Rob Huff : "Nous pouvons encore le faire"

Après avoir sauvé les meubles suite à un problème technique en qualifications, Rob Huff (Citroën) croit toujours en ses chances pour le titre, malgré une actuelle septième place au championnat.

Annoncé comme l'un des principaux favoris au titre cette saison, alors qu'il dispose pour la première fois d'une Citroën C-Elysée − certes engagée par la petite équipe privée du Münnich Motorsport −, Rob Huff peine à confirmer depuis le début de l'année, n'ayant pu encore ouvrir son compteur de victoires.

Sur le circuit de Termas de Río Hondo, lors de l'étape argentine du calendrier, le Champion du monde 2012 n'a pu une nouvelle fois jouer la gagne, contraint de changer les freins de sa Citroën juste avant les qualifications, et d'aborder la séance en mode "rodage".

Conséquence : il ne pouvait faire mieux que le 13e temps des chronos en Q1 après un freinage manqué qui endommageait ses pneumatiques, ce qui l'empêchait de prendre part à la Q2 pour la première fois de la saison, et de s'élancer de la septième ligne au départ des deux courses du dimanche.

Huff parvenait tout de même à arracher les points de la septième place après une belle remontée lors de la Course d'Ouverture, et marquait encore les deux points de la neuvième place lors de la Course Principale, après avoir échoué à trouver l'ouverture sur la Lada de Yann Ehrlacher durant une bonne partie de l'épreuve.

"Ce fut l'une des pistes les plus difficiles pour la voiture, c'est certain", explique le pilote britannique. "Nous avons vu que les Citroën n'avaient pas le même rythme que les Volvo ou les Honda durant tout le week-end − bien sûr, les 20 kg de différence ont quelque chose à voir avec cela, et cela vaut au moins 5 km/h par tour."

Encore devant au WTCC Trophy

Au classement général, Rob Huff compte désormais 65 points de retard sur Tiago Monteiro (Honda). Dans le WTCC Trophy, classement réservé aux pilotes privés, le pilote du Münnich Motorsport est à égalité de points (87) avec les pilotes du Sébastien Loeb Racing, Tom Chilton et Mehdi Bennani. Paradoxalement, il est le seul pilote du top 5 de la catégorie à ne s'être pas encore imposé en 2017.

Pour autant, Rob Huff ne veut pas baisser les bras, et garde espoir pour les quatre derniers meetings de la saison (Chine, Japon, Macao et Qatar), où il entend bien revenir dans la course au titre.

"Malgré tout, nous avons marqué des points [en Argentine], alors que Nicky [Catsburg] a abandonné dans les deux", commente Huff. "Tiago [Monteiro] a marqué plus de points que nous l'aurions souhaité, mais le fait que Norbert Michelisz ait remporté la deuxième course et que Yann Ehrlacher se soit imposé dans la première nous aide un peu."

"La pause est longue avant la prochaine course, mais nous sommes encore là au championnat, et nous pouvons encore le faire."

Avant la prochaine étape du WTCC en Chine, sur le tout nouveau circuit de Ningbo, les 14 et 15 octobre, Rob Huff sera en action dans le cadre du championnat TCR à Buriram (Thaïlande) les 2 et 3 septembre, puis en Chine, sur le circuit de Zheijiang, les 7 et 8 octobre, où il sera au volant d'une Volkswagen Golf du Leopard Racing.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes Rob Huff
Équipes Münnich Motorsport
Type d'article Réactions