Alonso s'est senti "bête" en respectant les limites de piste

Fernando Alonso n'est pas allé au-delà des limites du premier virage dans le premier tour du Grand Prix d'Autriche… mais le pilote Alpine a bien vite regretté sa décision.

Alonso s'est senti "bête" en respectant les limites de piste

Bloqué par Sebastian Vettel en Q2, Fernando Alonso n'était que 14e sur la grille de départ du Grand Prix d'Autriche. Toujours très habile dans les premiers kilomètres, l'Espagnol pointait pourtant à la 15e place à la fin de la première boucle. Le double Champion du monde a bien tenté de se défaire de quelques pilotes au premier virage, dont Charles Leclerc et Daniel Ricciardo, 12e et 13e respectivement. Mais collé à l'Alpine en entrée de courbe, le pilote australien est allé sur la zone de dégagement asphaltée avant de revenir sur le circuit devant le museau de l'A521.

Cette action a provoqué la furie du double Champion du monde, assurant que Ricciardo serait pénalisé "très bientôt". Pendant la période de Safety Car, Alonso a ajouté : "Il doit rendre au moins six positions. Et il doit le faire maintenant, pas pendant les arrêts au stand." Et bien que la direction de course se soit penchée sur de possibles infractions dans le premier virage, Ricciardo n'a pas fait l'objet d'une enquête officielle et a rallié l'arrivée trois places devant le pilote Alpine.

Lire aussi :

Après la course, ce dernier a révélé que ce n'était pas la première fois qu'il se sentait lésé dans le premier virage. "Nous avons couru deux fois ici [sur le Red Bull Ring] et j'ai été le seul à dépasser des voitures au départ en freinant très tard à l'intérieur du virage 1", a-t-il déclaré. "Cette fois, j'ai dépassé Ricciardo et Leclerc, [Ricciardo] est sorti de la piste et il est revenu devant moi. Plus que ça, il s'est rapproché de la voiture de devant avec l'aspiration jusqu'au virage 3. C'est très injuste. Je suis entré dans le virage 1 devant Charles et Ricciardo, et j'en suis sorti 50 mètres derrière. J'ai été le seul à prendre le virage [correctement], alors je me sens un peu bête."

Les commentaires d'Alonso sont arrivés jusqu'aux oreilles de Michael Masi, le directeur de course. Néanmoins, l'Australien a réfuté toute injustice en s'appuyant sur le règlement. "Depuis le Grand Prix de France 2019, nous disons que pour les premiers virages, une voiture abordant un virage derrière une autre voiture doit rester derrière en sortie", a-t-il indiqué. "Nous avons examiné l'incident auquel Fernando faisait référence, et d'après les différentes images, c'est exactement ce qui s'est passé [Alonso n'a donc jamais été devant Ricciardo, ndlr]. On nous demande souvent de surveiller cela, surtout dans des circonstances pareilles, pour venir en aide aux pilotes et aux équipes. [Le départ de la course] a été examiné."

partages
commentaires

Voir aussi :

Le contrat "copier-coller" qui évite la migraine à Mercedes

Article précédent

Le contrat "copier-coller" qui évite la migraine à Mercedes

Article suivant

Red Bull ira en Formule E si les règles moteur sont ratées

Red Bull ira en Formule E si les règles moteur sont ratées
Charger les commentaires
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021
Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1 Prime

Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1

Sur le circuit de Silverstone, théâtre du Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a dévoilé un modèle à l'échelle 1 d'une monoplace répondant à la réglementation de la saison 2022.

Formule 1
16 juil. 2021