Réactions
Formule 1 GP d'Australie

Alonso "sans voix" devant la poisse qui s'accumule

Hors des points après avoir vu sa stratégie voler en éclat au Grand Prix d'Australie, Fernando Alonso admet une situation difficile à accepter.

Esteban Ocon, Alpine A522, Pierre Gasly, AlphaTauri AT03, Fernando Alonso, Alpine A522, Yuki Tsunoda, AlphaTauri AT03

Fernando Alonso est "sans voix". Assurant la veille qu'il était dans le match pour la pole position, ou au moins pour une place dans le top 4 sur la grille de départ, le double Champion du monde a vu son week-end aller de mal en pis au Grand Prix d'Australie. Sa sortie de piste en qualifications, due à un problème hydraulique, n'a en effet pas marqué la fin de son cauchemar australien, mais seulement le début.

Dixième sur la grille au volant d'une Alpine réparée sans enfreindre le régime de parc fermé et avec des pouces endoloris par son crash de la veille, le pilote espagnol a fait le choix de partir en pneus durs. Une stratégie malheureusement ruinée par l'intervention de la voiture de sécurité lorsque Sebastian Vettel est sorti de la piste. Cette neutralisation est survenue au pire des moments puisqu'il était beaucoup trop tôt pour chausser les pneus mediums et aller au bout.

Effectué un peu plus tard, sous régime de voiture de sécurité virtuelle en raison de l'abandon de Max Verstappen, l'arrêt au stand n'a pas empêché Fernando Alonso de repartir dans le trafic et d'y ruiner ses gommes, le forçant même à un deuxième arrêt au stand anéantissant définitivement ses chances de marquer des points.

"C'est dur d'accepter que tout aille dans le mauvais sens en ce moment", rumine le pilote Alpine. "Mais on n'a fait que trois courses au championnat, il en reste encore 20. J'imagine que la chance s'inversera et viendra compenser ça tôt ou tard dans ces 23 Grands Prix, et nous aurons d'autres occasions d'être chanceux, je suppose."

"Mais pour le moment, nous avons perdu en Arabie saoudite une sixième place qui était garantie… Ici, je pense que nous visions la sixième ou la septième place avant le Safety Car. Et naturellement, si l'on tient compte d'hier, le podium aujourd'hui était très facile [à viser] avec l'abandon de Max [Verstappen]. Pour battre George [Russell] pour le podium, je pense que nous étions rapides, bien plus que les Mercedes sur ce circuit, donc nous avons manqué une opportunité."

Fernando Alonso attend le retour de jours plus heureux...

Fernando Alonso attend le retour de jours plus heureux...

Avec sa stratégie, Fernando Alonso espérait capitaliser sur des pneus mediums et une monoplace allégée en fin de course pour aller cueillir le résultat qu'il espérait. Il a toutefois buté sur un "train de DRS" formé par Pierre Gasly et Valtteri Bottas derrière un Lance Stroll qui n'était pas la plus rapide des locomotives.

"C'était difficile", explique l'Espagnol. "Nous sommes ressortis des stands et il y avait quatre voitures devant nous dans un train de DRS. Si c'est une par une, on les double, mais quand il y en a quatre et qu'elles ouvrent toutes le DRS, c'est impossible. Et nous avons donc tué les pneus. Comme je l'ai dit, c'est dur mais c'est comme ça. On ne peut pas revenir en arrière, on ne peut que regarder devant nous, et Imola constituera une nouvelle opportunité."

Fernando Alonso voit son compteur plafonner à deux petits points, obtenus à Bahreïn, tandis que les 18 autres accumulés par Esteban Ocon permettent tout de même à Alpine d'être cinquième du classement constructeurs. Avant le retour en Europe, Laurent Rossi ne sait pas vraiment sur quel pied danser. 

"Nous sommes globalement déçus par notre résultat aujourd'hui", admet-il. "Mais c'est finalement bon signe de pas être satisfait, car cela prouve à quel point nous avons progressé en tant qu'équipe. Nous savons que nous avions la vitesse et le potentiel pour obtenir un bien meilleur résultat avec nos deux voitures, mais le week-end n'a pas tourné en notre faveur. Il est difficile de dépasser sur cette piste – plus encore si l'on compare aux deux premières visitées cette saison – et étions donc conscients que le résultat des qualifications, samedi, influencerait en grande partie l'issue de notre course. Quand vos deux monoplaces s'élancent huitième et dixième, c'est toujours compliqué de grimper dans la hiérarchie."

"Dans l'ensemble, nous avons montré que nous étions compétitifs et allons continuer à construire sur la bonne base que nous avons à disposition, à laquelle nous allons apporter quelques améliorations pour les courses à venir afin de de continuer à nous battre dans le haut de la grille. Pour cela, nous allons travailler notre régularité de manière à mettre les deux voitures dans les points."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Ocon : "Il y avait beaucoup mieux à faire"
Article suivant Red Bull crucifié par un problème "totalement différent" de Bahreïn

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France