Preview
WTCC Termas de Rio Hondo

Trophée des Indépendants - Bennani en mode gestionnaire en Argentine

Leader du classement des pilotes indépendants devant Tom Chilton, son équipier du Sébastien Loeb Racing, Mehdi Bennani - par ailleurs 4e du général - aura pour objectif d'amasser le plus de points possibles, plutôt que viser la performance pure.

Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC

Photo de: FIA WTCC

Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Podium Yokohama trophy: Le deuxième Tom Chilton, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC; le vainqueur Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC; le troisième Grégoire Demoustier, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Tom Chilton, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Tom Chilton, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Grégoire Demoustier, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Grégoire Demoustier, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC
Tom Coronel, Roal Motorsport, Chevrolet RML Cruze TC1
Tom Coronel, Roal Motorsport, Chevrolet RML Cruze TC1

Après avoir déjà eu le temps de prendre ses marques au volant de la Citroën C-Elysée du Loeb Racing en 2015 - il était alors le seul pilote à avoir la chance de disposer d'une Citroën privée -, Mehdi Bennani partait avec une longueur d'avance au début de cette saison sur ses équipiers Tom Chilton et Grégoire Demoustier, qui découvraient la C-Elysée cette année. Avantage également face aux pilotes disposant d'une "modeste" Chevrolet Cruze privée, Tom Coronel en tête. 

De fait, Bennani est longtemps resté invaincu au classement des pilotes indépendants au début de cette saison, alignant cinq victoires de rang dans la catégorie lors des cinq premières courses, avec même une victoire au général en Hongrie, sa première avec le SLR. 

Après l'exclusion des pilotes Honda des résultats de Marrakech, le pilote marocain était même propulsé au deuxième rang du classement provisoire général derrière José Maria Lopez (Citroën). Aujourd'hui 4e au général, Bennani pointe surtout toujours en tête du classement des indépendants, où il compte pas moins de sept succès avant Termas de Rio Hondo. 

En Argentine, Bennani voudra avant tout assurer des points, une tactique qu'il a mise en pratique depuis plusieurs courses déjà, le Nord Africain s'étant montré moins incisif que lors des premières manches 2016. 

"Le plus important sera de "scorer" et nous ferons les comptes en fin de saison", avance le pilote marocain. "Le circuit de Termas de Rio Hondo figure néanmoins parmi mes favoris, sur lequel il est important de soigner les sorties de courbes qui conditionnent de longues lignes droites. Il faut être concentré en permanence, et ce sera à nous de trouver le petit plus qui fera la différence avec nos rivaux". 

"L’an passé ça c’était plutôt bien passé. Je me sens bien, depuis la dernière manche au Portugal j’ai pu profiter d’un peu repos et m’affûter physiquement en prévision de l’Argentine. Je suis donc en forme pour consolider ma position et viser toujours plus haut !", ajoute Bennani. 

Tom Chilton dans une dynamique positive

À l'inverse, Tom Chilton, son compère du SLR, a poursuivi sa montée en puissance tout au long de la saison, pour prendre le relais de son équipier en haut du podium des indépendants à partir de la course 2 en Hongrie. Depuis, le Britannique a enchaîné deux autres succès dans la catégorie, brillant particulièrement sur le Nürburgring avec une belle 2e place au général. Avec 27 points de retard, Chilton est prêt à lancer toutes ses forces dans la bataille alors que Grégoire Demoustier, le troisième homme du SLR, évolue bien plus loin, au 5e rang des indépendants, avec 52 points. 

À noter que, troisième des indépendants (et 10e du classement général), Tom Coronel (Chevrolet), demeure en embuscade, à 52 points toutefois. Le pilote néerlandais a déjà décroché deux victoires au général cette saison, mais son manque de régularité l'empêche encore de se hisser dans la course au titre.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent L'Uruguayen Mauricio Lambiris remplace Ficza chez Zengo ce weekend
Article suivant EL2 – Guerrieri confirme, les Citroën en embuscade

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France