Allemagne, Course : Renault

Le Renault F1 Team a connu sa course la plus difficile de la saison lors du Grand Prix d’Allemagne, à Hockenheim

Le Renault F1 Team a connu sa course la plus difficile de la saison lors du Grand Prix d’Allemagne, à Hockenheim.

La course s’est déroulée par une température très élevée, culminant à 50°C sur la piste au moment du départ. L’équipe espérait alors que ce facteur allait jouer en sa faveur après des qualifications disputées dans des conditions bien plus fraîches. Cependant, cela n’a pas été le cas. Les pneumatiques de Fernando Alonso et Giancarlo Fisichella ont été victimes d’un phénomène de bullage à divers stades de la course : dans le premier relais pour l’Espagnol, dans le deuxième pour l’Italien. Dans les deux cas, le problème est intervenu à un moment stratégique de la course et a empêché gagner des positions.

En dépit des problèmes rencontrés en Allemagne, le Renault F1 Team reste installé au commandement des deux championnats du monde aux deux-tiers de la saison 2006. Fernando Alonso a inscrit 100 points et il devance Michael Schumacher de 11 longueurs, tandis que Giancarlo Fisichella est désormais quatrième du championnat avec 49 points. Dans la bataille pour le titre des constructeurs, le Renault F1 Team a marqué 149 points et devance Ferrari de 10 points.

Fernando Alonso, 5e

« Nous n’étions pas compétitifs ce week-end, mais l’équipe et moi avons fait notre maximum. Je pense que sans le bullage que nous avons connu, nous aurions eu la possibilité de monter sur le podium, même en partant de la 7ème position. J’ai pris un bon départ et ai dépassé les deux Honda, mais les pneumatiques ont commencé à buller dans le premier relais et j’ai perdu trop de temps pour espérer me battre pour la troisième place. Les choses se sont mieux passées dans mes deuxième et troisième relais, et j’attaquais encore dans les derniers tours. C’est à ce moment que je suis sorti de la piste, car je pensais pouvoir encore rattraper Button. Lorsqu’on regarde notre niveau de performance sur le week-end, et en considérant le bullage, notre résultat n’est pas trop mauvais. Nous ne pouvions pas nous battre contre les Ferrari ici et c’était cela, notre problème. Maintenant, il faut être positif et penser à la Hongrie. Les pneumatiques que nous avons choisis pour la prochaine course sont totalement différents, et nous pensons que Michelin nous donnera des produits adaptés. Nous devons améliorer nos performances pour la semaine prochaine et contre-attaquer fermement. »

Giancarlo Fisichella, 6e

« Les deux Renault ont connu le même problème aujourd’hui avec le bullage de leurs pneumatiques. Pour moi, c’est arrivé dans le deuxième relais. Après quelques tours, la voiture est devenue presque impossible à conduire. Nous devons comprendre pourquoi, mais nous avons aussi observé que d’autres voitures chaussées par Michelin étaient plus rapides que nous aujourd’hui, ce qui montre qu’il nous manquait de la performance. Ce qui est positif, c’est que nous avons été fiables, que les deux voitures ont vu l’arrivée, et que nous avons marqué des points au terme d’un week-end très difficile. Maintenant, nous devons regarder de l’avant, et nous préparer pour Budapest. Tout recommence vendredi et nous répondrons présent, prêts à nous battre pour le podium. »

Flavio Briatore, Directeur Général

« Le plus important, après un week-end comme celui que nous avons connu, est de rester calmes. Nous menons encore les deux championnats, mais la bataille est serrée, comme nous nous en doutions en début de saison. Le week-end a été difficile pour toute l’équipe du début à la fin, mais Fernando et Giancarlo ont fait du bon travail et ils ont amené les voitures jusqu’à l’arrivée. Maintenant, nous devons nous regrouper à Enstone comme à Viry, analyser ce qui

Pat Symonds, Directeur Exécutif de l’Ingénierie

« La course, c’est évident, a été extrêmement difficile pour nous. Nous avons manqué de rythme tout le week-end et la gestion des pneumatiques s’est révélée encore plus difficile que prévue, nos deux pilotes connaissant des problèmes de bullage à différents stades. La prochaine course étant dans une semaine seulement, nous devrons utiliser les prochains jours pour analyser avec attention ce qui s’est passé ce week-end et faire tout ce qui est en notre pouvoir pour rectifier le tir dès la Hongrie. »

Tiré de www.renaultf1.com

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Michael Schumacher , Fernando Alonso , Flavio Briatore
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités