Alonso pénalisé : il est finalement neuvième à Montréal

Septième à l'arrivée, Fernando Alonso a finalement été rétrogradé avec une pénalité de cinq secondes. L'Espagnol a changé de trajectoire à plusieurs reprises dans le dernier tour.

Fernando Alonso, Alpine A522

Fernando Alonso, Alpine A522

Andy Hone / Motorsport Images

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas pour Fernando Alonso. Deuxième sur la grille de départ du Grand Prix du Canada grâce à une performance héroïque dans des qualifications pluvieuses hier, l'Espagnol ne voulait "pas rêver trop grand", même si son patron Laurent Rossi avait fixé un objectif d'arrivée dans le top 6 comme étant réalisable.

Rapidement dépassé par Carlos Sainz puis Lewis Hamilton, Alonso allait voir sa course grandement affectée par le mauvais choix stratégique de ne pas l'arrêter durant les périodes de voiture de sécurité virtuelle. Sur des gommes mediums très usées, le rythme de l'Espagnol a chuté petit à petit, au point de se retrouver derrière son coéquipier Esteban Ocon, pourtant parti septième. À cela s'est ajouté un problème moteur qui a réduit la vitesse de pointe de son Alpine : un dimanche où rien ne s'est déroulé comme prévu pour Alonso.

À l'arrivée, c'est justement cette septième place qui attendait l'Asturien. Ce qui était un résultat plutôt décevant s'est empiré, puisque les commissaires ont jugé bon d'ajouter cinq secondes de pénalité au double Champion du monde pour des changements de trajectoire abusifs dans le dernier tour. Alors que le peloton s'était resserré derrière la voiture de sécurité intervenue en fin d'épreuve, Alonso se retrouvait sous la menace de l'Alfa Romeo de Valtteri Bottas, très insistant dans les derniers virages de la course.

Pour se défendre, Alonso n'a alors eu d'autre choix que de zigzaguer pour gêner le Finlandais. Cette manœuvre n'est pas passée inaperçue aux yeux des commissaires, qui ont décidé de pénaliser l'Espagnol, ce dernier ayant déjà perdu des positions après l'arrivée lors du Grand Prix de Miami. Le rapport des directeurs de course indique :

"Entre les virages 10 et 12, dans l'avant-dernier tour de la course, la voiture 14 a effectué des changements de direction répétés pour se défendre face à la voiture 77, qui a dû lever le pied à un moment et a brièvement perdu de l'élan. Tout en prenant en compte l'argument du pilote selon lequel il n'y a jamais eu la moindre partie de la voiture 77 à côté de la voiture 14, les commissaires considèrent qu'il s'agit d'une infraction claire à la réglementation ci-dessus. Les commissaires imposent donc une pénalité de cinq secondes, conformément à celle imposée pour un incident similaire en Australie 2022."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent La cinquième place de Leclerc, ou "le meilleur résultat possible"
Article suivant Ocon 6e : "Je pense qu'il n'y avait pas mieux à faire"

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France