Yvan Muller : "un seul objectif, le titre" pour Volvo

partages
commentaires
Yvan Muller :
Par : Emmanuel Rolland
29 août 2017 à 11:04

Consultant de l'équipe Volvo depuis le début de l'année, Yvan Muller se félicite des progrès réalisés par la structure scandinave, mais ne perd pas de vue le but fixé dans le clan suédois : devenir champion en 2017.

Nicky Catsburg, Thed Björk, Nestor Girolami, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar pendant le MAC3
Yvan Muller
Nicky Catsburg, Thed Björk, Nestor Girolami, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar pendant le MAC3
Podium : le vainqueur Norbert Michelisz, Honda Racing Team JAS, le deuxième, Tiago Monteiro, Honda Racing Team JAS, le troisième, Thed Björk, Polestar Cyan Racing
Mehdi Bennani, Sébastien Loeb Racing, Citroën C-Elysée WTCC, Nestor Girolami, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar TC1
Nicky Catsburg, Thed Björk, Nestor Girolami, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar après le MAC3
Podium : Thed Björk, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar TC1
Thed Björk, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar TC1
Nicky Catsburg, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar TC1, Nestor Girolami, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar TC1, Thed Björk, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar TC1
Nestor Girolami, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar TC1
Yvan Muller, Polestar Cyan Racing
Nicky Catsburg, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar, dans le brouillard
Yvan Muller, Polestar Cyan Racing Volvo S60 Polestar TC1
Start: Nicky Catsburg, Polestar Cyan Racing, Volvo S60 Polestar leads

Artisan des succès de Seat, de Chevrolet, puis de Citroën en WTCC, Yvan Muller a rapidement été contacté par Volvo alors qu'il venait d'annoncer son retrait de la compétition fin 2016.

L'équipe suédoise, qui avait effectué ses débuts en WTCC l'an passé, a patiemment pris ses marques avant de décrocher son premier succès en fin de saison avec Thed Björk à Shanghai. Alors que Citroën quittait la discipline (et Lada dans une moindre mesure), Volvo se retrouvait dos-à-dos avec Honda pour la saison 2017, et révisait son tableau de marche, visant le titre dès sa deuxième saison en mondial de tourisme.

"L'hiver a été court puisque je suis arrivé chez Volvo début janvier, mais nous avons énormément travaillé, et beaucoup progressé", a expliqué Yvan Muller à Motorsport.com. "Nous avons recruté, mieux exploité la matière grise au sein de l'équipe, nous avons mis en place des méthodes de travail, et les résultats étaient là dès la première course à Marrakech."

L'effet Muller ne s'est en effet pas fait attendre puisque les Volvo, menées cette année par le trio Thed Björk, Nicky Catsburg et Nestor Girolami, se montraient performantes dès l'ouverture de la saison à Marrakech, sur un circuit pourtant pas forcément taillé pour les S60. Après un premier podium (et une première ligne en qualifications) pour Girolami au Maroc, Björk (à Monza) puis Catsburg (sur la Nordschleife) ouvraient le compteur des victoires 2017 pour l'équipe suédoise.

Nicky Catsburg se hissait même en tête du classement après la Nordschleife, avant de chuter au classement après Vila Real, puis surtout son double score vierge en Argentine (deux crevaisons). Mais, à la faveur de trois podiums lors des quatre dernières manches disputées, Thed Björk prenait le relais en se positionnant désormais comme le rival le plus sérieux pour le leader Tiago Monteiro (Honda), qui compte 12 points d'avance sur le Suédois.

Malchanceux depuis Marrakech, Girolami est en revanche nettement distancé au classement, où il n'occupe que le neuvième rang.

Björk et Catsburg dans la course

"Il est évident que le manque d'expérience peut faire défaut par moment, mais jusque-là on s'en sort plutôt très bien", poursuit Muller. "Nous faisons jeu égal avec les Honda, qui ont elles-mêmes énormément progressé, nous sommes devant les Citroën, c'est plus que positif. Mais nous n'avons qu'un seul objectif : le titre en fin de saison. Et la route est encore longue…"

"Thed Björk est naturellement le mieux placé de nos pilotes à l'heure actuelle, mais nous continuerons à faire en sorte que Nicky Catsburg soit en mesure de jouer le titre. Nestor Girolami est en revanche plus loin au classement, et il se mettra en position d'aider l'équipe à décrocher le titre en fin de saison", conclut Muller.

C'est un pilote très expérimenté, et je suis très fier qu'il fasse partie de l'équipe.

Thed Björk, pilote Volvo

"Yvan a beaucoup apporté à Volvo", indique de son côté Thed Björk à Motorsport.com. "Je pense qu'il est l'un des meilleurs pilotes de supertourisme au monde, qui a développé tellement de voitures différentes pour leur faire gagner un championnat du monde. C'est un pilote très expérimenté, et je suis très fier qu'il fasse partie de l'équipe."

"Je ne pourrais pas être plus heureux", poursuit le pilote scandinave. "Je pense qu'il est l'un des éléments qui nous feront peut-être gagner cette année."

Avec Federico Faturos

Prochain article WTCC
Le Sébastien Loeb Racing veut être "reconnu par un constructeur"

Article précédent

Le Sébastien Loeb Racing veut être "reconnu par un constructeur"

Article suivant

Norbert Michelisz : "Poursuivre mon rêve"

Norbert Michelisz : "Poursuivre mon rêve"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WTCC
Pilotes Yvan Muller , Thed Björk , Nick Catsburg , Nestor Girolami
Équipes Polestar Cyan Racing
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Interview