Formule 1
28 mars
Événement terminé
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
EL1 dans
1 jour
C
GP du Portugal
02 mai
EL1 dans
15 jours
09 mai
Prochain événement dans
21 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
60 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
77 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
108 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
136 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
143 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
164 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
168 jours
10 oct.
Course dans
178 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
193 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
200 jours
07 nov.
Course dans
207 jours

Alpine : "Il nous manque encore deux ou trois dixièmes"

Pour le directeur exécutif d'Alpine, Marcin Budkowski, la structure française doit trouver encore "deux ou trois dixièmes" en rythme pur pour pouvoir se battre réellement avec ses concurrents.

Alpine : "Il nous manque encore deux ou trois dixièmes"

Le premier week-end de Grand Prix de l'Histoire d'Alpine n'aura pas été couronné de succès puisque l'écurie n'a inscrit aucun point après la 13e place d'Esteban Ocon et l'abandon de Fernando Alonso. Globalement, même si l'Espagnol a réussi à attendre la Q3 en qualifications alors que le Français a subi un drapeau jaune qui l'a éliminé dès Q1, les performances de l'A521 ont légèrement déçu sur l'ensemble de l'épreuve.

Marcin Budkowski, le directeur exécutif de l'écurie, a reconnu que, si les choses n'ont pas été aussi catastrophiques que ce que les essais de vendredi semblaient indiquer, la faute à un programme de tests spécifique, il y a du temps à trouver. "Nous nous sommes un peu fait peur vendredi matin. Nous avons fait des essais aéro en EL1, donc une grande partie de la séance y était dédiée. Nous n'avons donc pas fait de relais rapides ni même de travail de réglages. Mais oui, on semblait un peu en manque de compétitivité et c'est bien d'en retrouver. Maintenant, il nous manque encore deux ou trois dixièmes pour nous battre avec ceux que nous voulons affronter."

Lire aussi :

Le technicien reconnaît par ailleurs que le milieu de peloton est plus dense que ce à quoi Enstone s'attendait : "Je pense que nous sommes là où nous nous sommes qualifiés. Il y a clairement Red Bull devant et Mercedes pas très loin [de RBR]. Je pense qu'ils sont derrière pour le moment. Mais je serais curieux de voir où ils seront dans deux ou trois Grands Prix, car ça reste une grande équipe, très bien structurée et très compétente. Ils ont clairement des problèmes, qu'ils vont certainement régler."

"Puis derrière il y a McLaren qui est fort, AlphaTauri qui est fort, Ferrari qui est fort. Un peu plus fort que ce à quoi nous nous attendions. Puis il y a nous et Aston Martin. Il y a ce groupe avec McLaren, Ferrari, AlphaTauri, nous-mêmes et Aston Martin, et je pense qu'Alfa Romeo n'est pas loin non plus, donc c'est très, très serré. C'est presque comme si ça allait être serré de la cinquième à la 16e place, d'un circuit à l'autre et en fonction des conditions variables."

"Notre objectif est bien entendu d'être à l'avant de ce groupe plutôt qu'à l'arrière. Pour le moment, nous sommes quelque part au milieu. Il nous manque quelques dixièmes pour être devant. Ce pourrait être différent lors du prochain Grand Prix. Ce sera intéressant à observer. Car tout le monde va développer un peu sa voiture, mais ça ne durera pas longtemps cette saison puisque la réglementation 2022 arrive. Ce sera intéressant. Ce milieu de grille va être très, très relevé tout au long de la saison."  

Des évolutions à Imola

Quand la question des domaines précis à travailler lui a été posée, Budkowski a évoqué évidemment le fond plat et le diffuseur, particulièrement visés par les nouvelles règles aéro et sur lesquels le travail du vendredi portait justement. Il a également précisé que le GP du Made in Italy et d'Émilie-Romagne verrait l'arrivée d'un "package" d'évolutions.

"Il y a un domaine dans lequel la réglementation a changé, et qui fait l'objet de développement pour le moment : c'est évidemment le fond plat et le diffuseur. Nous avons travaillé dessus lors des essais, ici aussi, et il ne fait aucun doute que nous travaillerons davantage encore lors des prochains Grands Prix, comme tout le monde le fera. C'est un domaine qui va changer."

"Nous aurons un package évolué qui est pas mal pour Imola. Nous aurons quelques nouvelles pièces et plus de performance sur la voiture là-bas. Généralement, lors des premiers Grands Prix, il y a des nouveautés. Puis il faut travailler pour comprendre pourquoi nous sommes visiblement un peu moins compétitifs quand il fait chaud. Je ne pense pas que ce sera un problème à Imola ou au Portugal, mais ça pourrait le devenir à nouveau durant l'été."

partages
commentaires
Marko : Vettel aurait dû prendre une année sabbatique en 2021

Article précédent

Marko : Vettel aurait dû prendre une année sabbatique en 2021

Article suivant

Le nouveau moteur Honda est un atout aérodynamique pour Red Bull

Le nouveau moteur Honda est un atout aérodynamique pour Red Bull
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Alpine
Auteur Fabien Gaillard
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021
L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1 Prime

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

Daniel Ricciardo a été parmi les pilotes les plus virulents ces derniers mois pour dénoncer l'exploitation, selon lui à outrance, des images des accidents par la Formule 1. Une vision des choses compréhensible bien qu'excessive et vaine.

Formule 1
10 avr. 2021
Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen Prime

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Juste avant de jouer la victoire au Grand Prix de Bahreïn avec une Red Bull finalement dominatrice, Max Verstappen a accordé une longue interview à Motorsport.com. Ses progrès depuis ses débuts, ses espoirs pour la saison à venir, la fin du règne de Hamilton... il s'est confié sur ces sujets en détail.

Formule 1
8 avr. 2021
Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres Prime

Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres

Les débuts en Formule 1 de Nikita Mazepin, à Bahreïn, n'ont duré que quelques mètres, mais une saison complète l'attend grâce à ses soutiens financiers. En 1993, Marco Apicella n'a, lui, été pilote de Grand Prix que pendant 800 mètres. Voici son histoire.

Formule 1
7 avr. 2021