La solution moteur de Red Bull Racing

Ferrari, Cosworth puis Renault

Ferrari, Cosworth puis Renault. Les moteurs pour Red Bull Racing n’ont pas vraiment manqué ces derniers mois. Or, le contrat de fourniture avec la Scuderia, signé en prélude du Grand Prix de San Marin 2005 et d’une durée de 2 ans, ne convient pas à l’équipe. Celui-ci étant trop cher et surtout manquant de performance.

À l’origine, l’équipe austro-anglaise devait disposer des mêmes moteurs que l’équipe Ferrari pour l’année 2006. Tel était l’argument de Jean Todt face à Berger et Mateschitz pour justifier le tarif très élevé des moteurs : $30m par an.

Mais ce contrat dispose de clauses très intéressantes, car il est identique à celui de Sauber. Et il permet de soumettre une autre hypothèse que celle annoncée par les médias internationaux.

En effet, ceux-ci racontaient que le moteur Ferrari pourrait propulser la Toro Rosso STR2 de l’année prochaine, tandis que l’équipe première, RBR, disposerait d’un moteur Renault plus efficace et surtout deux fois moins cher.

Mais Jean Todt, lors du Grand Prix de France, a annoncé que le contrat avait été signé avec RBR et non Toro Rosso et qu’il s’opposerait a ce type de transfert. En substance, on comprendra que Ferrari ne peut pas, pour une question d’image, équiper une équipe vouée à être en fond de grille. C’est alors qu’une autre idée venant tout droit du contrat, va permettre d’exploiter une piste totalement différente.

En effet, le contrat type de Ferrari pour la fourniture des moteurs, comprend une vingtaine de clauses dont deux qui retiennent particulièrement l’attention : les Clauses 9 et 11.

Voici ce que dit la Clause 9 étalée sur une quarantaine de lignes :

"Les facturations à Red Bull Racing seront de 30 millions de dollars pour 2006 (avec premier versement de 10 millions à la signature), puis 34 millions de dollars pour 2007 (avec premier versement de 10 millions en mai 2006)"

Et voici ce que dit la Clause 11 :

" Les pénalités de retard ou de retrait sont fixées à 15 millions de dollars "

Comme tout contrat en F1, cette dernière clause permet à Red Bull de se libérer du contrat Ferrari en payant une somme d’argent.

Alors si Red Bull utilise cette clause, l’affaire du moteur Ferrari serait rapidement résolue. C’est d’ailleurs peut-être pour cela que la Scuderia a offert, après le GP d’Allemagne, une « ristourne » de $6m sur le moteur 2007.

Pour résumer le tout donc, le budget moteur pour Red Bull Racing était de $34m, mais en sachant qu’elle avait déjà versé $10m en mai et que si elle applique la Clause 11, cela lui ajoute $15m, plus les $15m du moteur Renault l’année prochaine. Total : $40m de budget moteur. Une paille.

Nota : Toro Rosso sera vraisemblablement dotée d’un moteur V8 Cosworth l’année prochaine, mais pas au tarif « Williams » mais dans une version moins évoluée coûtant tout de même $15m.

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jean Todt
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso , Sauber , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités