Bennani : "Je me sens plus en confiance"

Vainqueur du WTCC Trophy l'an passé, Mehdi Bennani a passé un nouveau cap cette saison, en demeurant au contact des pilotes de pointe sur le circuit de la Nordschleife le week-end dernier.

Il y a un an en effet, Bennani avait subi la domination de Tom Chilton, son équipier du Sébastien Loeb Racing, sur le circuit de la Nordschleife, où le pilote marocain ne se sentait pas en totale confiance sur ce circuit atypique au volant de sa Citroën C-Elysée.

Cette fois, le natif de Rabat a su dompter le tracé de l'Eifel et faire jeu égal avec son compère britannique, avec notamment un bon sixième meilleur chrono lors des Essais Libres 1, avant de décrocher la huitième place des qualifications.

Lors de la Course d'Ouverture, Bennani s'accrochait fermement à sa troisième place (grille inversée), avant de grimper d'un rang suite à la crevaison de la Volvo de Nestor Girolami dans le dernier tour. Dans la Course Principale, il gagnait deux places par rapport à sa place initiale, et concluait à un bon sixième rang.

Surtout, Mehdi Bennani a eu la satisfaction de passer un cap ce week-end face à la Nordschleife. "On a un peu roulé, on s'est un peu entraînés sur simulateur", a-t-il expliqué à Motorsport.com. "C'est vraiment difficile, ça saute beaucoup, on ne sait pas où il y a du grip, où il y en a moins. Mais on ne peut pas attaquer à 100%. Je me sens plus en confiance, on était pas mal que ce soit en qualifications ou en course. Dans la Course Principale j'ai surtout cherché à suivre et à atteindre l'arrivée plutôt que prendre trop de risques et casser la voiture. Je suis content de ce week-end."

L'idée de perdre la voiture à plus de 200 km/h avec les rails de tous les côtés, ce n'est pas rassurant.

Mehdi Benanni

Alors que les Honda et les Volvo ont été particulièrement touchées par les crevaisons ce week-end, les Citroën n'ont pas rencontré ce problème, ce dont se félicite Bennani.

"Nous avons joué la sécurité", poursuit-il. "On savait que si on arrivait avec des pressions trop basses ou si on allait trop loin dans le carrossage on risquait la crevaison. L'idée de perdre la voiture à plus de 200 km/h avec les rails de tous les côtés, ce n'est pas rassurant. Je me dis que ça peut nous arriver, on a ça en tête."

Dans la course pour le WTCC Trophy

Les deux résultats de ce week-end permettent à Bennani de revenir dans la course dans le WTCC Trophy, où il occupe toujours le troisième rang, mais à désormais cinq unités du nouveau leader Rob Huff – deux fois troisième au général, deuxième puis premier au WTCC Trophy sur la Nordschleife  –, alors que Tom Chilton occupe maintenant le deuxième rang pour un seul point derrière son compatriote.

"La satisfaction est d'être sur le podium régulièrement depuis le début de la saison, hormis à Monza", ajoute-t-il ainsi. "Être consistant est très important dans ce championnat. Et l'émulation avec Tom [Chilton] est également bénéfique car cela nous permet d'avancer plus fort. Si on se bagarre en piste, on travaille beaucoup ensemble pour optimiser les réglages. C'est nécessaire car la bataille en WTCC Trophy est très serrée cette année."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Événement Nürburgring
Circuit Nürburgring
Pilotes Mehdi Bennani
Équipes Sébastien Loeb Racing
Type d'article Interview
Tags nordschleife