Yvan Muller quittera le WTCC à l'issue de la saison 2016

A 47 ans, le pilote tricolore a décidé de quitter le WTCC à la fin de saison, un championnat dans lequel il évolue depuis 2006, et où il demeure le pilote le plus titré, avec notamment quatre sacres mondiaux, et 48 victoires au compteur.

Yvan Muller quittera le WTCC à l'issue de la saison 2016
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller
Yvan Muller
Podium: le deuxième et le champion WTCC 2008 Yvan Muller
Yvan Muller (Chevrolet) deuxième
Yvan Muller
Yvan Muller
Yvan Muller, RML Chevrolet Cruze 1.6 T
Yvan Muller, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën Total WTCC
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller
Yvan Muller, Citroën World Touring Car Team, Citroën C-Elysée WTCC
Yvan Muller
Yvan Muller Racing unveils the livery Ligier JS P3

En lutte pour le gain de la deuxième place au championnat cette saison avec Citroën, Yvan Muller a ainsi confirmé qu'il ne fera plus partie du peloton du WTCC en 2017 quelques jours avant l'avant-dernière étape du championnat 2016 en Chine.

"Depuis onze ans que j'évolue dans cette discipline, pour rester à un certain niveau, il faut être constamment à 100% pour y demeurer", a expliqué Yvan Muller à Motorsport.com. "Et je sens bien que l'envie et la motivation ne sont plus les mêmes, et que l'envie d'effectuer les efforts nécessaires pour se maintenir au top n'est peut-être plus là".

"Après tant d'années, j'ai envie de faire d'autres choses, c'est pourquoi j'ai décidé d'arrêter le WTCC", poursuit Yvan Muller.

Le pilote alsacien a débuté dans la série en 2006 sur une Seat Leon officielle, s'imposant dès son troisième meeting, à Brands Hatch. 4e à l'issue de cette première campagne, Muller a ensuite fait partie des prétendants au titre durant toutes les saisons suivantes, décrochant son premier titre mondial en 2008, toujours avec Seat.

Je n'ai rien fait d'exceptionnel durant toutes ces années, je n'ai fait que mon travail

Yvan Muller.

Passé dans le giron Chevrolet en 2010, le Français était sacré dès sa première année chez les "Bleus" avant de récidiver en 2011 après une belle bataille avec son équipier Rob Huff. En 2013, alors que Chevrolet stoppait son implication officielle en WTCC, Yvan Muller décrochait un quatrième et dernier titre avec l'équipe RML désormais privée du soutien du constructeur américain : il demeure le seul pilote couronné au volant d'une voiture privée dans l'histoire de la discipline, mais également le seul à avoir gagner un championnat avec deux constructeurs différents.

En 2014, changement de cap puisqu'Yvan Muller s'investit dans l'arrivée de Citroën en WTCC avec Sébastien Loeb alors qu'une nouvelle réglementation technique entre en vigueur dans la discipline. Deuxième en 2014 et 2015 derrière José Maria Lopez, il est une nouvelle fois en lice cette année pour une place de dauphin derrière son équipier argentin.

Depuis 2007, Yvan Muller a toujours terminé sur le podium final du championnat. Il détient également le nombre de victoires, avec 48 succès à son compteur. "Je n'ai pas le sentiment d'avoir réalisé quelque chose d'exceptionnel durant toutes ces années", dit-il. "Je n'ai fait que mon travail".

"J'ai envie de me lancer dans d'autres projets"

Pour autant, Yvan Muller ne prend pas sa retraite de pilote, mais souhaite prendre le temps pour penser à son avenir en sport automobile. On rappellera qu'il a touché à des disciplines variées ces dernières années, avec des apparitions en Supercars, en Rallycross, en WRC, ou encore en NASCAR Europe, notamment.

"Pour la première fois de ma carrière je n’ai pas de plan pour l’année suivante", poursuit Yvan Muller. "Mais je trouve cela intéressant car je vais m’ouvrir à d’autres choses tant sur le plan sportif que extra-sportif".

Depuis trois ans, Yvan Muller a lancé sa propre structure de course, le Yvan Muller Racing, avec des premiers titres en Mitjet Deux Litres (2014) puis en Championnat de France de Supertourisme (2015), les deux années avec le jeune Yann Ehrlacher. En 2016, le YMR s'est lancé dans l'aventure de l'ELMS avec une Ligier JS P3 pour Alexandre Cougnaud, Yann Ehrlacher et Thomas Laurent. Cougnaud et Laurent ont par ailleurs remporté la course des Road To Le Mans en ouverture des 24 Heures du Mans en juin dernier au volant d'une Ligier JS P3 alignée conjointement par le Yvan Muller Racing et le DC Racing.

"Je ne veux pas arrêter de piloter totalement, mais ce sera uniquement pour des choses ponctuelles, selon mes envies et pour le plaisir", poursuit Muller. Pour l'instant j'arrête le WTCC et je ne veux rien prévoir pour la suite".

Objectif : la deuxième place du championnat WTCC

"J'ai envie développer d'autres activités et me lancer dans des projets pour lesquels je manquais de temps jusque-là. Mon équipe, le Yvan Muller Racing, mais aussi des activités hors compétition, notamment du coaching destiné à des amateurs de pilotages, novices comme expérimentés", ajoute le pilote français.

"Mais dans l'immédiat, je reste professionnel et la priorité demeure les deux derniers rendez-vous du WTCC à Shanghai et au Qatar. Avec l'objectif de décrocher la deuxième place du championnat. Se battre pour une deuxième place n'est pas des plus satisfaisant, mais c'est comme ça, mais je ferai mon maximum pour atteindre cet objectif", conclut Yvan Muller.

partages
commentaires
Ekblom retrouve la Volvo pour Shanghai
Article précédent

Ekblom retrouve la Volvo pour Shanghai

Article suivant

Citroën rend hommage à Yvan Muller

Citroën rend hommage à Yvan Muller
Charger les commentaires