Rob Huff plaide coupable

Après avoir signé la pole position, Rob Huff a vu ses espoirs de victoire s'envoler dans la Course Principale en Hongrie après un départ raté, puis surtout un accrochage avec les Volvo qui lui a valu un drive-through, et de gros points envolés.

Au volant de sa Citroën C-Elysée privée du Münnich Motorsport, Rob Huff semblait bien armé en début d'année pour aller s'immiscer dans la course au titre face aux équipes officielles Honda et Volvo, comme il l'avait d'ailleurs démontré en dominant les essais officiels du WTCC en mars.

Mais le Britannique avait connu un week-end "sans" à Marrakech, où il avait déjà laissé échapper de gros points en raison de diverses circonstances. Huff s'était ensuite rattrapé à Monza, où il se remettait en selle avec deux podiums (deuxième et troisième), et espérait bien revenir définitivement dans la course au titre sur le Hungaroring.

Meilleur temps des EL1, le Britannique signait une belle performance en qualification, conclue par sa première pole de la saison (sa première à titre personnel depuis 2012), et sa première avec la Citroën du Münnich Motorsport.

"Mon tour de qualification était bon, j'en étais vraiment content", commentait-il. "Je n'ai jamais été vraiment fan de l'exercice d'un tour lancé, je suis plus à l'aide en course, mais faire un tour comme ça pour l'équipe, c'était génial."

Dixième au départ de la Course d'Ouverture, le natif de Cambridge parvenait à se hisser au troisième rang en fin d'épreuve, et à engranger d'autres points précieux, mais c'est surtout sur la Course Principale qu'il comptait pour marquer le maximum.

Mais Huff était surpris au départ par la Citroën du Loeb Racing pilotée par Bennani, ainsi que par la Volvo de Nick Catsburg. En voulant reprendre la deuxième place dès le deuxième virage au pilote néerlandais, Rob Huff touchait l'arrière de la Volvo, qui s'en allait elle-même percuter l'autre S60 de Nestor Girolami, qui abandonnait dans le mur de pneus.

Nous faisons tous des erreurs, nous ne sommes qu'humains.

Rob Huff

Logiquement sanctionné pour cet incident, Rob Huff observait un drive-through qui l'expédiait en queue de peloton. Il parvenait tout de même à sauver le point de la dixième place : maigre consolation.

"En ce qui concerne la Course Principale, la voiture a eu malheureusement du mal à s'extraire de son emplacement, et j'ai raté le départ, ce qui n'était pas l'idéal, évidemment", explique Huff. "J'ai pu reprendre un peu dans le virage numéro un, mais j'ai été ensuite surpris par Nicky Catsburg qui a freiné un peu tôt."

"C'était un mauvais jugement de ma part, je suis donc totalement responsable. Pour être honnête, c'est assez rare, je ne me souviens pas de la dernière fois où j'ai causé un accident, mais nous faisons tous des erreurs, nous ne sommes qu'humains."

Le souvenir de Macao en 2011

"C'est dommage car cela aurait pu être notre week-end", poursuit-il. "Mais cela n'est pas un mauvais week-end pour autant. J'ai pris les cinq points de la pole, et de bons points pour ma troisième place dans la Course d'Ouverture, puis j'ai réussi à prendre un point dans la Course Principale, tout ceci peut compter."

Au classement du championnat, Huff occupe le sixième rang du général, mais compte désormais 58 points de retard sur le leader Tiago Monteiro. Le pilote Citroën occupe en revanche toujours la tête du WTCC Trophy devant Tom Chilton et Mehdi Bennani, les deux pilotes du Sébastien Loeb Racing.

"Tiago creuse un peu l'écart, mais en même temps je me souviens être arrivé à Macao en 2011 avec 27 points de retard et avoir fini trois points derrière lui, il suffit donc que Tiago connaisse un mauvais week-end comme ce fut le cas de Norbert [Michelisz] ce week-end, et tout peut changer."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WTCC
Événement Budapest
Circuit Hungaroring
Pilotes Rob Huff
Type d'article Réactions