

Le Français effectue sa pénalité et Tom Coronel hérite du commandement de la course, talonné par Lopez, qui avait doublé Muller en profitant des incidents du départ.

Lopez poursuit de très près le Néerlandais qui apparaît à l'aise sur ce circuit depuis l'entame du week-end. L'écart est serré entre les trois leaders, mais relativement important entre ce groupe et leurs poursuivants. La première des trois Honda de Monteiro est à 4 secondes de Muller.

Viennent ensuite Michelisz puis Huff, qui s'élancera en pole position de la course principale. Au neuvième tour, Bennani menace Chilton pour le compte de la huitième place.

Pendant ce temps, l'écart entre Coronel et Lopez diminue, tout comme celui entre Muller et Monteiro. Le Français voit peu à peu s'échapper son coéquipier argentin et n'arrive pas à combler la seconde d'écart entre les deux Citroën.

Poursuite infernale

Le leader Coronel est dans une situation inconfortable au tour suivant, lorsque Lopez se fait de plus en plus pressant dans les rétroviseurs du Néerlandais. L'écart grandi de nouveau au onzième tour, jusqu'à l'épingle du virage 11 ou Tom Coronel bloque ses roues et voit Lopez revenir à la charge.

Le jeu du chat et de la souris a aussi lieu entre Muller et Monteiro. Le Portugais aperçoit aussi dans son rétroviseurs les Honda de son coéquipier Michelisz. Muller, sous la pression, commet quelques blocages de roues, mais ne laisse pas passer le Portugais.

Un peu plus loin dans le peloton, la Chevrolet de John Filippi est sous la menace de Grégoire Demoustier. Le Corse doit laisser la place au pilote Sébastien Loeb Racing lorsqu'il sort large dans la chicane du virage 5. Filippi finit par rentrer au stands pour abandonner en raison de la perte de sa roue avant-gauche survenue un peu plus tôt.

Du coté des leaders, le duel Coronel-Lopez est relancé au 15e tour lorsque le pilote de la Chevrolet Cruze bloque ses roues au freinage du virage 3, il réussit toutefois à rester à l'intérieur du virage pour fermer la porte à Lopez.

Au dix-septième tour, la course se résume très rapidement en un petit train emmené par Coronel, qui devance Lopez de 585 millièmes. Malgré l'impossibilité de dépasser, aucun pilote parmi les leader n'arrive à creuser un écart suffisant par rapport à ses poursuivants. Les cinq premiers sont situé dans un mouchoir de poche tel que la plupart d'entre eux doivent se décaler de la trajectoire pour refroidir leur moteur en ligne droite.

Deux tours plus tard, Muller reçoit des pressions régulières de Monteiro qui ne parvient toujours pas à trouver l'ouverture sur l'Alsacien. A l'avant-dernier tour, Lopez est tellement proche de Coronel qu'il tente une trajectoire alternative à l'épingle du virage 11 pour tenter un dépassement.

L'Argentin, à l'aspiration, freine tard et touche légèrement le pare-choc arrière de Coronel. Lopez espère alors une faute du Néerlandais, faute qui ne viendra pas.

La 5e pour le vétéran Coronel

Coronel s'adjuge la victoire dans la course d'ouverture de la ''Race of Morocco'' avec 3 dixièmes d'avance sur Lopez. Le vétéran néerlandais remporte sa cinquième victoire en WTCC et permet à Roberto Ravaglia, ancien pilote champion du monde 1987 et patron de l'écurie ROAL, de monter sur le podium pour recevoir le trophée du classement équipes.

Yvan Muller termine à près de 2 secondes du leader. L'alsacien a finalement pu résister à la Honda de Monteiro qui termine au pied du podium devant Michelisz et Huff. Viennent ensuite Tarquini et Chilton.

Le local de l'étape Mehdi Bennani doit se contenter d'une neuvième place. Le Marocain reste toutefois troisième du classement général. Les Volvo de Bjork et Ekblom sont respectivement 10 et 11e.

Au championnat, Lopez (126 points) augmente son écart de points avec Tiago Monteiro (109), les deux hommes de tête sont loin devant les 79 points de Bennani.

La course principale aura lieu à 18H15 ce dimanche. Conformément aux résultats des qualifications, les trois Honda emmenées par Rob Huff, partiront des premières places.

Marrakech - Classement course 1 :

Cla   Nº   Pilote   Voiture    Retard/Abandon 
1 Tom Coronel Chevrolet 29'30.458 
2 37  José María López Citroen 0.319
3 68  Yvan Muller Citroen 2.185
4 18  Tiago Monteiro Honda 2.492
5 N.Michelisz Honda 3.770
6 12  Rob Huff Honda 4.433
7 G.Tarquini Lada 9.517
8 Tom Chilton Citroen 11.403
9 25  Mehdi Bennani Citroen 12.294
10 61  Fredrik Ekblom Volvo 16.540
11 62  Thed Björk Volvo 22.376
12 11  G.Demoustier Citroen 31.551
13 55  Ferenc Ficza Honda 44.659
 
(14) 27  John Filippi Chevrolet Abandon
(15) Hugo Valente Lada Abandon
(16) 10  Nicky Catsburg Lada Abandon
(17) 15  James Thompson Chevrolet Abandon
partages
commentaires
Qualifications - Huff emmène un triplé Honda
Article précédent

Qualifications - Huff emmène un triplé Honda

Article suivant

Course 2 - Honda réalise le triplé

Course 2 - Honda réalise le triplé
Charger les commentaires