Le WTCC instaure un contre-la-montre par équipes!

Les organisateurs du WTCC vont introduire un nouveau format de course, qui verra trois voitures d’une même équipe se battre ensemble contre le chrono, avec comme carotte des points supplémentaires pour le championnat constructeurs.

Après chaque séance qualificative, quelques minutes après la Q3, trois pilotes désignés pour chaque constructeur impliqué se lanceront à l’assaut de trois ou quatre tours en fonction des circuits (10 km au minimum, un seul tour bien évidemment pour la Nordschleife) pour une séance additionnelle, baptisée MAC3 (Manufacturers Against the Clock, ou Constructeurs contre-la-montre en français).

Des points additionnels pour le championnat constructeurs

Le chrono sera lancé au passage de la première des trois voitures sur la ligne au début du tour lancé, et sera stoppé au passage de la troisième et dernière voiture sur la ligne à l’issue du dernier tour. Un concept qui n’est pas sans rappeler les épreuves de contre-la-montre par équipes en cyclisme. Un rapprochement qui n’est pas le fruit du hasard, Eurosport, le promoteur du WTCC via sa filiale Eurosport Events, étant également diffuseur du Tour de France, notamment.

L’équipe la plus rapide remportera 10 points au classement constructeurs. Les suivants se partageront 8, 6, 3, 2 et 1. L’ordre de départ des équipes sera donné en fonction de l’ordre inverse de leur classement au championnat constructeurs.

"MAC3 apportera davantage de valeur aux équipes d’usine", explique François Ribeiro, promoteur du WTCC. "Cela ajoutera du spectacle après les qualifications, cela augmentera le volume de diffusion, cela offrira de nouvelles histoires à raconter pour les médias, et cela introduira un paramètre d’effort collectif dans le championnat constructeurs".

 

"Cela demandera aux équipes d’aligner trois pilotes rapides et constants, qui devront piloter ensemble et s’aider mutuellement, après avoir produit un effort individuel en qualifications", poursuit Ribeiro. "Il sera intéressant de suivre la dynamique au sein de chaque équipe officielle. Un pilote qui fera une erreur en MAC3 pénalisera l’ensemble de son équipe. Si les pilotes roulent éloignés les uns des autres, ils seront trop conservateurs. S'ils roulent proches les uns des autres, cela augmentera le risque de collision. Je suis curieux de voir quelle tactique vont employer les équipes".

Il est précisé que chaque constructeur aura le loisir de désigner pour son équipe de trois voitures n’importe lequel des pilotes évoluant sur l’une de ses machines, qu’il soit pilote officiel ou privé.

A propos de cet article
Séries WTCC
Pilotes Sébastien Loeb
Type d'article Actualités
Tags mac3, qualifications, wtcc