Neuf pilotes sous enquête après les accrochages en Thaïlande

Les deux courses disputées sur le circuit de Buriram ont fait l’objet de plusieurs accrochages en chaîne, qui ont mené les commissaires à étudier les manœuvres de pas moins de neuf concurrents, un seul d'entre eux étant puni au final.

Le premier incident s’est produit dans le premier virage au départ de la course 1, lorsque la Chevrolet de Tom Coronel percutait les deux Lada Vesta de Nick Catsburg et Nicolas Lapierre, les trois voitures restant sur le carreau, et ne pouvant même être réparées à temps pour la course 2. Coronel recevait un simple blâme pour cette manœuvre.

Quelques virages plus loin, un autre carambolage impliquait la Honda de Norbert Michelisz, la Chevrolet de Hugo Valente et la Citroën d’Yvan Muller. Les trois hommes étaient eux aussi contraints à l’abandon, et Valente devait déclarer forfait pour la seconde manche. Le Français était mis sous enquête, mais aucune sanction n’était prise contre lui.

Toujours dans la course 1, John Filippi (Chevrolet) et Tiago Monteiro (Honda) s’accrochaient à leur tour, seul ce dernier pouvait repartir. Après une nouvelle enquête, aucune sanction n’était prise.

Dans la course 2, les commissaires se sont attardés sur l’accrochage entre les deux Citroën de José Maria Lopez et Ma Qing Hua, puis sur un autre incident entre le même Lopez et Gabriele Tarquini. Mehdi Bennani était également sous le coup d’une enquête pour un "contact avec plusieurs voitures", mais le Marocain échappait à son tour à une éventuelle sanction, laissant Tom Coronel être le seul pilote (légèrement) puni lors de ces deux courses plutôt animées.

 

A propos de cet article
Séries WTCC
Événement Buriram
Circuit Chang International Circuit
Pilotes Tom Coronel
Type d'article Actualités
Tags bennani, coronel, valente, wtcc