Mercedes explique l'arrêt désastreux de Bottas à Bahreïn

James Allison, directeur technique de Mercedes, est revenu sur l’arrêt interminable de Valtteri Bottas lors du Grand Prix de Bahreïn. Une petite erreur humaine qui a entraîné un arrêt de plus de dix secondes.

Mercedes explique l'arrêt désastreux de Bottas à Bahreïn

Dimanche, à Bahreïn, Valtteri Bottas a complété le podium en s’adjugeant la troisième place du Grand Prix. Pourtant, sa course fut totalement éclipsée par la bataille épique aux avant-postes entre Lewis Hamilton et Max Verstappen. Alors que les deux leaders se tenaient dans un mouchoir de poche, le Finlandais terminait à plus de 37 secondes de son coéquipier.

Si un tel écart s’explique notamment par un troisième arrêt à deux tours de l’arrivée (afin d’aller chercher le point du meilleur tour), la course de Bottas fut gâchée dès la trentième boucle, au moment de son deuxième passage au stand. Une immobilisation de plus de dix secondes qui mettait fin à tout espoir de se joindre à la bataille pour la victoire.

Dans une vidéo publiée par Mercedes, le directeur technique James Allison est revenu sur les raisons de cet arrêt interminable qui a coûté cher à son pilote. "Un des arrêts de Valtteri ne s’est pas très bien passé. Nous avons perdu beaucoup de temps", déclare Allison. "Valtteri s’est arrêté proprement et a bien positionné la voiture, ce qui est toujours d’une grande aide pour les mécaniciens."

Lire aussi :

Car selon le directeur technique, l’erreur ne vient pas du pilote. "Malheureusement, l’un des mécaniciens est allé sur la roue, a commencé à dévisser l’écrou mais a retiré le pistolet un peu trop tôt avant que l’écrou ne soit dévissé. Nous appelons cela usiner l’écrou, parce que le pistolet l’ébrèche et l’abîme, un peu comme lorsque vous utilisez un tournevis et que vous ne l’avez pas aligné correctement dans la fente."

En plus de cette erreur humaine, c’est la technologie de ces outils de pointe qui a joué des tours à Mercedes. Développés pour permettre de gagner du temps lors d’un passage au stand, les pistolets ont finalement eu l’effet inverse. 

"Les pistolets sont conçus pour reconnaître une action, une fois qu’ils ont fait l’action de retirer l’écrou, ils s’arrêtent et se mettent en mode pour visser le nouvel écrou", explique Allison. "Au lieu de défaire l’écrou, le pistolet le visse et s’ensuit alors un désordre qui fait qu’un bel arrêt de deux secondes fait finalement perdre beaucoup de temps. Mais tout cela a été causé par le mauvais placement initial du pistolet et l’usinage de l’écrou."

De quoi relancer le débat sur la technologie de ces outils ? En 2018, après la manche d'ouverture en Australie, les deux Haas avaient abandonné à cause de problèmes similaires. Une situation dangereuse, puisque les monoplaces avaient été relâchées en course avec une roue mal fixée.

partages
commentaires
Règles aéro : les écuries à faible rake ont alerté les instances en 2020

Article précédent

Règles aéro : les écuries à faible rake ont alerté les instances en 2020

Article suivant

Hamilton : Verstappen ne refera pas l'erreur du virage 4

Hamilton : Verstappen ne refera pas l'erreur du virage 4
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Valtteri Bottas
Équipes Mercedes
Auteur Pierre Megel
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021