Yvan Muller a fait le boulot en Allemagne
 Yvan Muller, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Yvan Muller, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
 Ma Qing Hua, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team
Yvan Muller, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car team

E.R. - Nürburgring - Sixième des qualifications, Yvan Muller (Citroën) savait qu'il lui fallait tout miser sur la course 2, pour laquelle il s'élançait du 4e rang grâce à la règle de la grille inversée. Bien lui en a pris puisqu'un bon départ et une bonne stratégie lui a permis de décrocher la victoire dans la course 2, un succès qui complète un bon week-end, qui l'a vu également décrocher la troisième place dans la course 1.

S'il était resté dans le sillage de ses équipiers José Maria Lopez et Sébastien Loeb durant les essais libres, Yvan Muller (Citroën) avait fini par faire jeu égal avec Loeb lors des qualifications, Lopez conservant un net avantage. Alors qu'il briguait une place en première ligne, le quadruple champion du monde se contentait finalement du 6e rang des qualifications. 

 J'ai juste assuré ce dont j'avais besoin pour l'emporter.

Yvan Muller.

De sa sixième place, Muller profite de la bousculade Valente/Michelisz pour virer en troisième position au premier virage, une position qu'il allait conserver jusqu'au bout.

"En étant P6, on savait que personne n'allait améliorer avant la fin de la séance et que je resterais à cette place", explique Muller. "Dès lors, il était inutile de chercher à améliorer de une ou deux places car, grâce à la règle de la grille inversée, je partais de toutes façons quatrième pour la seconde manche. Ensuite j'ai pris un bon départ en course 1 et j'ai pu de suite prendre la troisième place pour décrocher le podium".

De sa quatrième place au départ de la course 2, le pilote alsacien se positionne en deuxième position dans la roue de la Honda de Monteiro, parti en pole. Après s'être emparé du commandement, le tricolore creusait l'écart et décrochait son deuxième succès cette saison. Mais la fin de course fut tendue. 

"En entamant le dernier tour, j'ai fait une petite erreur sur le circuit Grand Prix", continue-t-il. "Je me suis dit, ok, du calme, garde une petite marge sachant que sur la Nordschleife, il est impossible de doubler. On savait aussi que nous avions choisi de mettre peu d'appuis aéro, la voiture était un peu délicate à conduire dans les virages, mais elle était très rapide en ligne droite. J'ai juste assuré ce dont j'avais besoin pour l'emporter".

 

"

partages
Monteiro - "Nous connaissons nos faiblesses"

Article précédent

Monteiro - "Nous connaissons nos faiblesses"

Article suivant

Sébastien Loeb - "Le WTCC correspond à ce que je cherche"

Sébastien Loeb - "Le WTCC correspond à ce que je cherche"