Abiteboul : Il n'y a pas qu'Alonso sur la liste de Renault pour 2021

Alors que Renault dispose d'un baquet libre aux côtés d'Esteban Ocon pour 2021, la liste des candidats demeure encore ouverte.

Abiteboul : Il n'y a pas qu'Alonso sur la liste de Renault pour 2021

Le départ de Daniel Ricciardo de Renault en fin de saison 2020 pose bien entendu la question de sa succession dans le baquet de la monoplace française. Avec les différents mouvements qui ont déjà été officialisés et ceux pressentis chez Mercedes, le Losange pourrait dans les faits disposer de la place la plus intéressante à pourvoir en discipline reine à l'horizon 2021. Il n'en faut pas plus pour y lier les grands noms sans volant tels que Fernando Alonso ou encore Sebastian Vettel.

Invité de Canal+, Cyril Abiteboul s'est vu présenter une liste lors de l'émission "En Pole" dans laquelle, en plus des deux Champions du monde, figuraient Valtteri Bottas (dont l'avenir avec Mercedes au-delà de 2020 reste à confirmer), Romain Grosjean (qui n'exclut pas un retour à Enstone) ainsi que les deux juniors du constructeur que sont Christian Lundgaard et Guanyu Zhou.  "[Le remplaçant de Ricciardo] a de fortes chances d’être là", a alors lancé le directeur général de Renault. "Cette liste est une bonne liste effectivement, avec des difficultés associées qui sont notamment sur notre filière de jeunes pilotes ; c’est quelque chose qui me tient vraiment à cœur."

Lire aussi :

La crise du COVID-19 et l'officialisation de plusieurs mouvements clés semblent offrir à Renault, en sa position d'écurie d'usine avec un baquet disponible, du temps pour réfléchir. Malgré tout, cette attente ne peut pas être infinie et cela met en porte à faux les pensionnaires de l'académie.

"C’est le sujet, c’est le sujet. C’est une des conséquences de cette crise [...], c’est le fait que les championnats F2/F3 ont été décalés. Ils sont primordiaux pour nous permettre de mesurer la performance des deux derniers pilotes de cette liste Christian et Guanyu Zhou, mais également dans l’obtention de leur Superlicence. Il faut qu’ils soient dans les top 4 pour avoir la Superlicence et le top 4 va probablement se décider très tard, ça peut vouloir dire Abu Dhabi – on ne sait pas encore quelle est la date exacte d’Abu Dhabi – donc ça peut être novembre ou décembre. Est-ce qu’on va être capables d’attendre jusqu’à novembre ou décembre ? C’est pas facile."

Alonso apparaît depuis le début comme le favori, l'Espagnol ayant été titré par deux fois avec Renault/Enstone en 2005 et 2006. "Il n’y a pas que Fernando sur la liste, il y en a d’autres", tempère Abiteboul. "Moi, je pense qu’il faut à un moment qu’on se donne de la visibilité. Vous avez rappelé quand même que c’est une équipe qui doit encore faire un step important vers l’avant, on a fait des progrès – neuf [au classement constructeurs en 2016], six [en 2017], quatre [en 2018], cinquième l’année dernière, on a calé, il faut qu’on relance une dynamique. Probablement que ça passe également par se donner de la visibilité sur les différents éléments qui constituent l’équipe, suffisamment tôt, donc décembre ça me paraît compliqué."

Lire aussi :

Pour Esteban Ocon, en tout cas, si le pouvoir lui était donné, le choix serait tout trouvé. "Mon choix personnel n'a aucun lien avec ce que l'écurie va faire", a-t-il prévenu en réponse à une question posée par Motorsport.com. "J'ai une super relation avec Fernando. Le casque que j'ai, et le seul échange que j'ai fait entre pilotes, c'était avec lui."

"C'est lui qui, avec Michael [Schumacher], ses luttes à l'époque, m'a donné l'amour du sport. Je ne sais pas s'il va nous rejoindre ou non, mais s'il pouvait revenir, j'en serais très heureux." Puis quand il lui a été demandé si Cyril Abiteboul connaissait son avis, le Français a répondu : "Je ne sais pas, peut-être qu'il faudrait en discuter plus tard."

partages
commentaires

Voir aussi :

Verstappen n'est pas inquiet de son manque de roulage

Article précédent

Verstappen n'est pas inquiet de son manque de roulage

Article suivant

La Mercedes a plus qu'une nouvelle livrée en Autriche

La Mercedes a plus qu'une nouvelle livrée en Autriche
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021