Accroché au départ, Alonso déplore un manque de réussite

Fernando Alonso a été le grand perdant du Grand Prix de Turquie. Parti cinquième, le pilote Alpine a été envoyé en tête-à-queue dès le départ et n'a pas pu faire de remontée.

Accroché au départ, Alonso déplore un manque de réussite

Ce dimanche en Turquie, et pour la première fois depuis le tristement célèbre Grand Prix du Japon 2014, Fernando Alonso prenait le départ depuis le top 5. Cependant, l'Espagnol n'est pas resté bien longtemps aux avant-postes : quelques mètres après le départ, l'AlphaTauri de Pierre Gasly a sous-viré vers le double Champion du monde et l'a envoyé en tête-à-queue, réduisant en fumée ses chances de décrocher un excellent résultat.

Si Gasly a été reconnu coupable et pénalisé pour cet incident, Alonso a également été épinglé par les commissaires quelques instants plus tard. Cherchant à remonter le plus rapidement possible, l'Espagnol s'est quelque peu précipité dans le deuxième tour et a percuté la Haas de Mick Schumacher, passant ainsi de victime à bourreau.

"Je pense que dans ces conditions, le premier virage est toujours difficile. Nous n'avons pas souvent été réunis au départ avec ces pneus et ce sont des choses qui peuvent arriver. Malheureusement, c'est arrivé lorsque nous étions dans le top 5", a-t-il commenté au sujet de son incident du départ avec Gasly.

Sur son contact avec Schumacher, le pilote Alpine a déclaré : "J'ai essayé de dépasser Mick, je pensais que j'étais à côté de lui mais, de toute évidence, je me suis décalé tardivement et nous nous sommes touchés. Malheureusement, il est parti en toupie et j'ai eu une pénalité. Je l'accepte, bien sûr. Je suis désolé d'avoir eu cet accrochage avec lui, évidemment c'est arrivé uniquement parce que j'étais [au fond du classement]. Je n'aurais pas dû être à cette position."

Les 56 tours suivants ont eu des airs de supplice pour Alonso puisque le pilote espagnol s'est retrouvé coincé derrière Daniel Ricciardo puis George Russell, sans possibilité de les dépasser, avant de rallier l'arrivée à une anonyme 16e place. Le pilote Alpine, qui n'a également pas pu capitaliser sur une éventuelle sortie de la voiture de sécurité, a pesté contre un manque de réussite chronique cette saison.

"Lorsque nous partons à l'avant, nous avons toujours la malchance d'être percuté et de rouler pendant 58 tours sans que rien ne se passe", a-t-il lancé au micro de DAZN. "À chaque fois que nous sommes derrière, il n'y a pas de drapeau jaune, pas de voiture de sécurité, rien du tout. C'était une course ennuyeuse. J'espère que nous pourrons nous qualifier aussi bien lors des prochaines courses et saisir notre chance, parce qu'aujourd'hui on nous l'a enlevée des mains."

"Ces courses sont des loteries. Il aurait été judicieux de changer le moteur ici, du moins c'est que nous avions pensé en regardant la météo. Mais comme nous nous sommes qualifiés dans le top 5, nous ne l'avons pas fait. Nous savions que cette course allait être une loterie mais cette année, à chaque fois que nous y jouons, nos chiffres ne sortent pas."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Hamilton : "Il n'est pas vrai de dire que je suis furieux"

Article précédent

Hamilton : "Il n'est pas vrai de dire que je suis furieux"

Article suivant

La F1 pourrait annuler tous les temps sous double drapeau jaune

La F1 pourrait annuler tous les temps sous double drapeau jaune
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021