Renault quitte la Hongrie sans marquer un seul point

Giancarlo Fisichella a été piégé par les conditions de piste, sous la pluie, dans la première partie de la course, tandis que Fernando Alonso a abandonné après son dernier ravitaillement à la suite d’un problème mécanique encore non-identifié

Giancarlo Fisichella a été piégé par les conditions de piste, sous la pluie, dans la première partie de la course, tandis que Fernando Alonso a abandonné après son dernier ravitaillement à la suite d’un problème mécanique encore non-identifié. Cependant, ce résultat brut ne rend pas justice à un spectaculaire après-midi de course automobile. Fernando s’est élancé de la 15ème place de la grille et occupait déjà la troisième position dans le cinquième tour, bien épaulé par ses pneumatiques Michelin de type intermédiaire. Il a pris la tête dans le 17ème tour lorsque Kimi Raikkonen a ravitaillé, et bénéficiait de 40 secondes d’avance lorsque la voiture de sécurité est entrée en piste à la suite de l’accident du Finlandais, dans le tour n°27.


Avec une charge en carburant élevée dans son deuxième relais, Fernando bénéficiait d’une petite avance sur Jenson Button lorsqu’il a chaussé des pneumatiques pour sol sec, dans le tour n°51. Malheureusement, alors qu’il quittait le garage, un problème à l’arrière de la voiture a provoqué une glissade dans le premier virage, puis une sortie de piste dans le deuxième. Le dernier rebondissement de la course a été l’abandon de Michael Schumacher, qui occupait la 4ème position à trois tours de la fin. L’écart entre les deux leaders du championnat des pilotes reste inchangé alors que cinq courses restent à disputer. Côté constructeurs, Ferrari a réduit d’un point son retard sur Renault. Le rythme adopté par la R26 et ses pneumatiques Michelin ce week-end dans des conditions très changeantes permet à l’équipe d’aborder la prochaine course, en Turquie, avec optimisme.

Fernando Alonso, (Abandon) :
"Ces choses peuvent arriver en sport automobile, mais quelle course incroyable ! La première partie a été fantastique et la voiture était vraiment compétitive sur le mouillé, même avec davantage d’essence que nos concurrents. Après la voiture de sécurité, nous n’avons pas pris trop de risques et, avec les pneumatiques pour sol sec, je pense que la victoire aurait été facile à décrocher aujourd’hui. Mais lorsque j’ai quitté le garage, quelque chose a cassé à l’arrière et je suis sorti de la piste dans le virage n°2. Même si je suis déçu, tout est relatif et grâce à l’abandon de Michael, je n’ai rien perdu de mon avance au championnat. Mieux, la voiture était vraiment compétitive ce week-end. Nous engageons une partie importante de la saison, et je pense que nous occupons une solide position après cette course. Je tiens enfin à féliciter Jenson pour sa première victoire. Il a fait du bon travail cet après-midi et il la mérite."

Giancarlo Fisichella, (Abandon) :
"L’après-midi a été difficile pour moi. D’habitude, je suis rapide sous la pluie, mais la voiture était très difficile à conduire en début de course, avec beaucoup de sous virage en courbe, puis des coups de raquette dès que je touchais l’accélérateur. J’ai suivi Michael pendant un long moment et je suis enfin parvenu à le passer, mais je suis sorti dans le virage 8. J’attaquais fort pour creuser l’écart, j’ai perdu l’arrière de la voiture et j’ai endommagé l’aileron arrière. J’ai continué parce que je pensais ne rien avoir cassé, mais l’aileron est parti dans le tour suivant et je suis sorti de la piste dans le virage n°3. Ce n’était pas une bonne course, mais je suis toujours à la lutte pour la troisième place des pilotes et nous pourrons être rapides en Turquie."

Flavio Briatore, (Directeur Général) :
"C’est une erreur de l’équipe qui nous coûte la victoire aujourd’hui à la suite d’un problème mécanique. La journée n’a pas été bonne et je suis désolé pour l’équipe, tout comme pour Fernando : tout le monde a fait un super travail dans des circonstances difficiles. Mais parfois, il faut penser avant tout au championnat et, sur ce point, rien n’a changé –mis à part le fait que nous soyons une course plus proches de la fin. De plus, nous avons montré ce week-end que nous pouvions rebondir après Hockenheim, et même après la pénalité qui a frappé Fernando vendredi. Cela redonne l’avantage à Renault et nous nous battrons pour en tirer avantage en Turquie, dans trois semaines."

Pat Symonds, (Directeur Exécutif de l’Ingénierie) :
"Les courses sur le mouillé sont généralement spectaculaires, mais personne n’aurait pu prévoir ce qui s’est passé cet après-midi. En tant qu’équipe, il y a deux manières de considérer le résultat d’aujourd’hui. Tout d’abord, nous avons perdu la possibilité de marquer 18 points. Mais d’un autre côté, les dégâts au championnat sont minimes. Fernando a été exceptionnel cet après-midi, et il sait que son abandon a été provoqué par un problème technique, bien que nous ne sachions pas encore exactement ce qui s’est passé. Il nous faudra voir la voiture de près. Enfin, félicitations à Jenson et à Honda : il est toujours sympathique de voir de nouveaux vainqueurs en F1."

Source : Site officiel de l'écurie Renault.

Rejoignez un grand projet !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giancarlo Fisichella , Jenson Button , Michael Schumacher , Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Flavio Briatore
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités