Monteiro - "Maintenant, je suis prêt"

partages
commentaires
Monteiro -
Par : Emmanuel Rolland
3 avr. 2017 à 11:20

Tiago Monteiro (Honda) assume son statut de favori pour le titre mondial en WTCC en 2017, même s'il ne nie pas la pression qui pèse sur ses épaules avant le début de la saison dans une semaine à Marrakech.

Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Norbert Michelisz, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC and Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS
Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC
Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS, Honda Civic WTCC

Après deux ans en Formule 1 en 2005 et 2006 – au sein des écuries Jordan et Midland –, Tiago Monteiro avait orienté sa carrière vers les courses en berline, et plus particulièrement le championnat WTCC, qu'il intégrait dès 2007 au sein de l'équipe officielle Seat.

Aux côtés d'Yvan Muller notamment, le pilote portugais a patiemment fait ses gammes dans cette nouvelle discipline, décrochant deux premiers succès en 2008. Après le départ de Muller chez Chevrolet fin 2009, Monteiro a pu compter sur l'expérience de Gabriele Tarquini pour le guider, l'expérimenté pilote italien le rejoignant par la suite chez Honda en 2013, alors que le Lusitanien avait déjà intégré la structure nippone fin 2012.

Chez Honda, Tiago Monteiro a continué de grandir en tant que pilote de supertourisme, au point de commencer à jouer les premiers rôles, et même contester en début de saison la suprématie de Citroën et de José María López, avant que la disqualification a posteriori des Honda des résultats de la Hongrie et de Marrakech, puis un accident sur la Nordschleife, ne l'empêchent par la suite de jouer sa carte jusqu'au bout.

Mais une victoire retentissante devant ses supporters au Portugal, puis quatre top 4 consécutifs en Argentine et au Japon, lui ont permis d'arracher la troisième place finale du championnat derrière les deux pilotes Citroën López et Muller.

Cette fois, alors que l'équipe Citroën s'en est allée, c'est bien l'équipe Honda qui fait figure de favorite pour le titre, face à l'expérience relative du clan Volvo, l'autre équipe officielle, forte d'une seule saison en WTCC. Mais la lutte s'annonce également intense face aux Citroën privées, principalement celle du Münnich Motorsport pilotée par Rob Huff, le plus rapide des essais collectifs de Monza.

“Je suis très excité”, commente Monteiro. “Nous avons apporté les plus grosses améliorations au cours d’une intersaison sur la voiture, comme jamais auparavant, et c’est vraiment motivant. Mais le championnat s’annonce si ouvert, avec tellement de vainqueurs potentiels, et cela le rend vraiment plus excitant pour tout le monde”.

“La domination des Citroën l’année dernière était difficile à vivre pour nous chez Honda, car nous avons travaillé dur, mais ils ont fait un travail incroyable et ils nous ont battus, même si nous nous sommes toujours battus avec eux. Avec l’absence désormais d’une équipe officielle Citroën, personne ne devrait vraiment dominer le championnat.”

"Je ne peux pas cacher qu'il y a une grosse pression"

Au sein de l'équipe Honda, Tiago Monteiro a la faveur des pronostics en raison de son bagage plus important que celui de son équipier, le tout de même véloce Norbert Michelisz, le Hongrois pouvant également se montrer moins incisif dans le peloton que son compère.

Pour la première fois, Monteiro se retrouve dans la position de l'homme à battre. 

"Je ne peux pas cacher qu’il y a une grosse pression, et je me mets cette pression moi-même, naturellement. J’ai eu la chance de rouler pour des équipes d’usine lors de ces dix dernières années, mais ce n’est pas tous les ans que vous avez l’opportunité de vous battre pour le championnat”.

“À un certain moment, je n’étais pas prêt. Je n’étais pas suffisamment au point lorsque je me battais au début contre les pilotes spécialistes de la discipline. Mais maintenant, je suis prêt. Nous sommes dans une position où nous savons que nous pouvons nous battre pour le titre, donc bien sûr cela apporte une pression supplémentaire. Mais en même temps, c’est ce qui nous pousse vers notre objectif.”

Article suivant
Le WTCC renonce au tour joker à Marrakech

Article précédent

Le WTCC renonce au tour joker à Marrakech

Article suivant

Marrakech : Un pôle automobile en plein développement

Marrakech : Un pôle automobile en plein développement
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WTCC
Événement Marrakech
Lieu Circuit International Automobile Moulay El Hassan
Pilotes Tiago Monteiro
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Actualités