Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Les 10 caractéristiques qui distinguent la McLaren MCL35M

Les différences entre la McLaren MCL35 et la MCL35M sont plus nombreuses qu'il n'y paraît. Et elles vont au-delà du changement de moteur.

Les 10 caractéristiques qui distinguent la McLaren MCL35M
Charger le lecteur audio

La nouvelle McLaren MCL35M est différente de sa devancière puisqu'elle est désormais équipée de l'unité de puissance Mercedes, mais au premier coup d'œil, nombreux sont ceux qui ont peiné à distinguer les différences. Pourtant, à y regarder de plus près, cette nouvelle monoplace présente des modifications fascinantes. McLaren espère que celles-ci permettront de réduire l'écart avec Mercedes et Red Bull Racing.

Giorgio Piola et Matt Somerfield décryptent dix changements qui distinguent la MCL35M de la McLaren 2020.

1. McLaren a introduit un nouveau museau au Mugello la saison dernière, optant pour un concept plus proche de celui utilisé par Mercedes et ensuite adopté par plusieurs autres équipes. La MCL35M conserve ce design mais la cape et les aubes directrices ont été modifiées afin de mieux alimenter en air le dessous de la voiture.

2. Au cours de la saison 2020, McLaren a opéré plusieurs changements au niveau des déflecteurs, que l'on retrouve en grand nombre cette année. Cette comparaison vue de dessus ne rend pas justice à ce travail, mais il faut s'attendre à de nouvelles modifications dans cette zone alors que l'équipe prévoit déjà des changements avant le premier Grand Prix.

3. La ligne jaune sur la photo montre à quel point les pontons de la MCL35M sont plus étroits que l'an dernier. McLaren a consenti tous les efforts possibles pour amincir sa monoplace et ainsi améliorer la circulation du flux d'air.

4. L'unité de puissance Mercedes-AMG M12 a des exigences de refroidissement différentes du bloc Renault E-Tech 20. Outre le fait de repenser l'agencement des radiateurs et des systèmes auxiliaires, tout le système de refroidissement a été revu. Les ouvertures apparues de part et d'autre du cockpit sont plus grandes qu'auparavant, mais aussi plus profilées afin de s'adapter à la forme des pontons.

L'arceau de sécurité et la boîte à air ont eux aussi changé, avec une prise d'air inférieure qui a été réduite alors qu'elle devait être plus grande auparavant afin de répondre aux exigences du moteur Renault. C'est ce qui a permis à McLaren de s'approprier la forme ovale large de la boîte à air, avec la disposition triangulaire des longerons.

5. La forme générale des pontons, y compris la bosse située à mi-distance, a été reprofilée pour tirer parti de l'architecture différente du bloc moteur. Le simple positionnement différent des échappements peut influencer de manière importante la compacité de la carrosserie.

Lire aussi :

6. Le fond plat est significativement différent en raison du changement de réglementation qui impose cette coupe triangulaire à l'arrière afin de réduire d'environ 10% l'appui aérodynamique.

7. Les fentes situées sur le fond plat étaient devenues une marque de fabrique sur les F1 depuis 2017 mais elles sont désormais interdites. Les ouvertures faites à l'avant du fond plat pour façonner les structures de flux d'air sont également proscrites.

8. La coupe diagonale du fond plat aura un effet très important sur la gestion des turbulences crées par le sillage des pneus arrière, et sur leur incidence au niveau du diffuseur. Les écuries feront des modifications à la limite du fond plat pour essayer de changer le comportement aérodynamique, comme on le voit ici chez McLaren avec un bord qui a été recourbé.

9. La précédente génération de fonds plats donnait la possibilité aux ingénieurs de combiner des encoches, des fentes et des ailettes afin d'influencer le flux d'air autour des pneus arrière. Tout ceci a désormais disparu.

10. Afin de s'adapter à l'unité de puissance Mercedes, l'empattement de la monoplace a été légèrement allongé. Ceci aura une incidence sur de nombreux aspects du comportement de la voiture, que ce soit au niveau de la suspension ou de l'aérodynamique. Ces dernières années, l'empattement long a profité à Mercedes, et il n'y a aucune raison que ça ne soit pas le cas pour McLaren si l'écurie continue de l'associer à un peu plus d'inclinaison vers l'avant.

McLaren MCL35M front detail
McLaren MCL35M front detail
1/8

Photo de: McLaren

McLaren MCL35M front wing detail
McLaren MCL35M front wing detail
2/8

Photo de: McLaren

McLaren MCL35 nose comparison
McLaren MCL35 nose comparison
3/8

Photo de: Giorgio Piola

McLaren MCL35M detail
McLaren MCL35M detail
4/8

Photo de: McLaren

McLaren MCL35M side pods and air box detail
McLaren MCL35M side pods and air box detail
5/8

Photo de: McLaren

McLaren MCL35M rear wing detail
McLaren MCL35M rear wing detail
6/8

Photo de: McLaren

Lando Norris, McLaren MCL35M
Lando Norris, McLaren MCL35M
7/8

Photo de: McLaren

Daniel Ricciardo, McLaren MCL35M
Daniel Ricciardo, McLaren MCL35M
8/8

Photo de: McLaren

partages
commentaires
Monaco a une voie des stands flambant neuve
Article précédent

Monaco a une voie des stands flambant neuve

Article suivant

Le pilote britannique Chris Craft est décédé

Le pilote britannique Chris Craft est décédé
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021