Onze saisons de WTCC avec Yvan Muller en images

Yvan Muller (Citroën) s'apprête à quitter le WTCC après onze saisons dans la discipline. L'occasion d'une rétrospective du parcours du pilote français dans la discipline. Cliquez sur chaque image pour passer à la suivante.

Onze saisons de WTCC avec Yvan Muller en images
2006 - Seat Leon - Seat Sport France - (4e)
2006 - Seat Leon - Seat Sport France - (4e)
1/16

Photo de: XPB Images

A 37 ans, et fort de huit années à batailler dans les rangs du British Touring Car Championship (avec 36 victoires et un titre en 2003), Yvan Muller effectue ses grands débuts en WTCC au volant d'une Seat Leon officielle. Le pilote alsacien débute avec deux 2e places à Monza.
2006 - Seat Leon - Seat Sport France - (4e)
2006 - Seat Leon - Seat Sport France - (4e)
2/16

Photo de: Fabrice Crosnier

Muller s'impose en WTCC dès son troisième meeting dans la discipline, tout naturellement sur le circuit de Brands Hatch. Il termine 4e de cette première campagne mondiale.
2007 - Seat Leon / Seat Leon TDI - Seat Sport (2e)
2007 - Seat Leon / Seat Leon TDI - Seat Sport (2e)
3/16

Photo de: FIA WTCC

Deuxième année avec Seat, où Yvan Muller retrouve des pilotes qui croiseront régulièrement sa route en WTCC : Tiago Monteiro et Gabriele Tarquini. Alors que le constructeur espagnol aligne pour la première fois la version TDI de la Seat Leon à partir de la Suède, Muller signe la première victoire d'un modèle à moteur diesel dans la discipline, lorsqu'il s'impose à Oschersleben le 26 août.
2007 - Seat Leon / Seat Leon TDI - Seat Sport (2e)
2007 - Seat Leon / Seat Leon TDI - Seat Sport (2e)
4/16

Photo de: FIA WTCC

Avec trois victoires au compteur, Yvan Muller arrive au coude-à-coude avec le double champion du monde du WTCC Andy Priaulx (BMW) avant la finale à Macao. En route vers la victoire dans la course 1 dans les rues de l'ancienne colonie portugaise, le pilote Seat connaît une terrible désillusion lorsque son moteur TD1 rend l'âme dans le dernier tour, le contraignant à l'abandon. Contraint de s'élancer dernier dans la course 2, il laisse le titre à Priaulx. Une énorme déception pour le tricolore.
2008 - Seat Leon TDI - Seat Sport - CHAMPION
2008 - Seat Leon TDI - Seat Sport - CHAMPION
5/16

Photo de: FIA WTCC

Cette fois c'est la bonne pour Yvan Muller. Avec trois victoires au compteur, ce dernier décroche son premier titre en WTCC à l'issue de sa troisième saison dans la discipline. Et Andy Priaulx est le premier à le féliciter.
2009 - Seat Leon TDI - Seat Sport - 2e
2009 - Seat Leon TDI - Seat Sport - 2e
6/16

Photo de: FIA WTCC

Malgré quatre victoires en 2009, Yvan Muller s'incline pour quatre points seulement pour le titre face à son équipier Gabriele Tarquini, alors que le pilote Français dispute sa dernière saison chez Seat, qui prépare son retrait de la discipline.
2010 - Chevrolet Cruze LT - Chevrolet - CHAMPION
2010 - Chevrolet Cruze LT - Chevrolet - CHAMPION
7/16

Photo de: FIA WTCC

Changement de couleur en 2010, Yvan Muller rejoint les rangs de l'équipe Chevrolet aux côtés de Rob Huff et Alain Menu. Une première année victorieuse pour Muller avec le constructeur américain, avec le titre mondial et trois victoires.
2011 - Chevrolet Cruze 1.6T - Chevrolet - CHAMPION
2011 - Chevrolet Cruze 1.6T - Chevrolet - CHAMPION
8/16

Photo de: Dave Dyer

Les Chevrolet dominent la concurrence en 2011. Dominé par son équipier Rob Huff en début de saison, Yvan Muller parvient à renverser la tendance à partir de la mi-saison, pour finalement devancer de peu le pilote britannique : troisième titre mondial pour le Français, assorti de huit victoires sur cette saison.
2012 - Chevrolet Cruze 1.6T - Chevrolet - 2e
2012 - Chevrolet Cruze 1.6T - Chevrolet - 2e
9/16

Photo de: FIA WTCC

Scénario inverse qu'en 2011 : Yvan Muller prend les devants lors de la première partie de saison, mais Rob Huff revient au score durant l'été, pour finalement prendre l'ascendant sur son équipier français, qui connaît sa saison la plus victorieuse en WTCC (9 succès), mais qui perd gros avec une pénalité à Sonoma, puis un accrochage avec son équipier Alain Menu à Shanghai. Chevrolet stoppe son programme officiel à l'issue de cette saison.
2013 - Chevrolet Cruze 1.6T - RML - CHAMPION
2013 - Chevrolet Cruze 1.6T - RML - CHAMPION
10/16

Photo de: FIA WTCC

Chevrolet est parti, mais l'équipe RML, qui gérait jusque là le programme WTCC du constructeur américain, conserve ses Cruze qu'elle aligne de manière privée pour Yvan Muller et le jeune Tom Chilton, tout frais sorti des rangs du BTCC. A peine débarqué dans la discipline, Honda ne peut contrer la suprématie des Chevrolet et d'Yvan Muller, qui remporte son quatrième (et dernier) titre mondial, avec sept victoires.
2013
2013
11/16

Photo de: Citroën Communication

A la fin de la saison 2013, et alors que le WTCC s'apprête à adopter une nouvelle réglementation technique, Yvan Muller rejoint l'armada Citroën pour l'aider à préparer son arrivée dans la discipline, aux côtés de Sébastien Loeb, et d'un pilote argentin encore peu connu et discret : José Maria Lopez.
2014 - Citroën C-Elysée WTCC - Citroën Total WTCC - 2e
2014 - Citroën C-Elysée WTCC - Citroën Total WTCC - 2e
12/16

Photo de: FIA WTCC

Les débuts avec Citroën sont chaotiques, avec un abandon dans le carambolage de la course 2 lors du premier meeting à Marrakech. Une mésaventure qui sera préjudiciable à Yvan Muller, contraint de rattraper son retard durant toute l'année.
2014 - Citroën C-Elysée WTCC - Citroën Total WTCC - 2e
2014 - Citroën C-Elysée WTCC - Citroën Total WTCC - 2e
13/16

Photo de: FIA WTCC

Avec quatre victoires pour cette première saison avec Citroën, Yvan Muller ne peut empêcher José Maria Lopez de décrocher son premier titre mondial en WTCC. Muller termine deuxième derrière son équipier argentin, et devant Sébastien Loeb.
2015 - Citroën C-Elysée WTCC - Citroën Total WTCC - 2e
2015 - Citroën C-Elysée WTCC - Citroën Total WTCC - 2e
14/16

Photo de: Citroën Communication

Deuxième saison sous les couleurs de la marque aux chevrons, et scénario identique qu'en 2014 : plombé par une pénalité après un accrochage dès la première course en Argentine, contraint de s'élancer du milieu de grille dès la course suivante au Maroc, Yvan Muller perd d'entrée des points précieux et passe sa saison à courir après le score. Il parvient à devancer une nouvelle fois Sébastien Loeb, mais pas José Maria Lopez, qui remporte son deuxième titre.
2016 - Citroën C-Elysée WTCC - Citroën Racing
2016 - Citroën C-Elysée WTCC - Citroën Racing
15/16

Photo de: FIA WTCC

Yvan Muller connaît sa saison la plus difficile en WTCC, avec de nombreuses péripéties en course (dont un accident puis un forfait sur la Nordschleife), et une seule victoire au compteur avant les deux manches finales au Qatar.
Le Champion José María López, Citroën World Touring Car Team, Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Le Champion José María López, Citroën World Touring Car Team, Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
16/16

Photo de: FIA WTCC

En bonne voie pour décrocher une nouvelle deuxième place derrière Lopez, encore une fois champion, Yvan Muller a annoncé son départ du WTCC à l'issue de cette saison 2016, la dernière également du programme officiel en WTCC.
partages
commentaires
Muller - "Plutôt bien pour un futur retraité !"
Article précédent

Muller - "Plutôt bien pour un futur retraité !"

Article suivant

Vers une plateforme commune entre le WTCC et le DTM en 2019 ?

Vers une plateforme commune entre le WTCC et le DTM en 2019 ?
Charger les commentaires