Thompson sur la Chevrolet Münnich Motorsport en Slovaquie

Le pilote britannique, débarqué de l'équipe Lada en cours de saison dernière, disputera une pige lors de la prochaine manche du championnat sur le Slovakiaring, et pourrait effectuer d'autres apparitions cette saison.

Thompson sur la Chevrolet Münnich Motorsport en Slovaquie
Rene Münnich, All-Inkl Motorsport, Chevrolet RML Cruze TC1
James Thompson, Lada Vesta, Lada Motorsport
Rene Münnich, All-Inkl Motorsport, Chevrolet RML Cruze TC1
Rene Münnich, ALL-INKL.com Racing, Chevrolet RML Cruze TC1
Rene Münnich, ALL-INKL.com Racing, Chevrolet RML Cruze TC1
Rene Münnich, All-Inkl Motorsport, Chevrolet RML Cruze TC1
James Thompson, Lada Granta 1.6T, LADA Sport
James Thompson, Lada Granta 1.6T, LADA Sport

À 41 ans, Thompson effectuera ainsi son retour en WTCC en remplacement de René Münnich, qui disputera dans le même temps la manche inaugurale du Championnat du monde de Rallycross au Portugal sur une Seat Ibiza, alignée également par sa propre équipe.

Pour l'heure, l'accord entre Thompson et le Münnich Motorsport en WTCC n'existe que pour le week-end du Slovakiaring, mais le pilote anglais, qui compte pas moins de 140 départs dans la discipline, pourrait bien répéter sa présence au volant de la Chevrolet de l'équipe allemande à d'autres reprises, en raison de plusieurs clashs existant entre le calendrier du WTCC et celui du World RX.

"Nous sommes très heureux d'accueillir James Thompson dans notre équipe", commente Dominik Greiner, le team manager du Münnich Motorsport. "Tout le monde au sein du Münnich Motorsport se réjouit de voir "Thommo" au volant de la Chevrolet Cruze TC1. James est une vraie légende en supertourisme, avec deux titres en BTCC et quatre victoires en WTCC jusqu'à aujourd'hui."

Thompson, qui n'a plus couru depuis la course de WTCC à Marrakech il y a quasiment un an jour pour jour, devra avant tout prendre ses marques au volant de la voiture, qu'il découvrira à cette occasion.

"La chose la plus importante pour James la semaine prochaine sera son temps de roulage, piloter et apprendre la voiture", poursuit Greiner. "Et en course, nous espérons que sa grande expérience l'aidera à finir les deux manches en bonne position. Pour le moment, il s'agit uniquement d'une pige pour James mais nous avons plusieurs clashs pour René en RX durant la saison, nous verrons donc comment se passera le week-end."

René Münnich sur tous les fronts

Après avoir pris part au championnat WTCC au sein de sa propre équipe en 2013 (avec une Seat Leon) puis en 2014 (Chevrolet Cruze, avec Gianni Morbidelli), René Münnich avait fait l'impasse en tant que pilote l'an passé pour se consacrer à son engagement en Championnat du monde de Rallycross, ayant également effectué quelques apparitions en TCR. L'an passé, il avait confié sa Chevrolet à Stefano D'Aste sur l'ensemble des manches, alors que Sabine Schmitz avait également rejoint l'équipe pour les courses sur la Nordschleife.

Cette année, Münnich a effectué son retour en WTCC lors de l'ouverture au Castellet, se classant 14e de la course 1 avant d'être contraint à l'abandon lors de la seconde manche sur le circuit varois, où il était également engagé dans le cadre de l'European Touring Car Championship. 

partages
commentaires
John Filippi attend son heure

Article précédent

John Filippi attend son heure

Article suivant

Lopez se réjouit du challenge proposé par Honda

Lopez se réjouit du challenge proposé par Honda
Charger les commentaires