Albon doit "recâbler" son cerveau pour dompter la Red Bull

Alexander Albon a fait ses grands débuts en Grand Prix avec Red Bull Racing ce vendredi et a vécu une journée calme, idéale pour s'habituer à son équipe et sa voiture, même s'il reconnaît que les différences entre la Toro Rosso STR14 et la RB15 sont importantes.

Albon doit "recâbler" son cerveau pour dompter la Red Bull

Au volant de la RB15 après un été où la nouvelle de son arrivée chez Red Bull Racing, en remplacement d'un Pierre Gasly en difficulté, a été l'une des actualités majeures, Alexander Albon était forcément l'une des attractions de la journée. Le Thaïlandais a effectué ses premiers tours en tant que pilote titulaire pour l'écurie de Milton Keynes et est plongé dans le grand bain sur le tracé de Spa, qui n'est pas idéal pour les qualités de sa nouvelle monoplace.

Mais il a au moins pu bénéficier d'une journée totalement sèche et sans problèmes pour essayer de trouver le rythme. "C'est une journée sans accroc", a-t-il lancé après les EL2, au terme d'un vendredi où il a bouclé un total de 40 tours, avec un 1'45"584 dans la matinée comme meilleure marque. "Je me sens bien dans l'équipe, les gars ont été très sympa avec moi. Nous avons fait un peu de simulateur mercredi, il va me falloir un peu de temps pour m'habituer. Une fois en piste, je sens un peu mieux la voiture avec les forces g."

Lire aussi :

"Je me suis senti un peu plus à l'aise en EL1 qu'en EL2, toujours en essayant de comprendre la voiture. Elle est très différente de la Toro Rosso donc c'est assez difficile sur certains aspects et mieux sur d'autres. [...] Il est assez dur de dire comment ça s'est réellement passé."

Invité à expliquer ce qui l'avait le plus surpris, il ajoute : "Rien de spécifique. Vous passez six mois avec un style de pilotage différent dans une Toro Rosso et vous arrivez dans une Red Bull, c'est un peu comme se rappeler comment sont les autres voitures. Il faut recâbler votre cerveau, recommencer depuis le début et repartir. Ce n'est pas une chose en particulier."

De plus, le travail est forcément un peu différent de la routine habituelle pour Albon, qui va faire face à une pénalité pour changement de moteur, le renvoyant automatiquement dans les dernières positions sur la grille de départ. Une perspective qui interdit de trop se concentrer sur les relais courts et qui oblige à privilégier des réglages course en vue des longs relais. "On peut dire ça, oui. J'aurais quand même aimé me qualifier comme il faut, mais je ne vais pas me concentrer sur les runs courts, plutôt sur dimanche."

partages
commentaires
Verstappen s'exclut de la lutte face à Ferrari à Spa
Article précédent

Verstappen s'exclut de la lutte face à Ferrari à Spa

Article suivant

Nouveau moteur Mercedes brûlé ? Pérez "pas trop optimiste"

Nouveau moteur Mercedes brûlé ? Pérez "pas trop optimiste"
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021