Alpine a tenté de "faire tenir six journées d'essais en trois"

L'écurie Alpine se félicite d'avoir enchaîné de nombreux tours lors des essais hivernaux à Bahreïn, tout en peaufinant l'intégration de Fernando Alonso.

Alpine a tenté de "faire tenir six journées d'essais en trois"

Au cours des trois journées d'essais hivernaux organisées à Bahreïn en cette fin de semaine, Alpine a fait partie des écuries les plus assidues en piste. S'il est toujours difficile de tirer des conclusions claires après de tels essais, où chaque écurie mène sa barque sans se préoccuper de la concurrence, la structure tricolore peut au moins se satisfaire d'avoir mené son programme dans sa totalité et sans rencontrer de contretemps. Après une journée complète pour Esteban Ocon vendredi, et le même menu pour Fernando Alonso samedi, les deux pilotes titulaires se sont partagé le roulage de ce dimanche : la matinée pour le Français, l'après-midi pour l'Espagnol.

C'est ainsi que la centaine de tours bouclée aujourd'hui est venue porter à 396 le total de l'écurie, soit 2143 kilomètres parcourus en trois jours. Ce dimanche matin, Esteban Ocon a tourné en 1'31"310 avec les pneus C3, avant que Fernando Alonso ne signe un chrono de 1'30"318 avec les pneus C4. Pour Alpine, cette ultime journée consistait en un roulage intensif, avec notamment l'expérimentation de certains réglages autour de l'équilibre de la voiture et de son set-up en fonction de la charge de carburant pour les courts et longs relais. Les troupes d'Enstone ont maintenant quelques jours pour analyser en profondeur les nombreuses données récoltées.

Lire aussi :

Concernant la préparation des deux pilotes, elle est d'une équité parfaite puisque tous les deux auront passé précisément 206 tours au volant de l'A521 si l'on tient compte du shakedown dont s'est chargé Esteban Ocon la semaine dernière à Silverstone. La satisfaction première reste d'avoir engrangé ces tours alors que le premier défi à relever était de boucler une préparation dans un cadre très restrictif, puisque jamais il n'y avait eu si peu de journées d'essais hivernaux avant une saison.

"C'étaient des essais très solides pour nous", se félicite d'ailleurs Marcin Budkowski, directeur exécutif d'Alpine. "Nous avions un programme intense, en essayant presque de faire tenir six journées d'essais en trois. Nous avons tout accompli sans rencontrer de problèmes significatifs. Notre programme s'est essentiellement concentré sur des tests aérodynamiques, surtout dans le domaine affecté par les changements réglementaires, afin d'explorer des directions de réglages et d'habituer les pilotes à la nouvelle voiture pour qu'ils soient en confiance."

"L'équipe a fait de l'excellent travail sur la piste, et a bénéficié d'un soutien sans faille des usines [d'Enstone et de Viry-Châtillon]. Nous avons atteint notre objectif avec 130 tours par jour, et nous avons fait de bons progrès en performance sur les trois jours. Chaque équipe avait son propre programme, donc nous ne verrons pas ce que chacun a entre les mains avant le premier Grand Prix, dans deux semaines. Ceci étant dit, nous nous concentrons sur nous-mêmes et nous nous sentons bien préparés pour le début de la saison."

Alonso est "au top de sa forme"

Fernando Alonso, Alpine A521, sort de son garage

Ces essais hivernaux étaient également précieux pour mettre la touche finale à l'intégration de Fernando Alonso dans l'écurie, lui qui fait son grand retour en Formule 1 cette année.

"Fernando est avec nous depuis quelques mois maintenant, il a fait quelques apparitions en piste l'an dernier", rappelle Marcin Budkowski. "Il est venu dans le simulateur. Bien sur, en début d'année, sa préparation a été un peu perturbée par son accident [de vélo] et par le fait que voyager pour venir en Grande-Bretagne est particulièrement difficile en ce moment."

"Il était dans le simulateur en début de semaine avant de venir ici, donc il est très impliqué avec les ingénieurs et sur le développement de la voiture. Il a commencé à faire du simulateur pour nous aider sur le projet 2022, donc il est déjà très investi. Au circuit, il apporte une énorme expérience ainsi que ses connaissances des interactions avec les ingénieurs. C'est d'une très grande aide pour préparer la saison. Il est au top de sa forme."

partages
commentaires
Photos - Dernier jour d'essais pour la F1 à Bahreïn
Article précédent

Photos - Dernier jour d'essais pour la F1 à Bahreïn

Article suivant

Le retard de Vettel à l'issue des essais : "100 tours !"

Le retard de Vettel à l'issue des essais : "100 tours !"
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021