Formule 1
14 août
EL1 dans
15 Heures
:
22 Minutes
:
36 Secondes
MotoGP
14 août
EL1 dans
14 Heures
:
17 Minutes
:
36 Secondes
Formule E
12 août
Événement terminé
WEC
13 août
EL2 dans
13 Heures
:
52 Minutes
:
36 Secondes
C
Bahreïn
19 nov.
Prochain événement dans
97 jours
IndyCar
08 août
Repoussé
WSBK
07 août
Événement terminé
C
Aragon I
28 août
Prochain événement dans
14 jours
WRC
04 sept.
Shakedown dans
21 jours
18 sept.
Prochain événement dans
35 jours

José Maria Lopez défend Yokohama

partages
commentaires
José Maria Lopez défend Yokohama
Par :
, Motorsport.com Switzerland
1 juin 2016 à 11:45

À l'issue des deux courses de la Nordschleife, marquées par des crevaisons à répétition, José Maria Lopez défend Yokohama, le fournisseur officiel de pneumatiques pour le WTCC.

José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Le poleman José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
José María López, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC

Si le pilote argentin a connu un week-end parfait sur la Nordschleife, avec deux victoires, une pole position et un meilleur tour en course, derrière lui, ce fut un peu le chaos.

Depuis les essais libres, les crevaisons, parfois à haute vitesse, se sont répétées sur le tracé de l'Eifel, frappant Rob Huff (Honda) lors des deux séances, Hugo Valente (Honda) lors des EL2 puis les qualifications, notamment.

En course 1, Tom Coronel (Chevrolet) fut l'une des principales victimes de la série de crevaisons, avant la violente sortie de route dans cette même première manche de la Honda Civic de Tiago Monteiro, alors en tête. Un accident qui profitait alors à Lopez, qui récupérait la première place pour se diriger vers la victoire, le pilote argentin signant plus tard une nouvelle victoire, en étant cette fois parti de la pole.

Après tous ces incidents, la grogne se faisait entendre de la part des pilotes et des équipes, notamment Honda, Lada, Volvo et Tom Coronel, sur sa Chevrolet privée du Campos Racing, avec un coupable désigné : Yokohama, le fournisseur officiel de pneumatiques de la série.

Mon sentiment est que nos adversaires ont peut-être pris un certain risque au niveau des pressions et du carrossage.

José Maria Lopez.

"Je ne pense pas que le problème est imputable à Yokohama", soutient de son côté José Maria Lopez. "Ils étudient ces incidents, mais mon sentiment est que nos adversaires ont peut-être pris un certain risque au niveau des pressions et du carrossage."

À l'inverse, aucune Citroën, ni les deux C-Elysée officielles de Lopez et Muller, ni les trois voitures du Sébastien Loeb Racing, n'ont connu de problème similaire de tout le week-end. Ainsi, pour José Maria Lopez, la faute n'en revient pas à Yokohama, mais bien aux autres équipes, qui ont opté selon lui pour des réglages trop agressifs.

"Chez Citroën, nous étions plus conservateurs", continue Lopez. "Et il s'avère que nous n'avons connu de problème sur aucune de nos voitures. Bien sûr, il ne s'agit que de mon point de vue, et nous aurons bientôt une explication, mais j'ai cru comprendre que je n'étais pas le seul à penser cela."

Chronique Yvan Muller - Émotions sur la Nordschleife

Article précédent

Chronique Yvan Muller - Émotions sur la Nordschleife

Article suivant

Les pilotes Lada sur la réserve sur la Nordschleife

Les pilotes Lada sur la réserve sur la Nordschleife
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WTCC
Événement Nürburgring
Lieu Nürburgring
Pilotes José María López
Auteur Emmanuel Rolland